fr en es
astronomie
 
 
 
 
 
 
      rss astronoo   à propos   google+     
 

Naissance et histoire de la Terre

Naissance de la Terre

   Catégorie : évolution
Mise à jour 01 juin 2013

Ce superbe documentaire scientifique, en 5 parties, propose un voyage fabuleux, de la création de la Terre à l'apparition de l'homme.
Toute l'histoire est racontée sur une période relative de vingt-quatre heures, ce qui permet d'appréhender le temps et la lenteur de l'évolution à l'échelle de l'Univers. Les images de synthèse de très grande qualité retracent les conditions exceptionnelles de la formation de la Terre, depuis son état de fusion jusqu'à son refroidissement qui a donné naissance aux continents. La Terre, et les autres planètes du système solaire, se sont formées il y a environ 4,5 milliards d'années à partir d'une nébuleuse de poussières et de gaz tourneboulée par la force gravitationnelle.
Tout au long de leur histoire, au hasard des collisions, les objets du système solaire, ont subi de nombreux changements, aboutissant au miracle de la vie.

Image : vidéo de l'histoire de notre planète.

 
Et la Terre est née 1/5
 
Et la Terre est née 2/5

Et la Terre est née 3/5
 
Et la Terre est née 4/5
 
Et la Terre est née 5/5

Échelle du temps

    

Qu’est-ce que le temps ?
« Si personne ne me le demande, je le sais, mais si on me le demande et que je veuille l’expliquer, alors je ne le sais plus » dans le livre XI des Confessions de Augustin d’Hippone ou Saint Augustin (354-430). Le temps n’est ni de la matière que l’on peut toucher, ni de l’espace que l’on peut parcourir, ni des ondes, ni de l’énergie ou de la chaleur que l’on peut ressentir. Il n’est directement perceptible par aucun des cinq sens, et pourtant il a une réalité. Le temps a plusieurs acceptionsFait de consentir, d'accepter. Synonyme acquiescement., le temps social, le temps psychologique, le temps de la conscience, le temps géologique, ...
Dans cet article, je vous propose un petit voyage à travers l'histoire de la Terre résumée en 24 heures (de 0 H à 24 H). J'ai choisi une échelle de temps humaine pour que l'histoire de la Terre entre dans une période de 24 heures.
1 seconde = environs 53 000 ans,
1 minute = environs 3,15 millions d'années,
1 heure = environs 190 millions d'années.

 

Image : Les célèbres "montres molles" de Salvador Dalí,  dans son tableau, La Persistance de la mémoire (1931).
Les montres molles représentent sa hantise de la mort, comme la mollesse du temps, elles sont le résultat d'une réflexion que se faisait le Maitre sur le "dur et le mou".
Un soir de migraine, ayant terminé le diner, il resta à observer le camembert mou qui trainait dans son assiette. Malgré sa migraine il se mit à son chevalet et peignit ce chef d’œuvre en deux heures, seulement.

 montres molles de Dali

0H00 Avant minuit

    

L'histoire de la formation de la Terre commence bien avant minuit. Il y a 4,55 milliards d'années, de gigantesques nuages de gaz et de poussières éjectés par d'anciennes étoiles géantes constituent la nébuleuse proto solaire en rotation autour de ce qui deviendra notre Soleil. La Terre n'est pas encore constituée.
Le disque qui entoure le proto-soleil se condense et s'échauffe petit à petit et sa taille atteint les 200 UA (symbol : ua ou au) Créée en 1958, c’est l'unité de distance utilisée pour mesurer les distances des objets du système solaire, cette distance est égale à la distance de la Terre au Soleil. La valeur de l'unité astronomique représente exactement 149 597 870 700 m, lors de son assemblée générale tenue à Pékin, du 20 au 31 août 2012, l'Union astronomique internationale (UAI) a adopté une nouvelle définition de l'unité astronomique, unité de longueur utilisée par les astronomes du monde entier pour exprimer les dimensions du Système solaire et de l’Univers. On retiendra environ 150 millions de kilomètres. Une année-lumière vaut approximativement 63 242 ua. Mercure : 0,38 ua, Vénus : 0,72 ua, Terre : 1,00 ua, Mars : 1,52 ua, Ceinture d’astéroïdes : 2 à 3,5 ua, Jupiter : 5,21 ua, Saturne : 9,54 ua, 19,18 ua, Neptune : 30,11 ua, Ceinture de Kuiper : 30 à 55 ua, Nuage d’Oort : 50 000 ua. (unité astronomique). Le disque commence à se solidifier et les atomes se collent les uns aux autres pour former des grains de matière. Ainsi se met en place le phénomène d'accrétion. Les grains de poussières se condensent, la gravité augmente, attirant de plus en plus d'objets.

 accrétion de matière  

L'hydrogène et l'hélium plus légers vont restés sur les bords du disque, loin du centre et formeront les planètes gazeuses. Près du centre, les grains de poussières devenus pierres et petits rochers vont au fur et à mesure grossir jusqu'à atteindre la taille de nos planètes rocheuses.

