fr en es pt
astronomie
 
 
 
 
 
 
      rss astronoo   à propos   google+     
 

Planète Vénus

Vénus "l'étoile du berger"

   Catégorie : planètes et planètes naines
Mise à jour 22 octobre 2012

Vénus est une planète dite intérieure et tellurique, la 2ème en partant du Soleil. Elle est de taille comparable à celle de la Terre (6 378,14 km de rayon pour la Terre, 6 051,8 km pour Vénus).
Selon les observations, Vénus ne possède pas de champ magnétique. En revanche, elle traine dans son sillage une queue de plasma, longue de 45 millions de kilomètres, observée pour la première fois par la sonde SOHO en 1997. Vénus est le troisième objet, le plus brillant du ciel, après le Soleil et la Lune, la planète est donc très facile à repérer parmi les étoiles.
On peut y observer des phases comme pour la Lune. Ces observations permirent à Galilée d'affirmer que la théorie héliocentrique de Copernic était vraie.
Vénus, à cause du fort pourcentage de variation de sa distance avec la Terre, présentent une forte variation de sa grandeur apparente. Pour Vénus le diamètre varie entre 10'' et 64''.

 

nota : Une planète est plus lumineuse qu'une étoile, elle brille avec un éclat constant parmi les étoiles. Les planètes scintillent moins que les étoiles. Pour identifier les planètes il faut se familiariser avec les étoiles du zodiaque car elles suivent l'écliptique.

"Une planète est un corps céleste qui est en orbite autour du Soleil, qui possède une masse suffisante pour que sa gravité l'emporte sur les forces de cohésion du corps solide et le maintienne en équilibre hydrostatique (forme sphérique), et qui a éliminé tout corps se déplaçant sur une orbite proche".
Cette
définition du mot planète, fut approuvée le 24 aout 2006, lors de la 26ème Assemblée Générale de l'UAI (Union Astronomique Internationale), par un vote à main levée d'environ 400 scientifiques et astronomes après dix jours de discussions.

 tailles comparées des planètes terrestres

Image : Tailles comparées des 4 planètes telluriques, Mercure à gauche, Vénus, la Terre et Mars. Vénus représente 0,182% de la masse totale des planètes du système solaire.

Atmosphère de Vénus

    

La taille et sa densité de la planète Vénus, sont voisines de celles de la Terre. Elle est recouverte d'une très épaisse atmosphère dont la masse est 90 fois la masse de l'atmosphère terrestre, la pression atmosphérique est équivalente à celle qui règne à 1 000 mètres de fond, dans nos océans. Cette atmosphère est si dense qu'elle piège les rayons solaires et crée un effet de serre, sa température au sol est de 470°C, cette température de surface est suffisamment chaude pour fondre le plomb. Les conditions climatiques sont extrêmement sévères, bref c’est plutôt l'enfer pour l'homme et nous interdisent donc d'y aller. C’est la mission Mariner 10 qui nous en a donné la première image précise de Vénus. La partie apparente de Vénus est donc avant tout, son atmosphère. Cette atmosphère constituée de gaz carbonique et d'azote, tourne beaucoup plus vite que la planète elle même, des nuages abondants montrent une circulation active.

 

Plusieurs missions ont posé des engins sur la surface de Vénus, ce qui a permis de traverser son atmosphère de densité élevée, contenant de l'eau ainsi que des gaz corrosifs, comme l'acide chlorhydrique et l'acide sulfurique. Sur Vénus, la météorologie acide, ne nous a pas empêché d'envoyer des engins. Ils ont résisté plusieurs heures le temps d'analyser les roches épaisses posées sur un sol poussiéreux.
La surface de Vénus est plutôt plate, elle a des dénivelés inférieurs à 1 000 mètres. Il existe cependant des montagnes dont l'altitude dépasse les 2 000 mètres et le mont Maxwell culmine à 11 000 mètres.
Vénus n'a pas de champ magnétique.
Le jour se lève à l'Ouest sur Vénus.
L'axe de la planète s'est inversé certainement dû à l'effet de marée exercé par le Soleil sur l'atmosphère dense de Vénus. Petit à petit la rotation de la planète a ralenti jusqu'à tourner dans l'autre sens.

