fr en es pt
astronomie
 
 
 
 
 
 
      rss astronoo   à propos   google+     
 

Triton, la lune de Neptune

Triton

   Catégorie : lunes
Mise à jour 01 juin 2013

Triton est le septième en distance et le plus gros des satellites de Neptune. Il porte le nom du dieu marin, fils de Poséidon dans la mythologie grecque.
Triton a été découvert le 10 octobre 1846 par l'astronome britannique William Lassell, 17 jours après la découverte de Neptune.
Son orbite est rétrograde c’est à dire que son sens de rotation est opposé à celui de la rotation de Neptune, cette caractéristique dévoile que Triton est un objet extérieur qui a été capturé par la planète géante. 
Les lunes qui ont une orbite rétrograde, ne peuvent pas avoir été formées à partir du même nuage de poussière que leurs planètes, dans la nébuleuse primitive. Ce sont des objets fabriqués ailleurs, probablement venues de la ceinture de Kuiper, pas très lointaine. Triton est le 7ème plus grand satellite naturel du système solaire. En raison de la masse de Triton, cette capture est exceptionnelle dans le système solaire car les objets capturés connus, ont des tailles beaucoup plus petites.
On connait d'autres lunes capturées comme les lunes extérieures de Jupiter, Ananké, Carmé, Pasiphaé et Sinopé et celle de Saturne, Phœbé, ont aussi une orbite rétrograde, mais toutes ont moins de 10% du diamètre de Triton.

 Triton satellite de Neptune

Image : avec un diamètre de 2 706,8 km, Triton est le septième plus gros satellite naturel du système solaire, après Ganymède (5 268 km), Titan (5 151 km), Callisto (4 817 km), Io (3 636 km), la Lune (3 474 km), et Europe (3 121 km). Photographie de Triton prise en 1989, par la sonde Voyager 2.

 
TritonMoon of Neptune
  
Mean diameter2706.8 km
Mass2.14 ×1022 kg
Mean density2.061 g/cm
Surface gravity0.779 m/s2
Escape velocity1.455 km/s
Rotation periodsynchronous
Sidereal rotation period5 d 21 h 2 min 53 s
Semi-major axis354 759 km
Orbital period−5.876854 d
Inclination (to Neptune's equator)156.885°
Discovered dateOctober 10, 1846
Discovered byWilliam Lassell

Triton vu par Voyager 2

    

La photo ci-contre de la planète géante gazeuse Neptune, et de sa lune nuageuse, Triton fut prise par la caméra de la sonde Voyager 2. Elle a réussi à capturer ces deux magnifiques croissants de lumière, ensembles, celui de Neptune et celui de Triton dans la même phase, en 1989. Cette photo n'aurait jamais pu être prise depuis la Terre, car Neptune, la plus éloignée des planètes du système solaire, ne montre jamais son croissant éclairé, à la Terre. On devine ici, la légère teinte bleue familière de Neptune. Neptune émet plus de lumière qu'elle n'en reçoit du Soleil. En passant devant Triton, Voyager 2 nous a révélé un monde complexe et actif, qui possède une couche atmosphérique fine et un sol étrangement parsemé de volcans. Certaines images de Triton prise par Voyager 2 en 1989, montrent un terrain fascinant, une mince atmosphère et même des volcans de glace. Triton, par ses caractéristiques (taille, masse, composition, température, masse volumique), ressemble à Pluton. Et comme celle de Pluton, la surface gelée de Triton est principalement composée d'azote, avec beaucoup de glace d'eau (H2O), un peu de dioxyde de carbone (CO2), un peu de méthane (CH4) et de monoxyde de carbone (CO).

 

La surface de Triton est extrêmement réfléchissante, son albédo varie de 62 % à 89 %, par comparaison, la Lune a un albédo moyen de 13,6 %. Il semble d'après les observations de Voyager 2, que Triton possède un noyau, un manteau et une croute terrestre. De plus, la masse de son noyau serait suffisante pour entretenir une source de chaleur interne par désintégration radioactive de ses radioisotopes (thorium 232, uranium 238 et potassium 40), comme dans le noyau de la Terre. Voyager 2 a également confirmé l'existence de minces anneaux autour de Neptune, invisibles depuis la Terre.

Image : Neptune et sa plus grosse lune, Triton, la septième plus grosse lunes naturelle du système solaire.
Image NASA - Voyager2

 Triton la lune de Neptune

Voir aussi

     
      
      
 
Terre Lune, tailles et distance sont à l'échelle
1997-2013 © Astronoo.com - Astronomie, Astrophysique, Évolution et Sciences de la Terre.
Directrice Artistique & Créative : Mylène Simoes
Nous contacter    Mentions légales
point de lagrange
Points de Lagrange
L1, L2, L3, L4...
 
les satellites de neptune
Les satellites de
Neptune...
 
Limite de Roche
Limite de Roche ou limite
à ne pas dépasser...
 
Les lunes du système solaire
Les lunes gravitent
dans la sphère de Hill...