fr en es pt
astronomie
 
 
 
 
 
 
      rss astronoo   à propos   google+     
 

Encelade

Encelade lune de Saturne

   Catégorie : lunes
Mise à jour 01 juin 2013

Les informations détaillées d'Encelade datent de l'arrivée sur l'orbite de Saturne, de la sonde Cassini le 30 juin 2004. Compte tenu des observations réalisées à partir des images prises par Voyager 2 (1981), Encelade était considérée comme un objectif de première importance par les scientifiques de la mission Cassini, et plusieurs survols rapprochés, à des distances inférieures à 1 500 kilomètres, furent programmés. Les moteurs de la sonde furent même mis à contribution pour réduire la distance de passage lors du survol du 14 juillet 2005 afin de la ramener à 172 km environ, nettement inférieure à celle initialement prévue (≈1000 km).
Voyager 2 a permis de découvrir plusieurs types de formations tectoniques sur Encelade, parmi lesquelles des groupes de failles linéaires et de grandes bandes ridées curvilignes. Les résultats ultérieurs obtenus par Cassini suggèrent que les mouvements tectoniques sont la principale cause de déformation de la croute sur Encelade. L'une des manifestations les plus spectaculaires de ces mouvements tectoniques sur Encelade sont des rifts (appelés fossae) qui peuvent atteindre près de 200 km de long et 5 à 10 km de largeur, sur 1 km de profondeur. Les mesures gravimétriques lors des survols de la sonde Cassini, de 2010 à 2012, suggèrent l'existence d'un grand océan de 10 km de profondeur, sous une couche de glace 30 à 40 km d'épaisseur. Cela donne pourrait expliquer pourquoi l'eau jaillit des fractures que nous voyons au pôle sud.

 
EnceladusMoon of Saturn
   
Dimensions513.2×502.8×496.6 km
Mass8.6×1019 kg
Gravity0.113 m/s2
Semi-major axis237 948 km
Orbital period1.370218 d
Eccentricity 0.0047
Escape velocity0.239 km/s
Rotation periodsynchronous
Discovered August 28, 1789
Discovered byWilliam Herschel
Surface temperature75 K
Apparent magnitude11.7

Image : Les images détaillées d'Encelade datent de l'arrivée en orbite saturnienne de la sonde Cassini le 30 juin 2004. crédit : NASA/JPL/Space Science Institute.

 encelade lune de saturne

Encelade pulvérise ses voisines

    

Les astronomes de l'université de Virginie ont découvert qu'Encelade, la sixième plus grande lune de Saturne (504 km de diamètre), pulvérise de particules de glace, la surface d'au moins 11 autres lunes de Saturne. Ce qui explique que ces corps sont parmi les plus lumineux du Système Solaire, Encelade est le corps le plus réfléchissant de notre système avec un albédo proche de 1.
« Encelade modifie continuellement la surface des autres mondes qui gravitent dans le tourbillon de particules de glace qu'elle génère », affirme Anne Verbiscer, une scientifique du département d'astronomie à l'université de Virginie et principal auteur de l'étude parue dans Science le 9 février 2007.
« Nous avons surnommé Encelade, "artiste en graffiti" en raison de sa capacité à modifier l'apparence des autres lunes ».

 encelade anneau E saturne  

Image : L'anneau de particules, que forme Encelade autour de Saturne, est appelé anneau E. Au moins 11 autres lunes gravitent sur cet anneau et sont continuellement bombardées par les particules glacées émises par Encelade. Encelade est animé par une activité géologique intense.

Les geysers d'Encelade

    

Encelade a, malgré sa petite taille (500 kilomètres de diamètre), une activité géologique. Presque sept fois plus petite que notre Lune, Encelade connait de perpétuelles modifications de sa surface dues à ses geysers qui répandent de la glace et de l'eau liquide, conséquences probables des conditions de chaleur et de pression de ses profondeurs. L'absence de cratère dans les plaines montre que certaines de ces régions sont âgées de moins de 100 millions d'années. Encelade présente des zones lisses de plaines, des évents de glace, des arêtes et de longues lignes de fracture à son pôle Sud.
Ces fissures sont la source des panaches de glace, découverts en 2005, qui aspergent son orbite et qui s'accumulent sur sa trajectoire. Des geysers, situés au pôle Sud d'Encelade, explosent constamment, en éjectant des particules de glace et en répandant une mince trainée tourbillonnante dans le sillage de la lune, qui finit par constituer l'anneau de particules de glace.

 

Celui-ci est réapprovisionné à chaque orbite de la lune autour de sa planète. Ces particules peuvent entrer ainsi en collision avec l'une des lunes enclavées dans l'anneau E, y compris Encelade elle-même lorsqu'elle traverse ses propres émissions. Les scientifiques européens de la mission NASA/ESA Cassini ont détecté des sels de sodium dans les particules de glace de l’anneau E de Saturne, qui est alimenté par les panaches de vapeur d’eau et de particules de glace émis par Encelade. La détection de glace salée indique que la petite lune abrite un réservoir d’eau liquide sous sa surface. Anne Verbiscer : "Nous nous sommes demandés pourquoi les autres lunes proches de l'anneau E étaient si lumineuses, bien qu'elles ne soient pas géologiquement actives comme Encelade. La réponse, nous le savons désormais, est que ces autres lunes sont pour ainsi dire criblées par les particules de glace éjectées d'Encelade".

