fr en es pt
astronomie
 
 
 
 
 
 
      rss astronoo   à propos   google+     
 

DRAKE

Frank Drake 1930-

   Catégorie : biographie
Mise à jour 01 juin 2013

Frank Drake est né le 28 mai 1930 à Chicago. Cet astronome américain a fait ses études à l'université Cornell. Après le lycée il passe 3 ans dans la Marine pour rembourser ses études. Il est diplômé de l'Université Harvard en section Radioastronomie.
Initiateur du projet SETI, il a créé une célèbre équation, l'équation de Drake. Drake est convaincu de l'existence d'une vie extraterrestre. Il travail au National Radio Astronomy Observatory et Jet Propulsion Laboratory, ce qui va lui permettre d'écouter le cosmos.
En avril 1960 il crée le projet Ozma, en 1971 le projet Cyclope, en 1994 SETI, en 1995 le projet Phoenix et en 2004 SERENDIP.
En 1961, Frank Drake crée sa fameuse équation, qui est sensée donner le nombre de civilisations extraterrestres dans l'univers.
Drake est aussi professeur émérite d'astronomie à l'Université de Californie à Santa Cruz et il est membre du National Academy of Sciences & American Academy of Arts and Sciences. Le planétarium de Cincinnati porte son nom. Drake a commencé sa carrière de recherche radio astronomiques au National Radio Astronomy Observatory (NRAO) à Green Bank, en Virginie occidentale et plus tard, au Jet Propulsion Laboratory. Il a effectué des mesures qui ont révélé la présence d'une ionosphère et d'une magnétosphère sur Jupiter. Drake est aussi impliqué dans les premiers travaux sur les pulsars. En 1974, c'est lui qui est le rédacteur principal du célèbre message d'Arecibo.

 

Ce message a été envoyé en direction de l’amas globulaire M31, situé à 21 000 années-lumière du Soleil.
En 1959, le jeune radioastronome Frank Drake parvient aux mêmes conclusions et à peu près au même moment, que Giuseppe Cocconi et Philip Morrison.
Si des civilisations extraterrestres avancées existent dans la Galaxie elles communiquent probablement entre elles à l’aide d’ondes radio.
Il détermine que la bande radio la plus adaptée pour communiquer avec une civilisation extraterrestre est celle de l'hydrogène soit à peu près, la longueur d'onde de 21 cm.
Travaillant au National Radio Astronomy Observatory (NRAO), le radiotélescope de Green Bank, il est parfaitement placé pour écouter d’éventuels communications interstellaires dans cette bande appelée « trou d’eau » (en anglais waterhole).
Cette bande de fréquences s'étend d'environ 1,4 GHz (fréquence de l'hydrogène H dont la longueur d’onde est de 21 cm) à un peu plus de 1,6 GHz (fréquence de l'hydroxyle OH), constituants de l'eau H2O.

Image : Frank Drake est le rédacteur principal du célèbre message d'Arecibo. Il est impliqué dans « Le Centre Carl Sagan » pour l'étude de la vie dans l'univers.
Nous savons aujourd'hui que les exoplanètes sont communes dans la Galaxie.
Frank Drake est convaincu que quelque part dans l'univers, une forme de vie intelligente nous attend.

 Frank Drake astronome américain

Et l'intelligence, est-elle terrienne ?

    

Grâce à l'équation de Frank Drake (voir ci-contre), une interrogation qui semblait insoluble de part son envergure, fut découpée en une série de petites questions auxquelles les scientifiques pouvaient apporter des réponses claires. Mais seul, le nombre d'étoiles présentes dans notre Galaxie, est à peu près connue, environ 200 milliards. Des découvertes récentes d'exoplanètes, on peut aussi estimer le paramètre fp. Le nombre de systèmes planétaires découverts n'est cependant pas suffisant pour calculer avec précision le pourcentage d'étoiles autour desquelles gravitent des planètes.
Les choses se compliquent singulièrement avec les paramètres biologiques. N'ayant pas encore résolu l'énigme de l'origine de la vie sur Terre, nous sommes incapables d'estimer la probabilité d'apparition de la vie sur une planète propice à son éclosion. Les astronomes sont cependant optimistes sur l'étendue de la zone d'habitabilité.
Les derniers paramètres sont les plus problématiques.
Si la probabilité d'apparition de cellules primitives sur une planète donnée peut-être très élevée, rien ne dit que ces cellules aboutiront, après plusieurs milliards d'années d'évolution, à la naissance d'êtres intelligents. L'apparition de l'intelligence n'est peut-être qu'un coup de poker. De plus, des formes de vie intelligentes ne développent pas forcément une maitrise technologique. La durée de vie d'une civilisation technologiquement avancée n'est également pas connue.
D'après certains scientifiques, la formule de Drake n'est rien d'autre que la concentration d'une grande quantité d'incertitudes dans un petit espace.

