fr en es pt
astronomie
 
 
 
 
 
 
      rss astronoo   à propos   google+     
 

L'arbre de la vie sur Terre

Frontière entre inanimé et vivant

   Catégorie : évolution
Mise à jour 01 juin 2013

La vie définition biologique de la vie : « un organisme est dit vivant lorsqu'il échange de la matière et de l'énergie avec son environnement en conservant son autonomie, lorsqu'il se reproduit et évolue par sélection naturelle. » est un processus chimique dont les organismes vivants sont issus. La matière du vivant est présente sur Terre et certainement ailleurs dans l'univers, depuis des milliards d'années. Dans les météorites organiques, les matériaux les plus anciens, les scientifiques y trouvent les bases de la vie qui ont alimenté la soupe primitive sur Terre, il y a 4 milliards d'années. La vie a commencé en se protégeant à l'intérieur de membranes cellulaires, la vie  sur Terre est donc cellulaire. Un mélange de composés organiques aussi simple que ceux contenus dans une météorite carbonée peut former des membranes cellulaires et cela a contribué à la formation des premières cellules sur la Terre primitive. Les scientifiques entrevoient les premières étapes de la création des premières cellules vivantes, mais les très vieilles molécules organiques et membranes cellulaires ne dévoilent  presque rien du mystérieux passage de la matière, à la vie. Ce qui est certain, c'est que nous sommes fait de matière mais en même temps, nous nous en distinguons. Ce qui nous distingue de la matière c'est que nous sommes vivants et non  inertes.

 

On dit qu'un organisme est vivant s'il peut se nourrir, évoluer et se reproduire afin de traverser le temps.
Puisque la vie est chimique et trouve son origine dans la matière inerte, pourquoi ne trouve-t-on pas la frontière précise entre le vivant et l'inanimé ?
Un virus par exemple, n'est qu'un assemblage d'atomes inertes, il est inanimé et pourtant il agit comme un organisme vivant se reproduisant et mutant, lorsqu'il infecte une cellule.
L'inanimé et le vivant se ressemble étrangement dans le cristal qui croît et se multiplie tout en étant inerte.
Les archéas sont des cellules 10 fois plus petites que les bactéries et la séquence de leur ADN montre qu'elles sont plus proches du premier organisme vivant que les bactéries. On en trouve sur terre qui vivent dans les conditions les plus extrêmes, ce qui démontre leurs capacités phénoménales à s'adapter. C'est pourquoi les chercheurs essaient de supprimer le maximum d'informations enregistrées dans leur ADN pour ne garder qu'un organisme vivant « minimal » et ainsi atteindre cette frontière entre l'inanimé et le vivant.

 méthanogène

Image : Les microorganismes méthanogènes sont dans la branche des Archéobactéries et sont productrices de méthane. Ce gaz a joué un grand rôle dans l'évolution.

Le règne du vivant

    

Les champignons, les animaux, les plantes sont regroupés sur une même branche de l'arbre de la vie, la branche des cellules à noyaux ou eucaryotes. Les bactéries incarnent la vie dans ce qu'elle a de plus simple et pourtant elle peuvent croitre et se multiplier à très grande vitesse. Les bactéries forment la seconde branche de l'arbre, celle des cellules sans noyau ou eubactéries. Les archéobactéries ou archeas ou archées représentent une autre branche distincte de l'arbre. Les scientifiques classent le monde du vivant en trois branches cependant le code génétique que l'on retrouve partout sur Terre est unique. Il n'existe donc qu'une seule forme de vie sur Terre et nous n'avons pas d'autre exemple de vie basée sur une autre chimie ou sur un autre code génétique.
Sommes-nous seuls dans l'Univers ?
C'est une vaste question mais il est impensable aujourd'hui de croire que la vie n'existe que sur Terre, partout où il y a de l'eau liquide, il y a une possibilité de vie même sous la croute glacée de certaines planètes ou satellites de planètes. La vie se développe dans des endroits où même l'énergie du soleil ne pénètre pas, nous le constatons sur notre planète. Les plus vieux fossiles bactériens sont très anciens, ils datent d'environ 3,5 milliards d'années, ce sont les stromatolithes, les plus vieilles traces de vie terrestre. Les plus vieilles roches terrestres datent d'environ 3,9 milliards d'années et les informations qu'elles contiennent nous montrent des traces de vie. Si la signature de la vie est présente dans les roches les plus anciennes c'est que la vie est apparue très tôt avec cette complexité. On pourrait penser que la vie émerge facilement sur les planètes car elle est intimement liée aux planètes. De plus on constate que la vie est tenace, durable, difficile à détruire et qu'elle reprend sa marche en avant après chaque extinction de masse.

 

La vie définition biologique de la vie : « un organisme est dit vivant lorsqu'il échange de la matière et de l'énergie avec son environnement en conservant son autonomie, lorsqu'il se reproduit et évolue par sélection naturelle. » sur Terre s'est orientée dans une direction au fil des évolutions environnementales, des contraintes génétiques et des mutations accidentelles, laissant en chemin certaines espèces pour en favoriser d'autres. Les espèces bien adaptées à leur environnement continuent leur route et se reproduisent.
L'arbre évolutif nous montre l'extrême diversité de la vie qui s'est organisée à partir de la branche cellulaire et pourtant les 3 à 30 millions d'espèces estimées actuellement, ne représentent qu'à peine 1% de toutes les espèces ayant vécu sur Terre.
Les bactéries se spécialisent et évoluent avec une très grande vitesse pour s'adapter et la vie pourrait repartir à zéro, à partir de ces simples cellules. La contingence empêchera l'arbre de la vie d'évoluer de la même manière et il ne retrouvera jamais la même voie évolutive si tout devait recommencer à zéro.
Pour comprendre la vie, il nous faut trouver une autre forme de vie à laquelle nous comparer car nous sommes prisonniers de notre arbre de vie et nous ne pouvons en percevoir d'autres. Cela nous empêche d'imaginer une autre forme de vie sur une planète différente de la Terre.
Notre voie lactée contient 100 milliards d'étoiles, au delà, des milliards de galaxies contiennent aussi 100 milliards d'étoiles et toutes ces étoiles peuvent avoir autour d'elles des planètes qui transportent la vie, sous une autre forme, vraisemblablement.
Il doit exister une infinité de mondes dans l'Univers et ces autres mondes sont probablement habités par la vie, mais comment la reconnaitre ?
L'Univers est porteur de vie et quelque chose nous relie à la matière, un lien cosmique, une énergie que nous ne pouvons pour l'instant imaginer, c'est ce qu'on pourrait appeler la 5ème force, la « force de la vie ».

 Arbre de la vie, bactéries, archeas, eucaryotes

Image : Arbre de la vie selon le microbiologiste américain Carl Richard Woese qui a défini, en 1977, le domaine Archea, un des trois domaines ou règne du vivant. La vie sur Terre est tenace, durable, difficile à détruire et elle reprend sa marche en avant après chaque extinction de masse.

Voir aussi

     
      
      
 
Terre Lune, tailles et distance sont à l'échelle
1997-2013 © Astronoo.com - Astronomie, Astrophysique, Évolution et Sciences de la Terre.
Directrice Artistique & Créative : Mylène Simoes
Nous contacter    Mentions légales
mammouth de sibérie
Trace de vie congelée
en Sibérie...
 
inerte et vivant
Le passage entre l'inerte
et le vivant...
 
Au delà de nos sens, les grandes révolutions scientifiques
Au delà de nos sens...