fr en es
astronomie
 
 
 
 
 
 
      rss astronoo   à propos   google+     
 

Les plus belles galaxies

Le centre de la voie lactée

    

La Voie lactée est La région centrale de notre galaxie.
Sur l'image infrarouge ci-contre on voit le centre exact de notre galaxie, connue sous le nom de Zone Moléculaire Centrale et en violet, l’arc radio du centre galactique.
Un certain nombre de nébuleuses par émission sont visibles grâce aux jeunes étoiles massives qui les éclairent de l'intérieur.
Comme presque toutes les galaxies, notre galaxie abrite en son centre, un trou noir. Ce trou noir, de plusieurs millions de masses solaires, se nomme Sgr A.
Le centre galactique abrite aussi la région de formation d’étoiles, la plus active de la galaxie. Les observations en Namibie, avec le télescope HESS, ont révélé la présence de rayons gamma très énergétiques en provenance du centre galactique. Ces rayons gamma sont produit par la collision de protons à très hautes énergies avec des protons à plus basses énergies.

 

Il peut se produire à ce moment là, une réaction de mésons neutres qui en se désintégrant, donnent des photons gamma. Ces mêmes photons, lorsqu'ils entrent en collision avec les atomes de l'atmosphère terrestre, produisent une avalanche de particules de toutes sortes, on parle alors de gerbes de rayons cosmiques.

Image : Sur cette image, on voit le centre exact de notre galaxie, connue sous le nom de Zone Moléculaire Centrale et en violet, l’arc radio du centre galactique. Outre son intérêt scientifique, cette image a remporté le premier prix du concours photographique de l’AUI/NRAO de l’année 2008.
crédit: A. Ginsburg (U. Colorado - Boulder) et al., équipe BGPS, équipe GLIMPSE II.

 centre galactique

Fusion de galaxies

    

Les grandes galaxies se développent en attirant de petites galaxies lorsqu'elle passent à proximité.
En fait, cette pratique est courante dans tout l'univers.
L'image ci-contre de la galaxie NGC 1532/1531NGC 1532 qui dévore la petite NGC 1531, illustre bien cette pratique. Cette splendide paire de galaxies en interaction est dans la constellation Éridan (la rivière). Elle est située à plus de 50 millions d'années-lumière et  s'étend sur 100 000 années-lumière.
La grande galaxie spirale NGC 1532 a capturé la galaxie naine NGC 1531 dans son rayon d'influence gravitationnelle. La petite galaxie est donc prisonnière et lutte désespérément contre la gigantesque force de gravitation que la grande galaxie lui impose. Cette lutte inégale finira par la défaite de la petite NGC 1531 qui disparaitra dans une fusion avec NGC 1532.
NGC 1532/1531 est une paire de galaxies indissociables et ressemble de très prêt au système spiral de la galaxie Whirlpool ou du Tourbillon connue sous le nom de M51, et de son compagnon NGC 5195. Hubble nous montre la puissance gravitationnelle de NGC 5194 attirant son compagnon NGC 5195 (à droite sur l'image).

 galaxie NGC1532

Image : La galaxie NGC 1532/1531 où NGC 1532 dévore la petite NGC 1531.
Image ESO/Danish 1.5m télescope du Chili à La Silla - 2008.

 Galaxie M51

Image : La galaxie Whirlpool ou du Tourbillon NGC 5194 de 60 000 années-lumière de diamètre est connue aussi sous le nom de M51. Elle absorbe NGC 5195, son compagnon à droite.
Image Hubble.

