fr en es pt
astronomie
 
 
 
 
 
 
      rss astronoo   à propos   google+     
 

Amas galactiques

Amas de galaxies de l'Hydre ou Abell 1060

 
 Catégorie : galaxies
Mise à jour 01 juin 2013

L'amas de galaxies de l'Hydre, surnommé ainsi à cause de la constellation qu'il héberge, couvre un espace d'environ 10 millions d'années-lumière et contient plus de 100 brillantes galaxies. L'étude du rayonnement X émis par le gaz qu'il renferme en quantité entre ses galaxies, a révélé une proportion anormalement importante de matière sombre. Abell 1060 (A1060) est l'autre nom donné à cet amas de galaxies de l'hydre. Avec l'amas de la Vierge et celui du Centaure (A3526), l'amas de l'Hydre est un des trois plus grands amas de galaxies à moins de 200 millions d'années lumière de la voie lactée.
Il est courant de se référer à cette région du ciel en parlant de 'superamas Vierge-Hydre-Centaure'.

 

Image : L'amas de galaxies de l'Hydre

nota : Abell est un catalogue de groupes de galaxies.
 amas de galaxies de l'hydre

Amas de galaxies de l'Hydre

    

Ce groupe de galaxies est probablement dans le processus de fusion. Cet étonnant ensemble de 3 galaxies connu sous le nom de groupe de NGC 7771 se situe à environ 200 millions d’années-lumière dans la constellation de Pégase. La plus grande galaxie spirale barrée NGC 7771 (à droite), mesure environ 75 000 années-lumière. Elle absorbera au fil du temps les autres galaxies pour n'en former qu'une, encore plus grande. Au fil de leurs passages répétés à proximité les unes des autres, ces galaxies finiront en effet par fusionner en une seule et même grande galaxie. Se déroulant sur des centaines de millions d’années, ce processus fait partie de l’évolution normale des galaxies, que connaitra également notre propre galaxie, la Voie lactée.

 

Parmi ces milliards d'étoiles qui fusionneront en une seule galaxie, probablement peu d'étoiles entreront en collision les unes avec les autres en raison de l'immense "vide" de l'espace. Les régions rouges des galaxies sont des régions de formation d'étoiles. Les régions bleues sont de jeunes étoiles chaudes qui se sont déjà formées. On peut aussi observer des régions de poussières autour des galaxies qui montrent la quantité incroyable de matière qui existe autour.

Image : L'amas de galaxies NGC 7771, comprend la galaxie NGC 7769, en bas à gauche sur l'image, la grande galaxie NGC 7771 à droite et la petite galaxie NGC 7770, au dessus de NGC 7771. crédit & copyright : Kent Biggs

 groupe de galaxies NGC 7771

Amas de galaxies du Quintette

    

Le Quintette de Stéphan est un amas de galaxies, situé dans la constellation de Pégase.  Cet amas contient normalement 5 galaxies principales. Une des galaxies est plus proche de nous, la bleue en bas à gauche, elle est à  seulement 40 millions d'années lumière. Les galaxies s'attirent du fait de leur forte masse et il est probable qu'elles fusionneront un jour car les galaxies semblent fortement perturbées par l'effet de leurs interactions gravitationnelles. Nous le constatons sur cette image par les formes distordues des filaments qui s'étendent très loin du centre de la galaxie. Les membres de ce groupe sont NGC 7317, NGC 7318a, NGC 7318b, NGC 7319 et NGC 7320. Les 4 premières galaxies, en jaune sur l'image ci-contre, forment un groupe relativement compact, mais la galaxie bleutée NGC 7320 (en bas à gauche), est à l'écart du groupe bien que située dans la même région.  Elle est en réalité beaucoup plus proche de nous que ses apparentes voisines, à seulement 40 millions d’années-lumière de distance. Effectivement, on parvient à distinguer un grand nombre d’étoiles individuelles dans la galaxie bleue, alors que la luminosité des autres galaxies jaunes du groupe, est beaucoup plus diffuse car situées à une distance d'environ 340 millions d'années-lumière. NGC 7319 est en haut à gauche, c'est une galaxie spirale barrée avec des bras spiraux distincts. Les taches bleues dans le bras spiral situé à droite de la barre, sont des groupes de plusieurs milliers d'étoiles. La plupart des galaxies du quintette sont trop loin, même pour Hubble, pour distinguer les étoiles individuellement.