Image : Cassini du 27 novembre 2005.

 geysers encelade cassini

Focus sur Encelade

    

La lune de glace de Saturne montre ici toute sa splendeur. Au premier plan, le blanc brillant d'Encelade se détache des ombres immenses des anneaux de Saturne que l'on voit en toile de fond. Cette photo a été prise le 28 juin 2007, à une distance d'environ 291 000 km, par le vaisseau spatial Cassini, à l'aide de son appareil photo à angle étroit, au cours de sa mission 'Equinox'. Cette face blanche parfaitement ronde d'Encelade, mesure 504 km de diamètre.
L'objectif de la sonde spatiale Cassini est depuis le 15 octobre 1997, date de son lancement, l'étude de la planète Saturne et de plusieurs de ses satellites, dont Titan. La sonde spatiale Cassini-Huygens, composée de l'orbiteur Cassini et du module Huygens, est en orbite autour de la planète et est en passe de prolonger sa mission de 11 ans.

 

Huygens qui avait pour objectif d'atterrir sur le satellite Titan, s'est posée sur Titan le 14 janvier 2005 renvoyant sur Terre, distante de 1,2 milliards de km, des informations et des images spectaculaires.

Image : Magnifique focus d'Encelade et de ses glaces.
crédit image: NASA / JPL / Space Science Institute.

 encelade focus lune de saturne

La grande rayure d'Encelade

    

L'origine de cette étonnante rayure, de plusieurs dizaines de kilomètres, sur Encelade n'est pas expliquée. La sonde spatiale Cassini a été reprogrammé en octobre 2008, par les scientifiques, afin d'aller voir de plus près la lune de glace de Saturne. Ce que les scientifiques recherchent, c’est l'éventuelle présence d'eau liquide, de sodium ou de molécules organiques qui pourraient se trouver sous la surface gelée d'Encelade. De l'eau liquide à la vie extraterrestre, il n'y a qu'un pas à franchir d'où cet intérêt pour les moindres détails qui expliqueraient ce genre de phénomène. Les dimensions de cette rayure sont impressionnantes, à la fois en profondeur, en largeur et en longueur. Elle pourrait être du à une source de chaleur souterraine remontant du noyau ou provoquée par un séisme volcanique. Le vaisseau spatial Cassini a survolé Encelade, le lundi 2 novembre 2009.

 

Depuis la découverte du panache en 2005, les scientifiques sont séduits par les jets énigmatiques d'Encelade. Les précédents survols ont détecté de la vapeur d'eau, du sodium et des molécules organiques, mais les scientifiques ont besoin d'en savoir plus sur la composition du panache et la densité de sa source, caractéristique peut-être d'un océan liquide sous la surface glacée de la lune.

Image : Magnifique focus d'Encelade et de sa griffure.
crédit: Cassini Imaging Team, SSI, JPL, ESA, NASA.

 rayure encelade lune de saturne

Les fontaines de glace d'Encelade

    

La surface d’Encelade, lune de Saturne montre d’énormes éruptions de geysers de glace. Ces panaches de glace ont été photographiés par la sonde spatiale Cassini durant son survol en novembre 2009. De profonds canyons entaillent la surface d’Encelade d'où des fontaines de glace s’élèvent. Les panaches, en haut de cette image, jaillissent juste sur le limbe d’Encelade. Ces fontaines de glace ont été découvertes sur des images de la sonde spatiale Cassini en 2005 et depuis, les scientifiques ne cessent de les observer en espérant découvrir des indices sur la présence éventuelle d'océans souterrains, où la vie pourrait se développer. On remarque ici les panaches de glace qui jaillissent des fissures de la surface d'Encelade, ces fissures sont appelées les « rayures de tigre ». Les rayures du tigre sont probablement créées par les forces marémotrices de Saturne.

 

Les mesures gravimétriques lors des survols de la sonde Cassini, de 2010 à 2012, suggèrent l'existence d'un grand océan de 10 km de profondeur, sous une couche de glace de 30 à 40 km d'épaisseur. Cela pourrait expliquer pourquoi l'eau glacée jaillit des fractures que nous voyons au pôle sud.
Les matériaux émis par les jets polaires d'Encelade contiennent de l'eau salée et des molécules organiques selon l'équipe scientifique Cassini au JPL.

Image : Les fontaines de glace d'Encelade, prises par la sonde spatiale Cassini en novembre 2009. Crédit: NASA/JPL/SSI; Mosaïque: Emily Lakdawalla

 geyser d'enceladus

Voir aussi

     
      
      
 
Terre Lune, tailles et distance sont à l'échelle
1997-2013 © Astronoo.com - Astronomie, Astrophysique, Évolution et Sciences de la Terre.
Directrice Artistique & Créative : Mylène Simoes
Nous contacter    Mentions légales
planètes naines
La planète naine
ne fait pas place nette...
 
l'espace temps d'einstein
à l'encontre de la vision Newtonienne, la gravité...