2 monstres cosmiques déchirent leur proie

    

Habituellement, on observe deux galaxies s'entremêler ou s'aspirer mutuellement.
Sur l'image ci-contre Hubble nous montre trois galaxies qui luttent pour leur survie, NGC 7173, NGC 7174 et NGC 7176 qui font partie du Hickson Compact Group 90.
On peut voir sur l'image ci-contre, les galaxies elliptiques, NGC 7173 et NGC 7176 avec très peu de poussière et de gaz, alors que NGC 7174 est une galaxie spirale riche en gaz et poussière.
Les deux monstres elliptiques arrachent en étirant le gaz et la poussière de NGC 7174 avec une telle violence gravitationnelle que les étoiles sont éjectées en dehors du champ de bataille.
Le centre galactique de NGC 7174 est déchiqueté et attiré vers la galaxie NGC 7173 à gauche de l'image.
Les forces d'attraction auxquelles doit faire face la galaxie NGC 7174, en haut à droite de l'image, sont gigantesques.
Les trois galaxies finiront par fusionner pour former un autre système stellaire, une autre galaxie plus grande qui donnera naissance à d'autres étoiles grâce à la gigantesque quantité de gaz et de poussières emmagasinée, lors de la nouvelle fusion.

 

Ces nouvelles étoiles mettront des millions d’années à s'enflammer.

nota: Le Hickson Compact Group 90 comporte 16 galaxies. Il se trouve à environ 100 millions d'années-lumière de la Terre, dans la direction de la constellation du Poisson austral (Piscis Austrinus).

Image : Cette image n'est pas impressionnante à première vue mais si l'on regarde bien, on voit ce qui était à l'origine une magnifique galaxie spirale avec un disque bien droit, se faire déchirer par ses voisines de gauche et du bas. NGC 7173 est à gauche et NGC 7176 est en bas, quant à la pauvre NGC 7174 à droite, elle subit les forces gravitationnelles destructrices, de ses voisines.
crédit Nasa/Esa/Hubble.

 galaxies, forces gravitationnelles destructrices

Galaxie NGC 4945

    

Au centre de la galaxie spirale barrée NGC 4945, les scientifiques pensent qu’un trou noir super massif absorbe la matière de cette superbe galaxie.
Les observations montrent que cette galaxie ressemble beaucoup à la notre, la Voie Lactée.
NGC 4945 se situe seulement à 13 millions d’années-lumière, dans la constellation du Centaure et peut être observée avec un télescope de taille moyenne.
Enregistrée, NGC 4945, dans le Nouveau Catalogue Général de l’astronome dano-irlandais John Louis Emile Dreyer dans les années 1880. Elle a été découverte en 1826 par l’astronome écossais James Dunlop.
Cette image de NGC 4945 a été prise par l’instrument WFI (Wide Field Imager) installé au foyer du télescope de 2,20 mètres de diamètre MPG/ESO à l’Observatoire de La Silla au Chili. NGC 4945 a un noyau actif, le centre de la galaxie émet beaucoup plus d’énergie que des galaxies comme la Voie lactée. C'est une galaxie de Seyfert, c'est à dire qu'elle émet non seulement dans le domaine du visible, avec son noyau lumineux, mais aussi dans le domaine des ondes radio, plus que les radio galaxies. Les astronomes pensent que les trous noirs super-massifs sont la cause de la grande agitation que l’on observe dans les galaxies de Seyfert.

 

La force gravitationnelle des trous noirs des galaxies de Seyfert attire si fortement la matière environnante (gaz et poussière) qu'ils émettent des rayonnements de très haute énergie, comme des rayons X ou du rayonnement ultraviolet. La plupart des grandes galaxies spirales comme la Voie lactée ont aussi un trou noir en leur centre mais moins actif car il n'y a plus de matière autour à absorber.

Image : La galaxie  NGC 4945 vue par la tranche.
Cette galaxie spirale ressemble à notre Voie lactée, avec des bras lumineux en spirales et une barre centrale. Les zones brillantes roses montrent les régions d’intense formation stellaire. Le centre de NGC 4945 est beaucoup plus lumineux que le centre de la Voie Lactée.
NGC 4945 se situe à seulement 13 millions d’années-lumière, dans la constellation du Centaure.
Image prise en utilisant 5 filtres (B, V, R, H-alpha et SII) avec le télescope de 2,20 mètres MGP/ESO à La Silla. Le champ est de 30 x 30 arc minutes (le nord en haut et l’est à gauche). © ESO

 galaxie spirale NGC 4945

Galaxie M88 ou NGC 4501

    