 
Vénus  
   
Demi-grand axe 108 208 930 km
Rayon 6 051,8 km
Surface 4,6x108 km2
Volume 9,28 x 1011 km3
Masse 4,8685x1024 kg
Vitesse de rotation 6,52 km/h
Température (surface) 464 °C
Atmosphère 96,5% CO2 et 3,5% N2
Pression 90 atmosphères terrestres
Période de rotation ≈243 jours
excentricité 0,0068

Mission Vénus Express

    

La mission Vénus Express de l’Esa a été lancée de Baïkonour, le mercredi 9 novembre 2005.
Vénus express, dérivée de la mission Mars Express reprend beaucoup de systèmes de bord et d'instruments de celle-ci. Vénus Express est en orbite depuis 2006 autour de Vénus.
La planète Vénus a dû posséder une quantité d’eau comparable à celle de la Terre mais l'effet de serre a vaporisé les océans initiaux qui se sont facilement dissipés dans l'espace suite à cet emballement de l'effet de serre. Bien que cette planète soit la plus proche de la Terre, son exploration est difficile.
Historique des missions : sondes russes Vega 1 et 2 (1984), Venera 4, première sonde à s'enfoncer dans l'atmosphère de Vénus (octobre 1967), Venera 9 qui se pose en juin 1975 et transmet la première image de sa surface. Mariner 2, première sonde américaine à survoler Vénus à une distance de 41 000 km (décembre 1962), Mariner 10, qui passe devant Vénus avant de rejoindre Mercure (1974), Pioneer Venus 1 et 2 (1978) et Magellan, (1989-1994) à qui ont doit la cartographie de plus de 98 % de la planète.

 

Les observations révèlent que les volcans sur Vénus semblent avoir été actifs, il y a moins de 2,5 millions d'années. Cela suggère que la planète peut encore être géologiquement active.
Le petit groupe d'objets de notre système solaire connu pour avoir une activité volcanique comprend la Terre et Io, la lune de Jupiter.

Image : Venus Express est une sonde spatiale de l'Agence spatiale européenne (ESA) pour l'étude de la planète Vénus. La sonde s'est placée en orbite autour de Vénus le 11 avril 2006 pour une mission de 486 jours terrestres. Le contrôle de la mission est assuré, comme tous les programmes spatiaux européens, par le Centre européen d'opérations spatiales (ESOC) de l'ESA, situé à Darmstadt en Allemagne.
Image d'artiste : vénus express © Mylène Simoès, Art Director.

 Sonde Vénus Express

Surface de Vénus

    

La surface de Vénus est couverte de coulées de lave refroidie. Cette reconstitution informatisée de la surface de Vénus a été créée à partir des données de la sonde Magellan grâce à ses altimètres radars réglés sur des longueurs d'onde radio, auxquelles les nuages vénusiens sont transparents.
Magellan a tourné autour de Vénus pendant 4 ans et a utilisé son radar pour cartographier la planète de 1990 à 1994. Magellan a trouvé de nombreuses structures intéressantes à la surface de Vénus, dont de vastes dômes circulaires, typiquement de 25 km de diamètre, (image ci-contre).
Le volcanisme semble être à l'origine de ces dômes, bien que le mécanisme demeure inconnu. La surface de Vénus est si chaude et hostile qu'aucune sonde de surface n'y a survécu plus de quelques minutes.

 

Image : la sonde Magellan a cartographié précisément la surface de Vénus en utilisant des altimètres radars travaillant à des longueurs d'onde auxquelles les nuages vénusiens sont transparents.
Ceci a permis de reconstituer par ordinateur le relief de la planète en images de synthèse.
Crédit: E. De Jong et al. (JPL), MIPL, Magellan Team, NASA.

  la surface de Vénus a été créée à partir des données de la sonde Magellan

L'énigme de la planète Vénus

    

