fr en es
astronomie
 
 
 
 
 
 
      rss astronoo   à propos   google+     
 

Nébuleuses

Nébuleuse de l'Amérique du Nord ou NGC 7000

   Catégorie : nébuleuses
Mise à jour 01 juin 2013

La nébuleuse NGC 7000 ou nébuleuse de l'Amérique du nord est une nébuleuse d'émission énorme de 3x2.3 degrés, qui s'étend sur près de 50 années lumière.
NGC 7000 est visible à l'œil nu dans la Voie lactée, à 3 degrés à l'Est de la brillante étoile Deneb dans la constellation du Cygne. Par une longue exposition photographique, cette nébuleuse ressemble au contour du continent de l'Amérique du Nord, avec une particulièrement bonne réplique du Golfe du Mexique.
Sa lumière rougeâtre est due au gaz d'hydrogène chauffé. Plusieurs autres nébuleuses (IC 5070, IC 5068) sont voisines de NGC 7000.
NGC 7000 est un complexe chaotique au sein duquel se mêlent et se confondent, des voiles obscurs de matière absorbante et de vastes nuages stellaires excités par une étoile bleue extrêmement chaude du nom de HD 199579.

 

NGC 7000 se trouve à environ 1 500 années-lumière, dans la constellation du Cygne.
À droite de la Nébuleuse de l'Amérique du Nord, se trouve une nébuleuse moins lumineuse, qui ressemble à un pélican, appelée Pelican Nebula. Elles sont séparées par un sombre nuage noir d'absorption.
Les nébuleuses peuvent être vues avec des jumelles à partir d'un endroit bénéficiant de cieux purs et sombres. Rechercher un petit patch nebula au nord-est de la brillante étoile Deneb dans la constellation du Cygne.

Image : La nébuleuse NGC 7000 a une forme qui ressemble un peu à la carte du continent américain, d'où son nom (ici en bleue), et à droite, moins brillante, la nébuleuse qui ressemble à un Pélican (IC 5070), d'où son nom.
copyright Nicolas Outters

 Nébuleuse de l'Amérique du Nord ou NGC 7000

Nébuleuse de la lagune, M8 ou NGC 6523

    

La brillante Nébuleuse de la Lagune est un objet magnifique de formation d'étoiles, facilement visible à l'œil nu comme une grande tâche brumeuse située à une distance estimée à 5000 années lumière. M8 est une très grande nébuleuse à émission brillante avec un groupe ouvert incorporé. Ce groupe de jeunes étoiles chauffe le gaz de la nébuleuse, cela cause une émission de lumière. Vu à travers des jumelles la voie sombre qui divise les régions brillantes de la nébuleuse, ressemble à une lagune d'où le nom de cet objet. Avec un petit télescope on commence à apercevoir les plis complexes de cette nébuleuse et des régions sombres parmi des secteurs plus brillants. Les parties sombres de la nébuleuse sont les nuages denses de gaz et de poussières qui sont une pouponnière d'étoiles. A l'œil nu, la lumière de l'amas est dominé par une lueur globale rouge, provoquée par l'hydrogène gazeux lumineux, tandis que des filaments sombres proviennent de l'absorption par des bandes de poussière denses.

 

L'image ci-contre, prise par le télescope Curtis-Schmidt, montre la nébuleuse en émission dans trois couleurs émises spécifiquement par l'hydrogène, l'oxygène et le soufre.
La Nébuleuse de la Lagune est située à environ 5000 années-lumière de la Terre dans la constellation du Sagittaire. M8 couvre une région de plus de trois fois le diamètre de la Pleine Lune.