Il est OH00 et là commence l'histoire de notre planète encore en formation.

0H08 : La Terre nait

    

25 millions d'années se sont écoulées. Au fil du temps une immense boule rocheuse recouverte de lave incandescente, se forme. La jeune Terre ressemble alors, à une énorme boule rocheuse en fusion. L'histoire de notre planète a commencé à 0H08 avec les premières grandes catastrophes qui vont s'abattre sur cette sphère rocheuse non différenciée.
La transformation commence, les éléments radioactifs et les bombardements réchauffent intensément notre planète qui est une véritable fournaise. Le fer fond et coule vers le centre de la Terre, des gouttelettes de magmas flottent dans l'espace. C’est la migration des éléments, les plus lourds au centre, les plus légers en surface, c’est l'accrétion.
Le fer s'accumule donc au centre de la Terre. De ce métal en fusion nait le champ magnétique terrestre qui va se déplacer constamment.

 

Les  particules radioactives du vent solaire (400 km/s) sont détournées par le champ magnétique terrestre.
En se refroidissant de vastes étendues de la croute terrestre se solidifient, pourtant la Terre reste hostile.
Le décor est planté pour l'évènement catastrophique suivant... La naissance de la lune.
Comme la Lune est plus jeune que la Terre, que ses composants chimiques de roches sont identiques à ceux de la Terre et qu'elle ne possède pas de champ magnétique, Bill Hartmann, Docteur en astronomie planétaire, avance la théorie la plus incroyable de la naissance de la Lune.
550 000 ans (1 seconde sur notre  échelle) après la formation de la Terre, un autre grand corps de la taille de Mars entre en collision avec elle. Cette collision fait basculer l'axe de notre planète de 23°.

 Terre en formation

0H16 : La nouvelle Terre

    

50 millions d'années se sont écoulées. C’est la naissance d'une nouvelle Terre plus grande, les débris s'agrègent et forment la Lune qui est de fait constituée d'un agrégat de débris terrestre.
La lune vient de naitre, vu de la Terre elle semble 15 fois plus grande qu'aujourd'hui. La journée lunaire ne dure que 5 heures et à chaque passage de la Lune,  le sol terrestre gonfle et retombe de 60 m, depuis son éloignement par rapport à la Terre va croissant (quelques cm par an).
La Terre se remet rapidement de cette gigantesque collision qui a fait fondre la totalité de la planète.
En se refroidissant de vastes étendues se solidifient, sur la croute terrestre des continents apparaissent, pourtant la Terre reste hostile.
Les éruptions volcaniques incessantes projettent des gaz chauds dans l'atmosphère épaisse, perturbée.
Ce paysage d'un autre monde baigne dans un nuage toxique d'hydrogène sulfuré, de méthane et de vapeur d'eau. Les matériaux de la Terre s'organisent en couche  successives de densité croissante

 

Image : Les planètes sont supposées être constituées de couches successives de densité croissante.
Les matériaux sont dans l'ordre de leur densité, le fer au centre puis le sulfure de fer, les silicates, l'eau, l'azote, le gaz carbonique, l'ammoniac, le méthane, l'hélium, l'hydrogène. Il n'existe pourtant pas deux planètes identiques dans leurs structures, chacune a ses caractéristiques propres.