 

Au centre de l'image, la galaxie semble avoir deux cœurs, mais ce sont en réalité deux galaxies, NGC 7318A et NGC 7318B. Un brillant amas de jeunes étoiles bleues, en train de naitre, encercle ces galaxies. Ces étoiles ont moins de 10 millions d'années et n'ont pas encore attiré entièrement leur nuage natal.
NGC 7317, en bas à droite, est une galaxie elliptique moins affectée par les interactions gravitationnelles.
Cet amas a été découvert en 1877 par l'astronome français Édouard Stephan, depuis l'observatoire de Marseille.

nota : NGC (New General Catalogue) est l'un des catalogues les plus connus dans le domaine de l'astronomie avec le catalogue Messier.

 amas du quintet de stephan 

Image : L'amas de galaxies ESO 3598 ou l'amas de galaxies du Quintette de Stephan se situe près de la constellation de Pégase, le Cheval ailé. Cette magnifique trainée bleue au cœur de l'amas du Quintette est vue par le télescope à rayons X Chandra. Ce sillon bleu serait dû à l'extrême réchauffement des gaz environnants, par des ondes de choc provoquées par le passage de la galaxie NGC 7318b au milieu de ses voisines (NGC 7317, NGC 7318a, et NGC 7319). crédit NASA/CXC/CFa/CFHT/Coelum/C&EPhotos

Amas de galaxies de Persée ou Abell 426

    

L'amas de Persée (Abell 426) fait partie du Superamas de Persée-Poissons (Pisces-Perseus) dans la constellation de Persée à 250 millions d'années lumière. Il contient environ 190 galaxies et le Superamas de Persée-Poissons contient environ 1 000 galaxies. C'est l'un des plus grands objets visible du ciel. Presque toutes les taches visibles sur cette image sont des galaxies. L'amas de Persée est, un des plus proches amas de galaxies. Le premier plan d'étoiles appartient à notre propre Galaxie, la Voie lactée, elles se signalent par leurs aigrettes de diffraction.
Au centre de l’amas, on aperçoit la galaxie principale de l’amas, NGC 1275, c'est la plus grande galaxie visible sur la gauche de l’image. La galaxie NGC 1275 est une prodigieuse source de radiations X et radio.

 

Image : L'amas de galaxies de Persée ou Abell 426. L'amas de Persée fait partie du Superamas de Persée-Poissons (Pisces-Perseus) dans la constellation de Persée à 250 millions d'années lumière.

 amas de Persée (Abell 426)

Sextet de Seyfert

    

Le Sextet de Seyfert est un groupe de galaxies situé à environ 200 millions d'années-lumière, dans la tête de la constellation du Serpent. La constellation du Serpent est la seule constellation divisée en deux parties, la Tête et la Queue, séparées par la constellation d’Ophiuchus. L'amas de galaxies du Sextet de Seyfert contient en réalité que 4 galaxies en interaction gravitationnelle. Elles sont situées dans une petite région d'environ 100 000 années-lumière, la taille de notre Galaxie. Sur l'image ci-contre on voit en haut au centre en position horizontale, la galaxie NGC 6027 la plus brillante du groupe, la galaxie NGC 6027b située en haut à droite en position oblique, la galaxie spirale NGC 6027c en position horizontale et barrée par une ceinture de poussière nettement visible, elle est située sous NGC 6027b, NGC 6027e située en haut à gauche n'a pas de bulbe, ce n'est pas une galaxie mais simplement une queue d'étoiles accrochées par effet de marée, à la galaxie proche NGC 6027.

 

La galaxie NGC 6027a en bas de l'image est une galaxie spirale vue en position verticale. La belle galaxie spirale NGC 6027d, la seule galaxie vue par le dessus, est une petite galaxie bien plus éloignée que les autres et ne fait pas partie de l'amas du Sextet de Syfert, Il est probable que ce groupe de galaxies, sauf NGC 6027d, lié par la gravité dans un espace restreint, fusionne en une seule et vaste galaxie au cours des prochains milliards d'années. Chacune des galaxies en interaction a une largeur d'environ 35 000 années-lumière.

Image : Cette image du télescope spatial Hubble, nous montre le Sextette de Seyfert qui est un groupe de galaxies dans la constellation du Serpent à environ 200 millions d'années-lumière.
Crédit image: Hubble Legacy Archive, NASA, ESA;

 Sextet de Seyfert

Voir aussi

     
      
      
 
Terre Lune, tailles et distance sont à l'échelle
1997-2013 © Astronoo.com - Astronomie, Astrophysique, Évolution et Sciences de la Terre.
Directrice Artistique & Créative : Mylène Simoes
Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur.
amas d'étoiles
Les amas d'étoiles ou
les boites à bijoux...
 
Le problème de la courbe de rotation d'une galaxie
La théorie MOND
et sa contradiction...
 
la gravité selon Einstein
Image de la gravité
depuis Einstein...
 
la rivière noire d'Antares
Rivière noire
de la géante Antares...
 
Onde de choc de kappa Cassiopée
Ondes de choc...
 
nébuleuse par reflexion
Les plus beaux
nuages de poussières...