La planète sœur de la Terre, périodiquement proche à 40 millions de km, bien que constitué du même mélange de roche, ne ressemble pas du tout à la Terre. Vénus est la plus chaude de tout le système solaire. Elle souffre d'un effet de serre intense, son ciel est couvert en permanence.
Vénus semble avoir été recouverte entièrement par de la lave, à un moment donné de son existence. Partout sur Vénus il y a de la lave, tout est volcanique.
L'atmosphère de Vénus est extrêmement chargée en CO2, les infrarouges sont prisonniers et la chaleur à la surface est si intense (470°C), qu'aucune forme de vie, telle qu'on la connait, ne peut s'y développer.
Pendant longtemps Vénus est restée opaque, même avec les plus gros télescopes on ne voyais rien de sa surface recouverte d'une épaisse couche de nuage.
Ce n'est qu'en 1962 que l'on découvre que la planète Vénus tourne sur son axe très lentement. Sa période de rotation sidérale est d'environ 243 jours terrestres, de plus elle s'effectue dans le sens inverse, seule planète avec Uranus a avoir une rotation rétrograde.
Son atmosphère tourne beaucoup plus rapidement en 4 jours seulement. Vénus étant plus proche du Soleil que la Terre, le rayonnement solaire a accéléré l'effet de serre galopant. Vénus a développé peu à peu une atmosphère épaisse et embrumée.
Les volcans ont dégagé une grande quantité de carbone qui s'est mélangé à l'oxygène jusqu'à ce qu'il n'y ait plus que du CO2. La sonde spatiale Magellan entre 1989 et 1994, va nous fournir des images réelles de Vénus en se plaçant en orbite autour de Vénus.

 

Son radar va balayé toute la surface de vénus convertissant les données radar en photos. Toute la planète va devenir visible pour l'homme. Magellan a découvert un millier de grands cratères météoritiques. Il y a très peu de petits cratères, en dessous de quelques km de diamètre. L'atmosphère très dense de Vénus filtre les petits météorites qui en dessous d'une certaine taille, sont consumés. De plus, le nombre de cratères nous renseignent sur l'ancienneté des cratères, une surface peu cratérisée est généralement plus jeune. Les densités des impacts de météorites est la même sur toute la surface de la planète. Ce qui veut dire que les cratères ont moins d'un milliard d'années et la trace des anciens cratères a été effacée. Cela prouve qu'il y a eu une activité volcanique importante, il y a environ 500 millions d'années. Aucun cône fumant n'a été observé, il semble qu'il y a aucune activité volcanique, aujourd'hui.
Tous les reliefs, à part le relief du mont Maxwell, ont des noms de femmes (Ève, Hélène, Cléopâtre, Ishtar, Leda, Aphrodite, Diana, Innini (déesse de la fertilité babylonienne)...).
Les astronomes pensent qu'il y a de temps en temps, de grands cataclysmes, de longues périodes d'activité volcanique intense, qui effacent les anciennes traces d'impacts.  Par manque d'eau, la tectonique des plaques sur Vénus est grippée, mais dans les entrailles de Vénus la chaleur finira par être expulsée à la surface. Si aucun écoulement volcanique n'a été détecté jusqu'à maintenant, les prochains pourraient être le signe du déclenchement d'un cataclysme géant.

 Surface de la planète Vénus prise par la sonde Magellan

Image : La sonde spatiale Magellan, nous a révélé une couleur orange, assez réaliste, de la surface de la planète Vénus.

Voir aussi

     
      
      
 
Terre Lune, tailles et distance sont à l'échelle
1997-2013 © Astronoo.com - Astronomie, Astrophysique, Évolution et Sciences de la Terre.
Directrice Artistique & Créative : Mylène Simoes
Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur.
formation de la Terre
Histoire de la Terre
résumée en 24 heures...
 
Les sept merveilles du monde
Les sept merveilles
du monde...
 
Disque planétaire en formation
L'enfer de l'Hadéen...
 
Messenger volcanisme Mercure
Survol de Mercure
par MESSENGER...
 
Transit de la planète Vénus du 6 juin 2012
Transit de Vénus
du 6 juin 2012...
 
la ceinture de Kuiper
Objets de la ceinture
de Kuiper...
 
éclat des planètes et des étoiles
Etoile ou planète,
la différence d'éclat...
 
point de lagrange
Les points de Lagrange,
L1 L2 L3 L4 L5...
 
planètes naines
La planète naine
ne fait pas place nette...