 Terre en formation

0H50 : L'eau

    

157 millions d'années se sont écoulées. L'oxygène 18 indique que l'eau est présente très tôt après la formation de la Terre.
Environs 200 millions d'années (1 heure sur notre  échelle) l'eau inonde la Terre.
La croute terrestre s'est suffisamment refroidit mais d'où provient l'immense masse liquide des océans ?
Une théorie suggère que la plus grande partie de l'eau arrive de l'espace par les comètes et les météorites qui s'abattent de façon incessante sur la Terre.
Les premières activités volcaniques ont vraisemblablement dégagées aussi une énorme quantité de vapeur dans l'atmosphère.

 l'eau des comètes  bombardement de la terre

1H00 : Les pluies (190 ma)

    

190 millions d'années se sont écoulées. Les comètes ont apporté une grande quantité d'eau pendant les premiers 600 millions d'années. La Terre subit des millions d'impacts provoquant à chaque fois des bouleversements significatifs. Celui qui a provoqué la disparition des dinosaures se produisaient tous les mois et pendant des millions d'années.
Les comètes étaient très nombreuses au commencement et pendant des millions d'années des pluies chaudes et acides arrosent la Terre.
Pourtant l'eau des océans ne correspond pas à l'eau des comètes.
Dans cette atmosphère primitive l'eau existe déjà mais il fait si chaud qu'elle est sous forme de gaz. 

 

Dès que la température de l'atmosphère s'abaisse en dessous de 100°C, l'eau peut alors se condenser, elle quitte la phase gazeuse pour s'abattre sur le sol en déluge.
Mais la température du sol est telle que l'eau tombée se vaporise immédiatement, remonte dans l'atmosphère puis en se refroidissant se condense à nouveau et retombe en pluie... Puis la surface de la Terre devient suffisamment froide, l'eau qui ruissèle sur les reliefs s'accumule dans les creux de la jeune croute d'abord en mares, puis en lacs et enfin en mers et océans.
L'atmosphère est chargé de gaz toxique et pourtant dans l'eau acide va éclore une forme de vie primitive.

 eau

1H20 : La vie primitive

    

250 millions d'années se sont écoulées. Les archaebactéries, bactéries microscopiques procaryotes à l'origine de la vie, apparaissent. Le groupe des archaebactéries comprend un très grand nombre d'organismes qui peuvent vivre dans des conditions extrêmes de température, certaines étant présentes dans des sources chaudes dont les températures sont voisines du point d'ébullition de l'eau et même supérieures.
Ces microorganismes créent un monde propice à l'apparition de la vie et à son évolution. L'atmosphère est épaisse et toxique, la faible lumière du  Soleil ne perce toujours pas l'atmosphère chargée en gaz carbonique.

 

La jeune planète est encore trop différente de celle que nous connaissons. L'acide contenu dans ses océans les rend corrosif.
Malgré l'hostilité apparente onde toutes les conditions étaient réunies pour qu'apparaisse une forme de vie primitive. Il reste peu de traces de cette époque mais nous savons par contre que les conditions étaient favorables.

 prolifération de bactéries

3H25 : La vie se développe à l'abri

    

650 millions d'années se sont écoulées. Les bombardements météoritiques continuent et les cataclysmes vaporisent les océans. Au milieu de ces turbulences les premières étincelles de vie apparaissent.
L'hydrogène sulfuré abondant au début est extrêmement toxique et pourtant une forme de vie se développe en dépit des conditions extrêmes.
Des colonies de bactéries unicellulaires visqueuses qui sont les plus primitives et les plus communes formes de vie sur Terre possède déjà l'ADN, le code de la vie.
Ces bactéries transforment l'hydrogène sulfuré en acide sulfurique.

 

C’est donc peu de temps après la formation de la Terre que la vie apparait, pendant la période de bombardements intenses. La vie se développe dans des endroits abrités, comme le fond des océans, et les matériaux nécessaires à son évolution sont constamment apportés des confins de l'espace.
 

Image : Dôme de bactéries.

 domme de bactéries

3H57 : Les molécules organiques

    

750 millions d'années se sont écoulées. La vie est florissante, le carbone 12 est déjà présent.
La molécule est livrée directement de l'espace, déjà constituée, assemblée et en état de marche.
Les composants de la vie sont très répandus dans l'Univers. En récoltant de la poussière cosmique on découvre que ces particules sont riches en carbone (composante de la vie).
On a aussi découvert la présence d'acides aminés dans un corps céleste (70 sortes d'acides aminés, dont 8 sont les composants fondamentaux de la vie).
Les comètes ont libérés une plus grande quantité d'acide aminés que les météorites. La violence des chocs favorise la constitution de molécules organiques encore plus complexes.
La chimie organique est particulièrement active dans les nuages denses de gaz et de poussières interstellaires bien que la température y soit très basse (environ     -260°C) et que les molécules y soient très diluées.
De nouveaux composés apparaissent, les peptides, stade intermédiaire à la formation des protéines.