Image : La nébuleuse Lagune ou NGC 6523 ou M8

 Nébuleuse de la lagune

Nébuleuse NGC 1893 ou IC410

    

Magnifique rose des cieux de l’hémisphère nord, la nébuleuse par émission IC 410 ou NGC 1893 se trouve à quelque 12 000 années-lumière de la voie lactéedans la constellation du Cocher. Le lumineux nuage rouge de gaz incandescent d’hydrogène mesure plus de 100 années-lumière de diamètre. Il a été sculpté par les vents stellaires et les radiations émis depuis l’amas ouvert d’étoiles NGC 1893 niché en son sein. Formées dans le nuage interstellaire, il y a à peine 4 millions d’années, les brillantes étoiles de l’amas sont visibles juste en dessous du vaste nuage de poussières sombres proche du centre de l’image. Les 7 heures de prise de cette vue à grand champ qu'a nécessité cette image détaillée, nous montrent deux courants de matière relativement denses, semblant s’écouler des régions centrales de la nébuleuse. Possibles lieux de formation d’étoiles, ces têtards cosmiques mesurent quelque 10 années-lumière de long.

 

Image : Image de la nébuleuse NGC 1893 ou IC 410 prise en 2006.

 Nébuleuse NGC1893

Nébuleuse du Trèfle ou Trifide ou M20

    

La photogénique nébuleuse Trifide est une brillante nébuleuse circulaire, riche d'étoiles chaudes situées dans le Sagittaire (l'Archer). C’est à la fois une nébuleuse à émission et à réflexion.
Des bandes de poussières sombres semblent diviser la nébuleuse en trois morceaux, d'où son nom.
La nébuleuse M20 se présente comme un grand nuage de matière interstellaire situé à une distance estimée à 5 500 années-lumière, dans lequel des étoiles très chaudes dessinent une anémone rouge.
Visible à l'œil nu et très facilement repérable avec une simple paire de jumelles.
La nébuleuse Trifide fut découverte par Guillaume Le Gentil en 1750. L'origine du nom courant de M20 est attribuée à John Herschel.
La nébuleuse Trifide partage la vedette de cette région extrêmement riche du ciel avec de nombreux objets brillants à proximité, notamment la nébuleuse de la Lagune.
Un système triple d'étoiles occupe le centre de la région émissive de la nébuleuse, à la manière du Trapèze de la nébuleuse d'Orion.
La couleur rouge éclatante de gaz ionisé d'hydrogène entoure ce système triple d'étoiles.
Sur l'image de droite, la dentelle verte de la nébuleuse Trifide a été créé dans l'atmosphère d'étoiles géantes froides et par les débris des explosions de supernovae.
Le diamètre de ce magnifique trèfle interstellaire, est d'environ 50 années lumière.
Très souvent photographiée, elle est visible avec de bonnes jumelles dans la constellation du sagittaire.
Les images plus fines du télescope spatial Hubble mettent en évidence des colonnes de gaz et de poussières à l'intérieur de la nébuleuse Trifide, qui au total, contiennent assez de matière pour fabriquer un millier d'toiles comme le Soleil.
La nébuleuse Trifide est âgée de seulement 300 000 ans, ce qui en fait une des plus jeunes nébuleuse parmi les nébuleuses à émission connues.

 

Image : La nébuleuse Trifide ou M20, ci-contre.
Cette spectaculaire vue faussement colorée est prise par le Télescope Spatial Spitzer.
Les astronomes ont utilisé les images infrarouges Spitzer pour compter les étoiles embryonnaires cachées dans la poussière natale de cette intrigante pouponnière stellaire. Cette image montre la nébuleuse divisée en trois parties sombres, obscurcissant des zones de poussière qui révèlent des filaments de gaz ainsi que des naissances d'étoiles lumineuses.
Crédit : NASA, JPL-Caltech, J. Rho (SSC/Caltech)

nébuleuse trifide ou M20

Image : Sur l'image ci-dessus, la nébuleuse Trifide ou M20 est d'une indicible beauté, dans ce chaos inimaginable.
La dynamique des processus de formation d'étoiles crée non seulement les couleurs mais le chaos. Le rouge éclatant du gaz à haute énergie des étoiles représente l'hydrogène interstellaire. Les filaments de poussière sombre et froide sont les débris des explosions de supernovae. Crédit: Adam Block, Mt. Lemmon SkyCenter, U. Arizona

 Nébuleuse Trifide ou M20

Nébuleuse du croissant ou NGC 6888

    