L’astronome français Charles Messier a décrit la 88eme entrée de son célèbre catalogue comme étant une « nébuleuse spirale sans étoiles ».
Les progrès de l'instrumentation nous permettent aujourd'hui de savoir que M88 est en effet une belle galaxie spirale, mais regorgeant d’étoiles, de gaz et de poussière, tout comme notre propre Voie lactée.
En vérité, M88 est même une des plus brillantes galaxies de l’amas de la Vierge, à quelque 50 millions d’années-lumière de la voie lactée. Les superbes bras spiraux de M88 sont aisés à distinguer sur ce portrait cosmique haut en couleur, avec leurs veines de poussière prenant naissance autour du noyau et rehaussées du bleu des amas d’étoiles jeunes ainsi que du rose des régions de formation d’étoiles.
La dominante jaune du noyau est due à sa population d’étoiles relativement âgée.

 

La galaxie spirale M88 a un diamètre dépassant les 100 000 années-lumière, elle est située dans la constellation de la Chevelure de Bérénice. Sa magnitude reste néanmoins assez faible : 9,6 de magnitude.

Image : Messier 88
Credit & Copyright: Adam Block, Mt. Lemmon SkyCenter, U. Arizona

 la galaxie M88

Galaxie NGC 891

    

NGC 891 est une galaxie spirale barrée d'environ 30 millions d'années-lumière située dans la constellation d'Andromède. Elle fut découverte par William Herschel le 6 Octobre 1784. Cette galaxie est un membre du groupe de galaxies NGC 1023 dans le superamas local. L'objet est visible dans de petits télescopes de taille modérée, comme une tache allongée de faible lumière répartie sur une bande de poussière.
Cette galaxie spirale s’étend sur environ 100 000 années-lumière de diamètre et elle est distante de quelque 30 millions d’années-lumière de notre Galaxie dans la constellation d’Andromède.
NGC 891 ressemble beaucoup à notre propre galaxie, la Voie lactée. Comme toutes les galaxies spirales, elle présente un disque galactique mince et plat et un bulbe central au milieu. Sur cette image détaillée on remarque d’épaisses veines de poussière.
On distingue aussi sur cette présentation par la tranche de NGC 891 des filaments de poussière qui s’étendent sur des centaines d’années-lumière au-dessus et en dessous du disque. Ces poussières ont vraisemblablement été éjectées du disque par des explosions de supernova ou par une intense activité de formation d’étoiles.

 

De petites galaxies compagnes sont également visibles à proximité du disque galactique.

Image : La galaxie spirale barrée NGC 891
Crédit : NASA, STScI, WikiSky

 galaxie NGC 891

Voir aussi

     
      
      
 
Terre Lune, tailles et distance sont à l'échelle
1997-2013 © Astronoo.com - Astronomie, Astrophysique, Évolution et Sciences de la Terre.
Directrice Artistique & Créative : Mylène Simoes
Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur.
amas galactiques
Amas galactiques,
les nœuds de la toile...
 
Laniakea, notre superamas de galaxies
Le ciel est immense
avec Laniakea...
 
Onde de choc de kappa Cassiopée
Ondes de choc...
 
La ceinture de Gould
La ceinture de Gould, un
feu d'artifice stellaire...
 
poussières de carbonne
De la particule
à la vie biochimique...
 
la rivière noire d'Antares
Rivière noire
de la géante Antares...
 
Amas de galaxies El Gordo
Le plus lourd amas de
galaxies, El Gordo...
 
nébuleuse par reflexion
Les plus beaux
nuages de poussières...
 
bulle Lyman-apha (LAB)
Bulles Lyman-alpha...
 
forêt Lyman
La matière noire
existe-t-elle ?
 
la voie lactée
Zone centrale
de la Voie Lactée...
 
amas étoile du centaure
Etoiles bleues, blanches,
jaunes, orange, rouges...
 
l'univers observable
L'univers observable,
une notion peu intuitive...
 
matière manquante, énergie noire
Matière non baryonique...