 

C’est à l'abri des radiations solaires mortelles que le miracle de la vie se produit, à des profondeurs extrêmes de la croute terrestre. Mais ce n'est pas le seul endroit porteur de vie, l'activité volcanique est très intense et déverse son magma dans les océans où une vie primitive se développe aussi, toujours à l'abri du rayonnement solaire.
On sait aujourd'hui que certaines bactéries extremophiles sont capables de résister à des conditions de pression et de température extrêmes.

Image : La Terre est maintenant ensemencée de molécules organiques.

 molécule de peptide

5H00 : La vie microbienne

    

950 millions d'années se sont écoulées. L'intense bombardement est terminé, la température de la Terre se refroidit doucement et les vies microbiennes peuvent enfin sortir de leurs cachettes protectrices.
Elles ont de plus en plus de temps pour profiter du Soleil entre deux bombardements.
La Terre se refroidissant plus vite, d'immense colonies de dépôts envahissent la planète.
La photosynthèse va pouvoir lentement démarrer. Les impacts sur la Terre se font moins violents, une nouvelle source d'énergie va prendre le relais : le Soleil.

 microbes  

Cette nouvelle génération de cellules envahit le monde, la plus grande mutation de notre planète est en marche. Une vie microbienne primitive colonise rapidement les océans.

5H45 : Les bactéries

    

1090 millions d'années se sont écoulées. La croissance microbienne explose dans les eaux peu profondes des océans.
Les cyanobactéries puisent maintenant leur énergie du Soleil en se protégeant d'une couche de gélatine. Elles évoluent en colonies bactériennes différentes et se répandent sur une grande partie de la planète. Puisant leur énergie dans le gaz carbonique, elles libèrent de l'oxygène. La Terre rouille, l'oxyde de fer se dépose en couches. Les substances chimiques sorties des entrailles de la Terre se déversent dans les océans. Sur la Terre primitive les bactéries survivaient dans des environnements similaires aux fonds des océans actuels. Les cyanobactéries puisent leur énergie du Soleil grâce à leur activité photosynthétique. Elles sécrètent une sorte de gélatine pour se protéger des rayons ultraviolets. Les cyanobactéries s'exposent à la lumière et libèrent un gaz toxique pour l'époque, qui va transformer la planète entière : l'oxygène.

 

L'ambre, ce matériau précieux pour les paléontologues, coule des arbres et englue au passage une quantité de petits animaux, comme des insectes, des araignées, des plumes d'oiseaux, des organismes aquatiques et même du plancton marin. Cette résine, fossilisée, les conserve ensuite durant des millions d'années.

Image : Ci-contre, un joli filament bleu de cyanobactéries (Palaeocolteronema cenomanensis) inclus dans un bloc d'ambre datant de 95 à 100 millions d'années, trouvé en Charente-Maritime. La conservation est exceptionnelle et la coloration bleue, due à la phycocyanineLes phycocyanines peuvent se trouver dans les cyanobactéries anciennement appelées, "algues bleues" et les algues rouges. La phycocyanine vient du grec "phyco" signifiant algue et cyanine venant de la couleur cyan., est bien perceptible.
crédit : CNRS-INSU, Rennes I

 cynaobacterie dans la résine

13H00 : L'oxygène

    

2470 millions d'années se sont écoulées. Il aura fallu environs 1,3 milliard d'années (7H à l'échelle d'une journée) pour que le fer se dépose au fond des océans.
L'oxygène représente 87% de la masse des océans. L'excès d'oxygène s'accumule dans l'atmosphère (21% aujourd'hui).
Grâce à son électronégativité, l'oxygène établit facilement des liaisons chimiques avec les autres éléments.
Des changements lents et progressifs  vont s'accomplir. Sans les cyanobactéries il n'y aurait pas d'oxygène en aussi grande quantité, sur la planète.

 photosynthèse des cellules  apparition de l'oxygène

21H00 : Les plantes

    

3.99 milliards d'années se sont écoulées. Les molécules d'oxygène protègent la Terre du rayonnement solaire, la couche d'ozone se constitue. Les plantes peuvent apparaitre. 
La vie végétale, démarre grâce à la photosynthèse (processus par lequel les cellules des plantes fabriquent des glucides à partir de dioxyde de carbone et d'eau en utilisant la lumière et la chlorophylle).
Des milliers d'espèces variées, surgissent du monde du vivant.
L'oxygène a bouleversé le déroulement de la vie sur Terre.