La nébuleuse NGC 6888, aussi appelée nébuleuse du croissant, est une bulle Wolf-Rayet d’environ 25 années-lumière de diamètre. Le vent stellaire, gonflant cette bulle, est généré par l'étoile géante centrale. La géante rouge qui se trouve au cœur de NGC 6888 est rangée dans la catégorie des étoiles de Wolf-Rayet (WR 136). Une étoile Wolf-Rayet (WR) est une étoile chaude, massive et évoluée présentant un taux de perte de masse très élevé. Cette étoile n'est plus sur la séquence principale, la combustion de son hydrogène est terminée, elle est passée au stade suivant, l'hélium puis plus tard celle du carbone, puis de l'oxygène, puis du silicium,...
L'expulsion de son enveloppe lui fait perdre une masse équivalente à celle du Soleil tous les 10 000 ans. C'est à dire que son carburant se consume à un rythme prodigieux et en fin de vie cette étoile explosera en supernova. La nébuleuse du Croissant se situe dans la constellation du Cygne, à environ 5 000 années-lumière.

 

Image : Cette magnifique photo de la nébuleuse du Croissant a été réalisée à l’aide du télescope Isaac Newton de l’Observatoire de Roque de los muchachos, aux îles Canaries. Cette mosaïque de couleurs permet de distinguer les rayonnements spécifiques des atomes d’oxygène (bleu-vert) et d’hydrogène (rose).
Crédit & Copyright: Tony Hallas

nota : Une étoile Wolf-Rayet (WR) est une étoile chaude, massive et évoluée présentant un taux de perte de masse très élevé. Elles furent découvertes en 1867 par Charles Wolf et Georges Rayet, de l'Observatoire de Paris.
Les étoiles Wolf-Rayet sont des étoiles qui ne sont plus sur la séquence principale (combustion de l'hydrogène), c'est-à-dire que la combustion qui se déroule dans leur cœur est la combustion de l'hélium puis plus tard celle du carbone, puis de l'oxygène, puis du silicium,... jusqu'au fer, et finit par exploser en supernova.
 nébuleuse du croissant ou ngc 6888

Nébuleuse IC 1795

    

IC 1795 est une nébuleuse en émission, qui comprend un ensemble de nuages de poussière colorés par le gaz environnant (photo de droite).
Cette région est également appelée parfois NGC 896, mais en fait NGC 896 n'est que la partie la plus brillante de IC 1795.
Cette petite nébuleuse est située dans un cadre complexe, beaucoup plus vaste, de nébuleuses à émission connues sous les noms de nébuleuse du cœur et nébuleuse de l'âme (photo ci-contre).
C'est une région de formation d’étoiles située dans la constellation boréale de Cassiopée.
Les fausses couleurs de la nébuleuse sont restituées par des filtres à large bande utilisés sur l'image de droite, prise par le télescope spatial Hubble. Le bleu représente les émissions de l’oxygène, le vert celles de l’hydrogène, et le rouge celles du soufre.
IC 1795 de magnitude 7, est proche de sa voisine, IC 1805,  la nébuleuse du Cœur, elle est  située à environ 6000 années-lumière du système solaire, dans le bras de Persée de notre Galaxie, la Voie lactée.
nota : les nébuleuses en émission sont constituées de nuages de gaz (neutre ou ionisé) émettant de la lumière dans différentes couleurs. Les étoiles jeunes et chaudes qui se trouvent dans les nuages produisent des photons de haute énergie. Ce rayonnement intense excite les atomes du nuage qui émettent à leur tour de la lumière (photons).

