fr en es pt
astronomie
 
 
 
 
 
 
      rss astronoo   à propos   google+     
 

Les lunes du système solaire

Les grandes lunes du système solaire

   Catégorie : lunes
Mise à jour 01 juin 2013

Les objets du système solaire sont  observés avec attention par nos télescopes spatiaux, en particulier les lunes des planètes, car chacune  est unique et d'un grand intérêt scientifique.
Les lunes sont liées à leur planète par les forces de marées, et donc, présentent toujours la même face à leur planète, comme la Lune par rapport à la Terre.
Mais les lunes du système solaire ne ressemblent pas à notre Lune. Certainement que l'une d'entre elles, nous réservera un jour une grande surprise.
Les caméras de nos télescopes spatiaux, de plus en plus puissantes et nos robots sophistiqués ramènent sur Terre des images étonnantes montrant l'espace lointain parsemés de rochers plus ou moins gros. Jupiter, la plus grande planète du système solaire est entourée de plus de 60 lunes.
Ganymède
dont le diamètre est de 5262 km, est plus grande que notre Lune qui ne fait que 3 474,6 km de diamètre. D'ailleurs ce n'est pas la seule, à être plus grande que notre Lune, Titan la lune de Saturne, Callisto et Io, les lunes de Jupiter, sont plus grandes que la Lune qui éclaire nos nuits.

 Vénus et la Lune

Image : photo de la Lune éclairée par le Soleil au premier plan et de la brillante planète Vénus, en bas à gauche.

 
Moons Planets Diameter
     
Ganymede Jupiter 5 262 km
Titan Saturn 5 150 km
Callisto Jupiter 4 821 km
Io Jupiter 3 643 km
Moon Earth 3 474 km
Europa Jupiter 3 122 km
Triton Neptune 2 706 km
Titania Uranus 1 578 km
Rhea Saturn 1 528 km
Oberon Uranus 1 523 km
Iapetus Saturn 1 436 km
Umbriel Uranus 1 169 km
Dione Saturn  1 118 km
Thetys Saturn 1 056 km
Ariel Uranus 1 159 km

Les lunes de la sphère de Hill

    

En 2007 les scientifiques ont découvert 20 lunes supplémentaires à Jupiter, une à Saturne et trois à Neptune. Le nombre de lunes s'accroit au fur et à mesure de la sensibilité des caméras embarquées. En 2011, plus de 150 lunes gravitent autour de leur planète. Dans ce balai cosmique, les scientifiques classent les lunes en 2 grands groupes. Les lunes régulières gravitent sur une orbite circulaire autour de l'équateur de leur planète. Ces lunes ont été formées par l'accrétion de la matière qui existait autour de leur planète, et qui n'a pas été captée par celle-ci. Ce surplus de matière s'est accumulé pour former les lunes. Les premières lunes régulières de Jupiter furent découvertes en 1610. Galileo Galilei découvrit à cette époque les quatre plus grands satellites du système jovien Io, Europe, Ganymède et Callisto. Les lunes irrégulières gravitent sur une orbite elliptique et fortement inclinée par rapport à l'équateur de leur planète. De plus la plupart se déplace de façon rétrograde par rapport à la matière du système solaire. Ces lunes qui, à leur naissance, étaient indépendantes, furent capturées par leur planète, lors de leur voyage cosmique autour du Soleil. Toutes les lunes gravitent dans la zone d'influence gravitationnelle de leur planète, cette zone est appelée la sphère de Hill ou la sphère de Roche.

 

Concept de l'astronome américain George William Hill (1838-1914), sur la base de travaux de l'astronome français Édouard Roche (1820-1883). Plus les planètes sont éloignées du Soleil et plus leur zone d'influence est grande et donc, plus elles ont de lunes.

nota : la sphère de Hill d'un objet (planète) en orbite autour d'un autre objet (Soleil), plus massif, est une zone d'influence gravitationnelle de l'objet planète, c'est-à-dire l'espace où la satellisation d'un troisième objet (lune) de masse négligeable par rapport aux 2 autres, est possible, autour de l'objet planète, sans être capturé par l'objet Soleil.

Image : Europe est une des quatre lunes galiléennes, soumise aux gigantesques forces gravitationnelles de Jupiter. La sonde Galileo a révélé la présence à sa surface de cristaux de sulfate de magnésium, qui sur Terre se trouvent dans les lacs asséchés. La glace de surface  de plusieurs kilomètres d'épaisseur, cache un océan maintenu liquide par l'échauffement produit par les forces de marée dues à sa proximité avec Jupiter.

 Europe satellite de Jupiter

Voir aussi

     
      
      
 
Terre Lune, tailles et distance sont à l'échelle
1997-2013 © Astronoo.com - Astronomie, Astrophysique, Évolution et Sciences de la Terre.
Directrice Artistique & Créative : Mylène Simoes
Nous contacter    Mentions légales
Triton, la septième plus grosse lunes naturelle du système solaire
Triton, la plus grosse lune de Neptune...
 
Astéroïde Chariklo (10199) et ses 2 anneaux
Chariklo et ses deux anneaux étonnants...
 
titan et dioné vues par cassini
Titan et Dioné
vus par cassini...
 
les lunes de Neptune et les geysers de Triton
Les lunes de Neptune, les geysers de Triton...
 
point de lagrange
Points de Lagrange
L1, L2, L3, L4...