 

Bien sûr les nombreuses crises d'extinction des espèces se succèdent de façon brutales et plus ou moins régulières.

 apparition des plantes

21H06 : Organismes multicellulaires

    

4 milliards d'années se sont écoulées. Les premières formes de vie multicellulaire sont apparues sur Terre. (embryons d'insectes, sortes de vers), il y a plus de 500 millions d'années.
Grâce à une méthode proche du scanner, utilisé en imagerie médicale, des chercheurs ont obtenu des images en trois dimensions de ces minuscules œufs fossilisés. Au-delà de l'exploit technique, ces recherches devraient permettre d'approfondir les connaissances sur l'évolution des premiers organismes multicellulaires apparus sur Terre, et plus précisément, dans l'étude en question, les premiers insectes. Du fait de leur taille minuscule et de leur préservation qui est très précaire, les embryons sont les plus rares de tous les fossiles.
Ce ne sont que de petites balles gélatineuses, un amas de cellules, qui se décomposent en quelques heures.

 

Mais ces fossiles sont les plus précieux de tous car ils contiennent des informations sur les évolutions qui avaient lieu dans des embryons il y a plus de 500 millions d'années.
Nous pouvons ainsi observer des phénomènes qui remontent à l'aube de la vie sur Terre.

Image : Ces images en 3D reconstituées par ordinateur montrent des œufs fossiles appartenant sans doute à des insectes où l'on peut identifier (en jaune et orange) certaines cavités et structures anatomiques caractéristiques.

 apparition des insectes

21H22 : Les poissons

    

4.06 milliards d'années se sont écoulées. Le niveau de la mer est élevé. La faune marine est dominée par diverses sortes de mollusques et de coraux.
Les ancêtres des poissons apparaissent.
Cela se situe Il y a 420 millions d'années. Les grands poissons à plaques, ont été rejoint pendant le dévonien moyen par les premiers poissons à écailles qui se sont ensuite diversifiés.
Les premiers requins apparaissent au début du dévonien.
Les poissons à arêtes, les rejoignent bientôt. Pendant le dévonien supérieur, les poissons à arêtes lobés ont évolués vers les premiers tétrapodes qui ont marché sur les terres à la fin du dévonien.

 apparition des coraux

Image : Coraux

 apparition des poissons

Image : Tiktaalik possède des écailles et des nageoires. Mais ces dernières sont rigidifiées par un squelette osseux. Ce n’est plus vraiment un poisson et presque un vertébré terrestre.

21H40 : Les moustiques

    

4.116 milliards d'années se sont écoulées. Les moustiques (classe des Insectes) apparaissent sur Terre il y a environ 400 millions d'années, au Dévonien (ère primaire).
Leur classe regroupe plus d'un million d'espèces connues, soit les deux tiers du monde animal. Ce sont les premiers à avoir conquis la terre ferme. Au sortir des eaux, ils adoptent une stratégie audacieuse.
Afin de conserver leur milieu intérieur aqueux, ils s'entourent d'une carapace imperméable, mince et résistante, la cuticule.
L'ère primaire touche à sa fin, ils volent enfin de leurs propres ailes. Ils vont traverser toutes les ères et se nourrir du sang chaud des oiseaux et des mammifères.

 apparition des moustiques  

Image : Meganeura avait une envergure de 70 cm. Elle vivait au Carbonifère supérieur dans les forêts tropicales.
Ses ailes étaient renforcées par des nervures et fixées à angle droit du thorax. Elle possédait un abdomen particulièrement long. Ses six pattes articulées étaient plus robustes que celles de nos libellules.
Elle pouvait donc certainement s’attaquer à des proies aussi grosses que des cafards.
Sa tête possédait d’ailleurs des pièces buccales servant à mordre.