 

Image : Les 2 nébuleuses du Cœur et de l'Âme, IC 1805 (à droite) et IC 1848 (à gauche), sont les plus grandes sur cette image. La nébuleuse IC 1795 est le petite nébuleuse en haut à droite de IC 1805 et IC 1871 est à gauche de IC 1848.

nebuleuses du Coeur et de l'Ame, IC 1805 IC 1848
 

Image : La région centrale de la nébuleuse IC 1795 est sur cette image, extrêmement colorée par des filtres à large bande. Cette photo a été prise par le télescope spatial Hubble. Crédit & Copyright: Don Goldman

nébuleuse IC 1795, nuage de poussière

Nébuleuse du cœur IC 1805

    

IC 1805, surnommée la Nébuleuse du Cœur, est une nébuleuse par émission située à environ 7 500 année-lumière dans la constellation de Cassiopée. Elle couvre un champ d'environ 60 minutes d'arc, ce qui correspond approximativement à 200 années-lumière.
Dans les régions centrales de la nébuleuse IC 1805, les nuages de poussières ont des formes fantastiques.
Les nuages sont en fait sculptés par les vents stellaires et les diverses radiations en provenance des étoiles massives chaudes. Ces étoiles font partie d’un amas d’étoiles nouveau-né, Melotte 15.
Âgées d’à peine 1,5 millions d’années, les étoiles de l’amas sont bien visibles sur cette image colorée.
Les nuages sombres de poussières se détachent sur le fond gazeux très lumineux.
Cette mosaïque d’images a été prise avec des filtres à bande étroite, la vue s’étend sur environ 40 années-lumière et montre les émissions de l’hydrogène, en vert, du soufre en rouge et de l’oxygène en nuances de bleu.

 

Les images à large champ de cette nébuleuse révèlent une forme rappelant un cœur. C'est pour cela qu'elle est populairement appelée Nébuleuse du Cœur.

Image : Nébuleuses IC 1805.
IC 1805 se trouve à quelque 7500 années-lumière de la voie lactéedans la constellation de Cassiopée.
Image Crédit & Copyright: Derek Santiago.

 nebuleuses du Coeur et de l'Ame, IC 1805 IC 1848

Nébuleuse de la Flamme ou NGC 2024

    

La Nébuleuse de la Flamme, ou NGC 2024, est située à une distance de 900 à 1500 années-lumière, dans la constellation d'Orion.
La nébuleuse de la Flamme fait partie du complexe du nuage moléculaire d'Orion, une région de formation d'étoiles qui comprend la fameuse nébuleuse de la Tête de Cheval. On trouve énormément de nébuleuses dans la région d'Orion dont IC 2118, NGC 1788, IC 423, NGC 1973, Sharpless 264, NGC 1975, NGC 1976, NGC 1977, NGC 1980, NGC 1982, NGC 1990, NGC 1999, IC 426, IC 430, IC 431, IC 432, IC 434, NGC 2023, NGC 2024, IC 435, Sharpless 276, NGC 2064, NGC 2067, NGC 2068, NGC 2071.
La nébuleuse de la flamme domine le haut de cette photo, Alnitak ou Zeta Orionis (ζ Ori) est l'étoile la plus brillante dans le haut à droite de la photo.
Alnitak est l'étoile la plus orientale des trois étoiles brillantes de la ceinture d'Orion. Elle émet des ultraviolets énergétiques qui ionisent les nuages d'hydrogène gazeux environnants.
Sous la nébuleuse de la flamme, on trouve le grand nuage de poussière sombre de la nébuleuse NGC 2023 dans lequel une étoile de magnitude 8,5 diffuse une large lumière en surface.
Cette image a été prise par VISTA, le télescope de l’Observatoire du Cerro Paranal de l’ESO dans le désert d’Atacama au nord du Chili.
La couleur rouge de cette nébuleuse est due à la luminosité des atomes ionisés d’hydrogène.

 

VISTA est situé sur un sommet proche de celui du VLT. Le miroir principal de VISTA a un diamètre de 4,1 mètres. Sa caméra de 3 tonnes refroidie à – 200 degrés Celsius est sensibles au rayonnement infrarouge.
Cet atout lui permet d'observer des objets impossibles à voir en lumière visible, cachés derrière les nuages de poussière.
VISTA va consacrer une grande partie de son temps à cartographier en détail, le ciel austral. Il cartographiera aussi en trois dimensions la structure de notre Galaxie et des Nuages de Magellan.

