fr en es pt
astronomie
 
 
 
 
        rss astronoo

Calendrier de l'astronomie, ciel d'aout

Constellation de l'Aigle (Aquila)

   Catégorie: enfants
Mise à jour 21 Janvier 2013

L'Aigle est une constellation située à peu près sur l'équateur céleste (ligne bleue sur l'image agrandie).
L'Aigle est facilement reconnaissable (magnitude 4) et contient des étoiles assez brillantes, elle a été répertoriée par Ptolémée dès le deuxième siècle.
Cette petite constellation équatoriale se trouve sur la Voie Lactée, en-dessous du Cygne, le soir on la trouve à l'ouest du Cygne.
La principale étoile se nomme Altaïr (α Aql), elle est située entre ses deux compagnons, Tarazed (γ Aql) et Alshain (β Aql), la constellation ne montre que 3 étoiles de moyenne brillance, mais alignées. Au centre du corps de l'Aigle se trouve (δ Aql). L'étoile située au bout de la queue est λ Aql. Au dessus, au nord-est de la tête de l'aigle, on voit le Dauphin, le petit groupe d'étoiles assez serré qui forme un quadrilatère. Au nord de la tête, il y a la constellation de la Flèche.
Altair signifie en arabe « l'Aigle en vol », c'est la 12e étoile la plus brillante du ciel nocturne. Les trois étoiles alignées de l'Aigle font penser à la ceinture d'Orion. Altair est un système double (2 étoiles tournant l'une autour de l'autre), comme Alshain.

 

Des trois étoiles du triangle d'été sont Deneb (α Cyg) dans la constellation du Cygne, Véga (α Lyr) dans la constellation de la Lyre et Altaïr (α Aql) dans la constellation de l'Aigle (Aquila).
Dans la constellation de l'Aigle il y a plusieurs amas d'étoiles et nébuleuses.

nota : Une constellation est un groupe d'étoiles qui suffisamment proches sur la voute céleste ont donné l'apparence d'une figure imaginaire dessinée dans le ciel.

nota : Par convention les noms des étoiles d'une constellation sont préfixés par une lettre grecque suivie des 3 premières lettres de la constellation, exemple :
α  Ori, β Ori,... (lettres grecques : α β γ δ ε ζ η θ ι κ λ μ ν ξ ο π ρ ς σ τ υ φ χ ψ ω).

 Constellation de l'Aigle

Image : Constellation de l'Aigle. Image retravaillée à partir du logiciel Open Source Stellarium.

Nébuleuse planétaire NGC 6751

    

Les nébuleuses planétaires sont de simples sphères en forme de planète lorsqu'on regarde avec un petit télescope. Mais le télescope spatial Hubble est capable de nous montrer les détails de ces objets célestes.
Les nébuleuses planétaires ont des formes sphériques variées, ce sont des boules de gaz fluorescents expulsées par une étoile centrale en fin de vie.
Cette image de Hubble aux couleurs composites est un bel exemple de nébuleuse planétaire classique mais avec des caractéristiques complexes. Cette image de NGC 6751 a été sélectionnée en Avril 2000, pour commémorer le dixième anniversaire de Hubble en orbite. Les couleurs ont été choisies pour représenter les températures relatives du gaz (bleu, orange et rouge, du gaz le plus chaud au gaz le plus froid).
Ce sont les vents d'une chaleur intense et les radiations de l'étoile centrale qui créent la forme caractéristique des nébuleuses. Cette étoile centrale en train de mourir, brille comme 9000 Soleils. Elle expulse ses couches gazeuses externes et expose son noyau brulant dont le fort rayonnement ultraviolet illumine le gaz éjecté.

 

Le diamètre de la nébuleuse est d'environ 0,85 années-lumière, soit environ 600 fois la taille de notre système solaire. NGC 6751 est à 6500 années-lumière de nous, dans la constellation de l'Aigle.

nota : NGC (New General Catalogue) est l'un des catalogues les plus connus dans le domaine de l'astronomie avec le catalogue Messier.

Image : Le nuage de gaz de la nébuleuse planétaire NGC 6751 ressemble à un œil céleste. L'étoile mourante est au centre et ses vents éjectent la poussière
issue des couches gazeuses externes de l'étoile.
Crédit : Hubble Heritage Team (STScI/ AURA), NASA

 Nébuleuse planétaire NGC 6751
 
           
 
1997 © Astronoo.com − Astronomie, Astrophysique, Évolution et Sciences de la Terre.
Directrice Artistique & Créative : Mylène Simoes
Contact    Mentions légales
le mystère des constellations
Le mystère
des constellations...