22H20 : Les reptiles

    

4.243 milliards d'années se sont écoulées.
Les premiers reptiles conquièrent les terres il y a environ 300 millions d'années, vers la fin de l'ère primaire. Ils sont issus des amphibiens apparus à la fin du Dévonien, il y a environ 360 millions d'années. Ils ont peuplé la Terre bien avant l'âge des dinosaures.
Les plus anciens fossiles connus des sauropsidés, clairement distingués des mammifères, datent d'environ 315 millions d'années.
La plupart des amphibiens ont une phase de vie aquatique (larves) et une phase de vie terrestre après une métamorphose. Même les espèces les mieux adaptées à la vie aérienne doivent revenir vers le milieu aquatique pour pondre des œufs.
Les anapsides, groupe de reptiles primitifs apparurent à la fin du Carbonifère étaient dépourvus de fenêtre temporale comme les amphibiens ou les poissons. Le fait qu’ils ne possédaient pas d’ouverture en dehors de celles qui correspondaient aux narines et aux yeux les différencient des synapsides (dont sont issus les mammifères) et des diapsides (dont font partie les archosauriens et les dinosaures.
A la fin du paléozoïque, il y a 255 millions d'années, apparait un groupe de reptiles nommé Archosaures.
Au début du mésozoïque, ces archosauriens évoluent en trois grandes lignées: les crocodiliens, les ptérosaures (reptiles volants) et les dinosaures.

 

Au moment où apparaissent les Archosauriens, le monde est dominé par les reptiles mammaliens (ou thérapsides).
Mais à peine viennent-ils d'apparaître qu'une extinction de masse sonne le glas du paléozoïque. Débute alors le mésozoïque.
Dès le Trias inférieur, des archosauriens survivants, tel Proterosuchus, vont envahir les niches écologiques laissées vacantes.
Les archosauriens vont se diversifier tels Vjushkovia (5 m de long), Euparkeria (un petit carnivore de 50 cm de long), Erythrosuchus ( 500 kg et une tête mesurant 1 mètre) ou encore Tecinosuchus (3 m de long).
Le plus grand des archosauriens connu est sans aucun doute Saurosuchus. Pouvant peser jusqu'à 2 tonnes, sa tête mesurait presque un mètre.
Bien que n'étant pas un dinosaure, Saurosuchus présente certaines ressemblances frappantes avec les Tyrannosaures.

Image :  Hylonomus est l'un des premiers reptiles connus. Il mesurait environ 20 cm de long. Cet anapside ressemble beaucoup à un lézard.

 apparition des reptiles

22H50 : Les dinosaures et les mammifères

    

4.337 milliards d'années se sont écoulées.
Il y a 235 millions d'années : Les dinosaures, issus des reptiles se développent dans l'ère secondaire, puis disparaissent il y a 65 millions d'années, victimes probablement d'une successions d'évènements catastrophiques pour eux.
Ces Sauropsidés, dont les représentants actuels sont les reptiles et les oiseaux qui descendent d'un groupe de dinosaures – les théropodes.
La découverte, vers la fin des années 1990 de plusieurs exemplaires de dinosaures possédant des plumes, a confirmé cette filiation.
Les dinosaures ont vécu très longtemps, du Trias au Crétacé en passant par le Jurassique.

 

L'ère secondaire qui va de 230 à 65 millions d'années avant notre ère verra le développement des poissons dans les mers et l'apparition des oiseaux et des petits mammifères, dans le même temps où dominent les dinosaures.
Les mammifères apparaissent à la même époque que les dinosaures, pendant 150 millions d'années, ils se font discrets. Ce sont de petits animaux, nocturnes insectivores ou carnivores.
Lorsque les dinosaures disparaissent, les mammifères se diversifient et les remplacent dans tous les milieux. Tous les ordres de mammifères actuels sont apparus en moins de 20 millions d'années.

 apparition des dinosaures

23H40 : Les primates

    

4.496 milliards d'années se sont écoulées.
Le premier primate pourrait avoir émergé il y a 85 millions d'années pendant la grande époque de domination des dinosaures mais le plus vieux fossile date de 70 millions d'années.
Les primates se caractérisent par une vie en général arboricole, des ongles aux doigts et orteils, la préhension par opposition du pouce, une prédominance de la vision sur l'olfaction.
On aime y ajouter un cerveau plus développé que chez les autres mammifères, mais cela ne s'applique qu'aux humanoïdes.
80 millions d'années plus tard ils donneront naissance à l'espèce la plus incroyable qui soit...

 apparition des primates  primate

23H59 et 30 secondes : L'homme

    

4.548 milliards d'années se sont écoulées.
Homo sapiens, communément dénommé humain, est une espèce de primate et le seul membre du genre Homo qui n'ait pas disparu.
Les premiers ancêtres de l'homme datent d'au moins 4 millions d'années (Australopithèque). 
L'homme est la plus extraordinaire de toutes les espèces, grâce à son cerveau qui contient plus de dix milliards de neurones, ayant chacun plus de 1 000 synapses (points de contact avec d'autres cellules nerveuses). Il y a sans doute de dix à cent mille milliards de synapses dans le cerveau.
Le cerveau est le fruit d'un processus évolutif aveugle, un heureux coup de chance de la nature, un accident...