Image : Cette image de VISTA montre la nébuleuse de la Flamme (NGC 2024), un nuage de gaz et de poussière spectaculaire dans la constellation d’Orion.
En lumière visible, le cœur de cet objet est caché derrière un épais nuage de poussière mais l’image prise par VISTA dans l’infrarouge a pu pénétrer l’obscurité et révéler l’amas de jeunes étoiles chaudes qui s’y cachait. Le grand champ de la caméra de VISTA a également pu capturer le rayonnement de NGC2023 et la forme fantomatique de la fameuse nébuleuse de la Tête de Cheval (Equus caballus).
Credit: ESO/J. Emerson/VISTA. Acknowledgment: Cambridge Astronomical Survey Unit

 nébuleuse de la flamme ou ngc 2024

Nébuleuse de la Tulipe ou Sh2-101

    
Pour prendre cette photographie de la région d'émission le photographe a orienté son télescope vers la riche nébuleuse de la constellation du Cygne, le long du plan de notre galaxie, la Voie Lactée. Populairement appelée la nébuleuse de la Tulipe cette nuée ardente de gaz et de poussières interstellaires se retrouve également dans le catalogue de 1959 publié par l'astronome Stewart Sharpless sous l'abréviation SH2-101. Cette nébuleuse est située à environ 8 000 années-lumière de distance. La belle nébuleuse complexe est montrée ici dans une image composite d'émission de soufre ionisé (rouge), d'hydrogène (vert) et d'atomes d'oxygène (bleu).
La radiation ultraviolette énergétique de la jeune étoile de classe O, HDE 227018, ionise les atomes de la nébuleuse de la Tulipe. HDE 227018 est l'étoile brillante très près de l'arc bleu au centre de l'image.
Le catalogue Sharpless est une liste de 313 nébuleuses en émission, supposée être exhaustive au nord de la déclinaison -27°. Une première version fut publiée en 1953 avec 142 objets (Sh1) par l'astronome américain Stewart Sharpless et une dernière version fut publiée en 1959 avec 313 objets.
 Les 313 objets du catalogue de Sharpless se chevauchent avec de nombreux autres catalogues, comme les 110 objets du Catalogue Messier (M), les 7 840 objets du New General Catalogue (NGC), le Catalogue Caldwell (C) (sélection des plus beaux objets des autres catalogues avec 109 objets), le Catalogue RCW (RCW) ou encore l'Index Catalogue (IC).

nota : Les abréviations pour les objets du catalogue de Sharpless sont : exemple en utilisant 101, Sharpless 101, Sh2-101 ou bien Sh 2-101 (pour le dernier catalogue).  

Image Crédit & Copyright: Michael Joner, David Laney (West Mountain Observatory, BYU); Processing - Robert Gendler

 Nébuleuse de la Tulipe ou Sh2-101

Voir aussi

     
Nébuleuse de l'Hélice, l'oeil de Dieu
L'œil de Dieu...
      
      
 
Terre Lune, tailles et distance sont à l'échelle
1997-2013 © Astronoo.com - Astronomie, Astrophysique, Évolution et Sciences de la Terre.
Directrice Artistique & Créative : Mylène Simoes
Nous contacter    Mentions légales
Nébuleuses obscures ou sombres
Le clair et l'obscur
des nébuleuses...
 
poussières de carbonne
De la particule
à la vie biochimique...
 
la rivière noire d'Antares
Rivière noire
de la géante Antares...
 
nébuleuse par reflexion
Les plus beaux
nuages de poussières...
 
les géantes bleues et rouges...
Géantes bleues et rouges...
 
mort des étoiles
La mort des étoiles
vue par hubble...
 
forêt Lyman
La matière noire
existe-t-elle ?
 
poussière interstellaire
La poussière interstellaire
n'est pas la même...
 
la voie lactée
Zone centrale
de la Voie Lactée...
 
centre de la galaxie, centre de la voie lactée
Voyage au centre de notre galaxie...
 
nébuleuse NGC 2170 vue par VISTA
Nébuleuse NGC 2170
vue par VISTA...