fr en es
astronomie
 
 
 
 
 
 
      rss astronoo   à propos   google+     
 

Galaxies

Le grand nuage de Magellan

   Catégorie : galaxies
Mise à jour 01 juin 2013

Le Grand Nuage de Magellan (Large Magellanic Cloud ou LMC), est la plus grande des galaxies satellites de notre propre galaxie, la Voie lactée.
C’est une galaxie naine irrégulière à l'apparence chaotique, ressemblant ici à une galaxie spirale barrée. Le Grand Nuage de Magellan situé à une distance de 54 900 parsecs, soit ≈179 000 années-lumière, est en orbite autour de notre Voie lactée.
Il mesure environ 15 000 années-lumière de diamètre. C’est la 3e galaxie la plus proche de la Voie lactée après les galaxies naines du Grand Chien et du Sagittaire. Cette galaxie visible à l'œil nu dans l'hémisphère sud, est accompagnée par le Petit Nuage de Magellan.
C’est le 4e membre de notre Groupe local par la taille (après M31, notre Voie Lactée et M33).
Ce fut l’expédition de Ferdinand Magellan autour de la Terre, qui lui donna son nom. Le sud de sa barre centrale est connectée au Petit Nuage de Magellan par une structure de gaz et d’étoiles.

 

Cette structure est appelée le Pont magellanique, elle est arrachée au Nuage par les forces de marée de la Voie lactée.
Le Grand Nuage de Magellan possède de très nombreux objets célestes, la Nébuleuse de la Tarentule, LMC X-1 (un trou noir stellaire), LMC X-3, un autre trou noir stellaire, SGR 0526-66, PSR B0540-69 un pulsar jeune mais l'objet le plus célèbre du Grand Nuage de Magellan est SN 1987A, la première supernova dont l'explosion a été observée sur Terre en février 1987.
L'étoile à l'origine de cette explosion est Sanduleak -69 202.
Le Grand Nuage de Magellan forme un couple avec le Petit Nuage de Magellan, situé 20° plus à l’ouest.

Image : Le Grand Nuage de Magellan dans toute sa beauté.
Crédit & Copyright: Yuri Beletsky (ESO).

 galaxie grand nuage de magellan

Le petit nuage de Magellan

    

Le petit nuage de Magellan est une galaxie irrégulière qui semble orbiter autour de la Voie lactée. Elle est  observée depuis les temps préhistoriques par les habitants de l’hémisphère sud, mais c’est Ferdinand Magellan qui lui donnera son nom. Le navigateur portugais Ferdinand Magellan et son équipage eurent tout le temps d’étudier le ciel austral durant leur navigation autour de la planète, au début du 16ème siècle.
Ces nuages cosmiques sont en réalité des galaxies naines irrégulières, satellites de notre propre Galaxie. Le Petit Nuage de Magellan, couvre 15 000 années-lumière dans sa plus grande extension et contient plusieurs centaines de millions d’étoiles. Située à quelque 210 000 al dans la constellation du Toucan. Elle fait partie des plus proches galaxies de la Voie Lactée, avec les galaxies naines du Grand Chien (≈ 25 000 al), du Sagittaire (≈ 3,5 millions al) et du Grand Nuage de Magellan (≈ 179 000 al).
Le petit nuage de Magellan est visible depuis l’hémisphère sud et son inclinaison est d’environ -72°.
Il forme un couple avec le Grand Nuage de Magellan, situé 20° plus à l’est. Ce sont apparemment d'anciennes galaxies spirales barrées qui ont été déformées par les forces de marée de la Voie Lactée. Le Petit Nuage de Magellan est un membre du Groupe local, notre amas galactique. Le Petit Nuage de Magellan est relié au Grand Nuage par un pont de gaz et d’étoiles.

 galaxie petit nuage de magellan

Image : vue splendide prise par Hubble, de l'amas d'étoiles NGC 346 du petit nuage de Magellan à 210 000 al, magnitude apparente de 2,7. (crédit NASA).

 galaxie petit nuage de magellan

Image : Cette vue du petit nuage de Magellan, comprend également deux amas globulaires de premier plan, NGC 362, le point lumineux en bas de l'image et 47 Toucan à gauche du Petit Nuage de Magellan.
L'amas 47 Toucan se situe à 13 000 années-lumière.

