fr en es pt
astronomie
 
 
 
 
 
 
      rss astronoo   à propos   google+     
 

Orbites des astéroïdes géocroiseurs

Orbites des astéroïdes les plus proches

   Catégorie : astéroïdes et comètes
Mise à jour 01 juin 2013

Les astéroïdes géocroiseurs ou ECA, de l'anglais Earth-Crossing Asteroids, sont des objets célestes qui orbitent autour du Soleil et qui périodiquement passent à proximité de l'orbite de la Terre. Ils sont classés dans trois grandes familles, Aten, qui possèdent un demi-grand axe de moins d'une unité astronomique (UA) La distance moyenne de la Terre au Soleil. Une UA vaut 149 597 871 km. C’est une unité souvent utilisée pour les distances dans le système solaire, ou pour l'écartement de deux étoiles dans un système double. , Apollon, qui croisent l'orbite de la Terre avec une période supérieure à un an, Amor, qui frôlent l'orbite extérieure de la Terre. Ces objets susceptibles de heurter la Terre, font l'objet d'un suivi particulier. Au 13 mars 2009, 6 049 géocroiseurs étaient répertoriés, dont 1 035 d'un diamètre supérieur à 150 mètres. On distingue 3 catégories d'astéroïdes: les silicatés (groupe s), les carbonés (groupe c) et les métalliques (groupe m). Si tous les jours, plusieurs dizaines de tonnes de poussières cosmiques tombent sur Terre, un astéroïde de 350 mètres de diamètre percute statistiquement la Terre que tous les 16 000 ans. Un astéroïde de 75 mètres de diamètre percute statistiquement la Terre une fois tous les 1 000 ans.
Cette simulation montre différentes orbites, en vert celle de la Terre, en bleu l'orbite classique des astéroïdes géocroiseurs et en rouge celle des astéroïdes potentiellement dangereux, ou PHA (potentially hazardous asteroid). Les PHA sont un sous-ensemble des astéroïdes proches de la Terre (NEA) et circulent sur des orbites très proches à l'orbite terrestre, à une distance inférieure à environ 8 millions de kilomètres. Les PHA sont aussi assez grands pour survivre à la traversée de l'atmosphère terrestre et causer des dommages à l'échelle régionale, ou plus.

 

Notre soleil jaune se trouve au centre d'une foule d'objets, tandis que les orbites des planètes Mercure, Vénus et Mars sont indiquées en gris. Comme  l'indique ce schéma, les PHA ont une orbite circulaire, ressemblant à celle de la Terre alors que les orbites des NEA sont plus elliptiques. Les points à l'arrière-plan sont calculés sur des données provenant du télescope Neowise de la NASA. L'Explorateur infrarouge à grand champ (WISE) a scruté le ciel entier deux fois en lumière infrarouge, en 2010, avant d'entrer en mode hibernation en 2011. Les points bleus et orange représentent respectivement, une simulation de la population des astéroïdes géocroiseurs et des PHA, de plus de 100 mètres de diamètre. Les deux observations complètes du ciel de Neowise ont fourni la meilleure vue d'ensemble sur la population des astéroïdes potentiellement dangereux. Il ne reste plus qu'à affiner les données des PHA, leur nombre, leur taille, leur type d'orbite et les dangers potentiels. L'équipe Neowise estime qu'environ 20 à 30 pour cent des PHA qui existent, ont été découverts au mois de mai 2012, date de cette image.

nota : WISE (Wide-Field Infrared Survey Explorer) est un télescope spatial américain qui observe l'ensemble du ciel dans l'infrarouge. Mis en orbite le 14 décembre 2009, sa mission de 10 mois a consisté à faire une cartographie complète des sources infrarouges afin de repérer en particulier les astéroïdes au-dessus d'une certaine taille circulant dans le système solaire, dont les géocroiseurs.

 Orbites des ast&eacutes;roïdes g&eacutes;ocroiseurs

Image : Simulation issue des données de la mission Neowise qui a observé le ciel complet, dans l'infrarouge.
En vert l'orbite de la Terre et en rouge, les orbites des astéroïdes potentiellement dangereux, ou PHA (potentially hazardous asteroid), (mai 2012).
Image Credit: NASA/JPL-Caltech.

Voir aussi

     
      
 
Terre Lune, tailles et distance sont à l'échelle
1997-2013 © Astronoo.com - Astronomie, Astrophysique, Évolution et Sciences de la Terre.
Directrice Artistique & Créative : Mylène Simoes
Nous contacter    Mentions légales
Rosetta et la comète
Rosetta a rendez-vous
avec une comète...
 
l'échelle de Turin et de palerme
Classification sur
l'échelle de Turin...