 

En 2006 l'espèce humaine a 6,5 milliards de représentants.
Les comètes et les astéroïdes ont participé activement aux « crises de la vie Les paléontologues ont depuis longtemps constaté que l’histoire des êtres vivants était ponctuée de grandes crises, à l’occasion desquelles de nombreuses espèces disparaissent. Ces grandes coupures correspondent à des  catastrophes brutales ayant ravagé de vastes régions du globe. Une de ces révolutions se situe entre la période dominée par les reptiles et celle qui vit le développement des mammifères, c’est la limite Crétacé-Tertiaire (il y a 65 millions d’années).», comme le montrent les travaux d'Alvarez et d'Asaro sur les anomalies en iridium de provenance cosmique dans la couche géologique située à la limite entre le Crétacé et le Tertiaire.
Elles ont, après avoir contribué au démarrage de la chimie pré biotique sur Terre, certainement joué plusieurs fois un rôle actif dans ses phases, plus ou moins longues, de régression, sans pouvoir toutefois arrêter le processus d'accélération exponentielle de la vie.

 apparition des hommes

Et maintenant...

    

4.55 milliards d'années se sont écoulées.
Cette accélération exponentielle du processus de la vie, a franchi patiemment toutes les étapes de la complexité.
Depuis les premiers microorganismes jusqu'à l'homme en passant par la première atmosphère terrestre oxygénée, les premiers organismes aérobies, les premiers animaux à squelette externe dans les mers, les premiers poissons, les premiers reptiles marins et terrestres, les premiers végétaux, les premiers insectes, les dinosaures, les mammifères et les primates, la Terre a laissé des traces qui nous ont permis de définir les époques caractéristiques de son histoire.

 apparition de la civilisation  

Cette histoire accélérée montre que la vie sur Terre n'en est qu'à son début et la route vers la complexité est encore longue.
Il est possible que l'humanité ait plusieurs millions d'années devant elle pour évoluer (comme les dinosaures), à moins que notre vieille planète ne décide de redonner une nouvelle orientation à son histoire et à l'évolution de la vie sur Terre.

Voir aussi

     
      
      
 
Terre Lune, tailles et distance sont à l'échelle
1997-2013 © Astronoo.com - Astronomie, Astrophysique, Évolution et Sciences de la Terre.
Directrice Artistique & Créative : Mylène Simoes
Nous contacter    Mentions légales
Galaxie NGC1672
Sommes-nous seuls
dans l'univers ?
 
Couverture nuageuse
La couverture nuageuse
de la Terre...
 
Structure de la Terre
La Terre dans un
aquarium...
 
inerte et vivant
Le passage entre l'inerte
et le vivant...
 
conditions d'apparition de la vie
Conditions d'apparition
de la vie...
 
Sensibilité aux conditions initiales, attracteur de lorenz
Chaos et sensibilité aux conditions initiales...
 
Disque planétaire en formation
L'enfer de l'Hadéen...
 
volcan rouge
Volcans effusifs et
éruptifs de la Terre...
 
Radioactivité de la Terre
La radioactivité source
de vie...
 
astéroïde
Astéroïde la menace
pour la vie...
 
arche anti crépusculaire
Ombre de la Terre, l'arche anti crépusculaire...
 
spectre électromagnétique
La lumière, toute
la lumière du spectre...
 
polution
Assombrissement planétaire...
 
la gravité selon Einstein
Image de la gravité
depuis Einstein...
 
poussières de carbonne
De la particule
à la vie biochimique...
 
débris spatiaux
Débris, augmentation exponentielle...
 
1 million AL
Voyage de la plus grande
à la plus petite distance...
 
les tempêtes solaires
La tempête parfaite aurait
des effets dévastateurs...
 
pilier solaire et cristaux de glace
Pilier solaire, un lien
entre ciel et terre...
 
calcul de la distance de l'horizon
Comment calculer la
distance de l'horizon ?
 
Relief des fonds marins
Les satellites mesurent
le relief sous-marins...
 
Tailles comparées des planètes et des étoiles
Tailles comparées des
planètes et des étoiles...
 
Télémétrie laser par satellites - LAGEOS-1
Télémétrie laser par satellites...