La galaxie d'Andromède ou M 31 ou NGC 224

    

La galaxie d'Andromède est la plus proche des grandes galaxies voisines de notre propre Voie lactée. Il est probable que notre galaxie, la voie lactée, ressemble beaucoup à la galaxie d'Andromède.
La grande galaxie d'Andromède et la Voie lactée sont les deux plus importantes galaxies du Groupe Local.
La galaxie M31 constitue la 31e entrée du catalogue des objets diffus du ciel, établi par l'astronome français Charles Messier. M31 est à environ 2,5 millions d'années-lumière de notre galaxie, c'est à dire que sa lumière met environ 2,5 millions d'années à nous parvenir. Cette galaxie est une des rares galaxies visibles à l'œil nu, lorsque que les conditions climatiques sont favorables. Son diamètre apparent est assez gigantesque puisque qu'il équivaut, vu de la Terre à 5 diamètres de pleine Lune. Son diamètre réel est de 170 000 années-lumière. Les deux "univers iles", la Voie Lactée et Andromède se rapprochent l'une de l'autre à une vitesse de l'ordre de 300 km/s et pourraient entrer en collision dans quelques milliards d'années. Cette hypothèse non confirmée, reste probable.
La Voie Lactée et la Grande Nébuleuse d'Andromède ont toutes les deux des galaxies satellites. Ces deux spirales géantes appartiennent à un groupement encore plus grand appelé le Groupe local comprenant plus de 20 galaxies dont M33, Maffei I et Maffei II, le Grand et le Petit Nuage de Magellan. Le groupe local fait partie d'un énorme complexe de 10 000 galaxies assemblées dans des amas s'étendant sur quelques 200 millions d'années lumières, appelé Superamas local ou Superamas de la Vierge.

nota : A (catalogue Abell des amas de galaxies). C'est un catalogue publié en 1958 par George Abell (1927 - 1983) qui liste 4 073 amas de galaxies.

 

Vidéo : Constellation d'Andromède.

nota : NGC (New General Catalogue) est l'un des catalogues les plus connus dans le domaine de l'astronomie avec le catalogue Messier.

nota : M est la marque du catalogue Messier, un catalogue astronomique d'objets d'aspect diffus comme les nébuleuses ou les galaxies.
 galaxie d'andromède ou M31

Image : La galaxie M31 a une magnitude apparente de 3,38 ce qui la rend visible à l'œil nu. La lueur diffuse d'Andromède n'est autre que la lumière cumulée des centaines de milliards d'étoiles qui la composent. Les étoiles que l'on voit au premier plan sur cette image, sont en réalité des étoiles de notre propre galaxie. En bas à droite on peut voir son compagnon, la galaxie naine NGC 205 ou M110. Le gros point brillant à 10 H très près du disque de M31, c'est M32 une autre galaxie compagnon. Crédit : Robert Gendler (robgendlerastropics.com)

La galaxie M110 ou NGC 205

    

La galaxie d'Andromède a un petit compagnon M110, visible sur la photo ci-contre.
Notre Voie Lactée n'est pas seule. Il fait partie d'un rassemblement d'environ 25 galaxies appelé le Groupe Local. Les membres incluent le Grand Galaxie d'Andromde, M32, M33, le Grand Nuage de Magellan, le Petit Nuage de Magellan, Dwingeloo 1, plusieurs petites galaxies irrégulières, naines ou elliptiques.
Sur la photo, en bas à droite se trouve l'une des galaxies elliptiques naines: NGC 205.
Comme M32, NGC 205 est un compagnon de la grande galaxie M31.
L'image de NGC 205 montre de façon inhabituelle, pour une galaxie elliptique, deux nuages de poussières.
Ces deux nuages de poussières (à 9 et 2 heures), sont visibles, mais difficile à repérer.
Cette galaxie est parfois connue sous le nom de M110, bien qu'elle ne fait pas partie du catalogue d'origine de Messier.

