fr en es pt
astronomie
 
 
 
 
 
 
      rss astronoo   à propos   google+     
 

L'énigme de Vénus

La surface de Vénus

   Catégorie : planètes
Mise à jour 01 juin 2013

La surface de Vénus est couverte de coulées de lave refroidie. Cette reconstitution informatisée de la surface de Vénus a été créée à partir des données de la sonde Magellan grâce à ses altimètres radars réglés sur des longueurs d'onde radio, auxquelles les nuages vénusiens sont transparents. Magellan a tourné autour de Vénus pendant 4 ans et a utilisé son radar pour cartographier la planète de 1990 à 1994. Magellan a trouvé de nombreuses structures intéressantes à la surface de Vénus, dont de vastes dômes circulaires, typiquement de 25 km de diamètre, (image ci-contre). Le volcanisme semble être à l'origine de ces dômes, bien que le mécanisme demeure inconnu. La surface de Vénus est si chaude et hostile qu'aucune sonde de surface n'y a survécu plus de quelques minutes.

 

Image : la sonde Magellan a cartographié précisément la surface de Vénus en utilisant des altimètres radars travaillant à des longueurs d'onde auxquelles les nuages vénusiens sont transparents.
Ceci a permis de reconstituer par ordinateur le relief de la planète en images de synthèse.
Crédit: E. De Jong et al. (JPL), MIPL, Magellan Team, NASA.

  la surface de Vénus a été créée à partir des données de la sonde Magellan

L'énigme de la planète Vénus

    

La planète sœur de la Terre est périodiquement proche, à 40 millions de km. Bien que constituée du même mélange de roche, elle ne ressemble pas du tout à la Terre. Vénus est la planète la plus chaude de tout le système solaire. Elle souffre d'un effet de serre intense, son ciel est couvert en permanence. Vénus semble avoir été recouverte entièrement par de la lave, à un moment donné de son existence. Partout sur Vénus il y a de la lave, tout est volcanique.
L'atmosphère de Vénus est extrêmement chargée en CO2, les infrarouges sont prisonniers et la chaleur à la surface est si intense (470°C), qu'aucune forme de vie, telle qu'on la connait, ne peut s'y développer. Pendant longtemps Vénus est restée opaque, même avec les plus gros télescopes on ne voyait rien de sa surface recouverte d'une épaisse couche de nuage.
Ce n'est qu'en 1962 que l'on découvre les bizarreries de Vénus qui restent aujourd'hui encore énigmatiques. La planète Vénus tourne sur son axe très lentement, sa période de rotation est d'environ 243 jours terrestres. De plus cette rotation sur son axe, s'effectue dans le sens inverse, comme Uranus la planète Vénus a une rotation rétrograde. Étonnamment, son atmosphère tourne extrêmement rapidement, en 4 jours seulement. Vénus étant plus proche du Soleil que la Terre, le rayonnement solaire a accéléré l'effet de serre et Vénus a développé peu à peu une atmosphère épaisse et embrumée.
Les volcans ont dégagé une grande quantité de carbone qui s'est mélangé à l'oxygène jusqu'à ce qu'il n'y ait plus que du CO2. La sonde spatiale Magellan entre 1989 et 1994, va nous fournir des images réelles de Vénus en se plaçant en orbite autour de Vénus.

 

Son radar va balayé toute la surface de vénus convertissant les données radar en photos. Toute la planète va devenir visible pour l'homme. Magellan a découvert un millier de grands cratères météoritiques. Il y a très peu de petits cratères, en dessous de quelques km de diamètre. L'atmosphère très dense de Vénus filtre les petits météorites qui en dessous d'une certaine taille, sont consumés. De plus, le nombre de cratères nous renseignent sur l'ancienneté des cratères, une surface peu cratérisée est généralement plus jeune. Les densité des impacts de météorites est la même sur toute la surface de la planète. Ce qui veut dire que les cratères ont moins d'un milliard d'années et la trace des anciens cratères a été effacée. Cela prouve qu'il y a eu une activité volcanique importante, il y a environ 500 millions d'années. Aucun cône fumant n'a été observé, il semble qu'il y a aucune activité volcanique, aujourd'hui.
Tous les reliefs, à part le relief du mont Maxwell, ont des noms de femmes, Ève, Hélène, Cléopâtre, Ishtar, Leda, Aphrodite, Diana, Innini (déesse de la fertilité babylonienne),...
Les astronomes pensent qu'il y a de temps en temps, de grands cataclysmes, de longues périodes d'activité volcanique intense, qui effacent les anciennes traces d'impacts.  Par manque d'eau, la tectonique des plaques sur Vénus est grippée, mais dans les entrailles de Vénus la chaleur finira par être expulsée à la surface. Si aucun écoulement volcanique n'a été détecté jusqu'à maintenant, les prochains pourraient être le signe du déclenchement d'un cataclysme géant.

 Surface de la planète Vénus prise par la sonde Magellan

Image : La sonde spatiale Magellan, nous a révélé une couleur orange, assez réaliste, de la surface de la planète Vénus.

Voir aussi

     
      
      
 
Terre Lune, tailles et distance sont à l'échelle
1997-2013 © Astronoo.com - Astronomie, Astrophysique, Évolution et Sciences de la Terre.
Directrice Artistique & Créative : Mylène Simoes
Nous contacter    Mentions légales
éclat des planètes et des étoiles
Etoile ou planète, la différence d'éclat...
 
Disque planétaire en formation
L'enfer de l'Hadéen...
 
planètes naines
La planète naine ne fait
pas place nette...