 

Image : La galaxie NGC 205 ou M110. Cette galaxie se trouve en bas à droite, et la grande galaxie qui semble absorber la petite M110 est la galaxie d'Andromède ou M31.
Crédit & Copyright: Jean-Charles Cuillandre (CFHT) & Giovanni Anselmi (Coelum Astronomia), Hawaiian Starlight

 galaxie M110 au bord d'andromède

La galaxie spirale du Triangle M33 ou NGC 598

    

La galaxie du Triangle, également connue sous le nom de M33 ou galaxie de la roue de feu, est une galaxie spirale de type Sc, située dans la constellation du Triangle.
La galaxie M33 NGC 598, avec ses 50 000 années-lumière de diamètre, est la troisième du Groupe local par ordre d'importance, après la Voie lactée et Andromède M31. 
Cette galaxie est petite comparée à sa voisine, la galaxie d'Andromède M31, et à notre Voie Lactée, mais elle est dans la moyenne des galaxies spirales de l'univers. M33, malgré l'expansion de l'univers, s'approche de nous  à 182 km/s selon R. Brent Tully, ou à 179 +/-3 km/s.
Elle se situe à 2,9 millions d'années lumière. Cette galaxie fut probablement découverte avant 1654 par Hodierna, disciple de Galilée, qui l'a peut-être groupée avec l'amas ouvert NGC 752.

 

Elle fut redécouverte indépendamment le 25 aout 1764 par Charles Messier qui la catalogua comme M33. Classifiée par William Herschel le 11 septembre 1784 sous la désignation H V.17, la galaxie du Triangle fut l'une des premières nébuleuses spirales identifiées comme telles par William Parsons.

Image : La galaxie du Triangle ou galaxie de la roue de feu ou M33 ou NGC 598, est la troisième du Groupe Local.
Sur cette image elle est montrée dans l'infrarouge par le télescope Spitzer.
Les étoiles sont représentées en bleu tandis que la poussière est en rouge.

 galaxie M33 groupe local

La galaxie spirale NGC1232

    

La galaxie NGC 1232 est dans la constellation Eridanus (la rivière).
Distante d'environ 100 millions d'années-lumière.
Cette image spectaculaire de la grande galaxie spirale NGC 1232 a été obtenu le 21 Septembre 1998, dans de bonnes conditions d'observation.
Elle est construite respectivement sur trois expositions, dans l'ultra-violet, le bleu et le rouge.
Ainsi, les couleurs des différentes régions sont bien visibles: les zones centrales d'anciennes étoiles, sont de couleur rougeâtre, tandis que les bras spiraux peuplées de jeunes étoiles, sont bleues ainsi que de nombreuses régions de formation stellaire.
On peut apercevoir la distorsion de la galaxie compagnon sur le côté gauche, qui a la forme de la lettre grecque "theta".
NGC 1232 est située au sud de l'équateur céleste, dans la constellation Eridanus (The River). Malgré sa distance d'environ 100 millions d'années-lumière, l'excellente qualité optique du VLT FORS nous permet de voir une incroyable richesse de détails. La taille de l'image correspond à environ 200 000 années-lumière, soit environ deux fois la taille de la Voie lactée.

 

Image : On remarque la différence de couleur entre le noyau rougeâtre (étoiles vieilles) et les bras peuplés d'étoiles jeunes, donc bleues.
A noter la petite galaxie compagnon en bas à gauche. Source ESO/VLT

 galaxie NGC1232 eridan

La galaxie du Tournesol NGC 5055 ou M63

    

La galaxie du Tournesol se trouve à 37 millions d'années-lumière de la Terre, dans la constellation des Chiens de Chasse.
La galaxie du Tournesol (également connu comme 63 Messier, M63 ou NGC 5055) est une galaxie spirale barrée floconneuse, composée d'un disque central entouré par de nombreux segments spiraux aux bras courts. La galaxie du tournesol fait partie du groupe M51, un groupe de galaxies qui comprend également la galaxie du Tourbillon (M51).
M63 fut la première découverte d'un objet du ciel profond, le 14 juin 1779, par Pierre Méchain, ami de Charles Messier qui le rentra le même jour dans son catalogue.
Elle a été classée de type Hubble Sb ou Sc, elle montre ici sa structure spirale cotonneuse en périphérie.
Les bras spiraux forment un fond granuleux, dont la brillance augmente doucement vers la région centrale.

 

La galaxie du Tournesol mesure environ 100 000 années lumière de diamètre, comme notre Galaxie, la Voie lactée. On peut distinguer des régions de formation d'étoiles tout le long des bras spiraux.
C'est dans cette galaxie qu'est apparue la supernova 1971I, le 25 mai 1971 et atteignant la magnitude 11,8.

Image : M63 arbore un brillant noyau jaune entouré de bras spiraux bleus, eux-mêmes rayés de veines de poussières cosmiques et ponctués de rougissantes régions de formations d’étoiles.
Cette longue pose révèle également un arc aussi gigantesque que discret, s’élançant loin dans le halo au-dessus du brillant plan galactique.
Crédit: transformés par Juan Conejero / Image Acquisition par Jim Misti et Steve Mazlin

 galaxie du tournesol ou NGC5055 ou M63

La galaxie à anneau polaire NGC 660

    

La galaxie spirale à anneau polaire NGC 660 se situe au centre d'une région de galaxies, dans la constellation des Poissons.
NGC 660 est distante de plus de 20 millions d’années-lumière de notre système solaire.
Sa forme particulièrement rare lui vaut le titre de galaxie à anneau polaire.
On peut remarquer sur cette photo, un anneau en rotation, presque perpendiculaire au plan de la galaxie, comme si cet anneau provenait d’une autre galaxie capturée. L’anneau polaire de NGC 660 a un diamètre d’environ 40 000 années-lumière, il est plus grand que le disque de la galaxie.
Les rares galaxies à anneau polaire intéressent particulièrement les scientifiques afin d'étudier l’influence gravitationnelle de la matière noire sur la rotation du disque et de l’anneau polaire.

 

Image : Située à 20 millions d’années-lumière de notre système solaire, la galaxie  NGC 660, à anneau polaire, semble avoir été formée à partir de la collision de deux galaxies.
Crédit & Copyright: Immo Gerber & Dietmar Hager (TAO)

 galaxie à anneau polaire NGC 660

La galaxie du Têtard ou Arp 188

    

Qu'elle est l'explication de la longue queue de la galaxie du Têtard ?
Sur cette image enregistrée par la caméra du télescope spatial Hubble, on aperçoit de lointaines galaxies en arrière-plan de la galaxie spirale Arp 188. La Galaxie du Têtard se situe à moins de 420 millions d'années-lumière en direction de la constellation septentrionale du Dragon. Sa queue mesure environ 280 000 années-lumière de long et contient des amas d'étoiles massives bleues. Il semble qu'une galaxie a traversé Arp 188 et a étiré le Têtard par attraction gravitationnelle.
Cette rencontre auraient arraché des étoiles, du gaz et de la poussière à la galaxie spirale, formant cette queue spectaculaire. Tout comme le têtard, la Galaxie du Têtard devrait perdre sa queue en vieillissant, les amas d'étoiles de la queue formant dès lors de plus petits satellites de cette vaste galaxie spirale.

 

Image : La galaxie spirale du Têtard ou Arp 188.
Crédit: H. Ford (JHU), M. Clampin (STScI), G. Hartig (STScI), G. Illingworth (UCO/Lick), ACS Science Team, ESA, NASA

 galaxie du tetard ou arp 188

Voir aussi

     
      
      
 
Terre Lune, tailles et distance sont à l'échelle
1997-2013 © Astronoo.com - Astronomie, Astrophysique, Évolution et Sciences de la Terre.
Directrice Artistique & Créative : Mylène Simoes
Nous contacter    Mentions légales
amas galactiques
Amas galactiques,
les nœuds de la toile...
 
La ceinture de Gould
La ceinture de Gould, un
feu d'artifice stellaire...
 
Laniakea, notre superamas de galaxies
Le ciel est immense
avec Laniakea...
 
Amas de galaxies El Gordo
Le plus lourd amas de
galaxies, El Gordo...
 
la rivière noire d'Antares
Rivière noire
de la géante Antares...
 
nébuleuse par reflexion
Les plus beaux
nuages de poussières...
 
pulsar
Le pulsar à la main tendue...
 
mort des étoiles
La mort des étoiles
vue par hubble...
 
forêt Lyman
La matière noire
existe-t-elle ?
 
Onde de choc de kappa Cassiopée
Ondes de choc...
 
la voie lactée
Zone centrale
de la Voie Lactée...
 
amas étoile du centaure
Etoiles bleues, blanches,
jaunes, orange, rouges...
 
l'univers observable
L'univers observable,
une notion peu intuitive...
 
supernova
Supernovae ou
la mort d'une étoile...
 
matière manquante, énergie noire
Matière non baryonique...