 

On ne s'étonnera donc pas d'apprendre que les estimations du paramètre N vont de 1 million à une seule, notre propre civilisation.
En simplifiant de manière osée, on obtient un résultat intéressant, ou N est égal à T. La résolution de l'équation revient donc à connaitre la durée de vie d'une civilisation intelligente et technologiquement avancée dans l'Univers. Il faut bien avouer que la fenêtre de communication est très étroite.
La probabilité qu'une forme de vie technologiquement avancée puisse se développer ailleurs dans l'univers serait beaucoup plus faible qu'estimée initialement.
Effectivement les facteurs permettant de développer la vie sont très nombreux si on considère tous les paramètres, de la présence d'éléments chimiques structurant la vie jusqu'à la présence d'une planète géante telle Jupiter pour aspirer les astéroïdes.
Il faut à la vie du temps et de la stabilité pour se former.
Ce pourrait être aussi parce que, même ces facteurs réunis, les probabilités que les éléments chimiques se combinent pour former de la matière vivante sont si faibles que cet évènement ne s'est produit qu'une fois dans toute l'histoire de l'univers.
Peu importe combien est basse, la probabilité qu'une galaxie donnée ait une vie intelligente, la galaxie dans laquelle nous nous trouvons a au moins une espèce intelligente par définition.
Il pourrait y avoir des milliers de galaxies qui possèdent cette caractéristique, la vie intelligente, mais évidemment nous ne sommes pas encore dans ces galaxies pour le voir.

 La célèbre équation de Drake

Image : La célèbre équation de Drake propose de quantifier le nombre possible de civilisations technologiquement avancées et susceptibles de communiquer avec nous, dans la Galaxie.
N = N*x fp x ne x fl x fi x fc x T
N* = Nombre d’étoiles dans la Galaxie.
fp = fraction de ces étoiles présentant un cortège planétaire.
ne = nombre de planètes dans l'écosphère ou zone d'habitabilité (région dans laquelle la vie peut apparaitre autour d'une étoile).
fl = fraction de ces planètes ou la vie est apparue.
fi = fraction de ces formes de vie qui ont acquis l'intelligence et développé une civilisation.
fc = fraction de ces civilisations qui ont développé une technologie et qui cherchent à communiquer.
T = durée de vie de ces civilisations.

Biographies hommes de sciences        
         
Aristote (-384 -322 av JC)
Ptolémée (90-168)
Nicolas Copernic (1473-1543)
Tycho Brahé (1546-1601)
Galileo Galilei (1564-1642)
Johannes Kepler (1571 - 1630)
Isaac Newton (1642-1727)
Friedrich Wilhelm Herschel (1738-1822)
Pierre Simon Laplace (1749-1827)
Caroline Lucretia Herschel (1750-1848)
Friedrich Wilhelm Bessel (1784-1846)
Michael Faraday (1791-1867)
John Frederick Herschel (1792-1871)
Charles Darwin (1809-1882)
James Clerk Maxwell (1831-1879)
Max Planck (1858-1947)
  George Ellery Hale (1868-1938)
Henrietta Swan Leavitt (1868-1921)
Willem De Sitter (1872-1934)
Karl Schwarzschild (1873-1916)
Albert Einstein (1879-1955)
Harlow Shapley (1885-1972)
Erwin Schrödinger (1887-1961)
Edwin Powell Hubble (1889-1953)
Walter Baade (1893-1960)
Bernard Lyot (1897-1952)
Jan Hendrik Oort (1900-1992)
Chandrasekhar (1910-1995)
John Wheeler (1911-2008)
Stanley Miller (1930-2007)
Frank Drake (1930-
 

Voir aussi

     
 
Terre Lune, tailles et distance sont à l'échelle
1997-2013 © Astronoo.com - Astronomie, Astrophysique, Évolution et Sciences de la Terre.
Directrice Artistique & Créative : Mylène Simoes
Nous contacter    Mentions légales
l'univers observable
L'univers observable,
une notion pas intuitive...
 
monde géocentrique d'Aristote
vision égocentrique, l'homme au centre...
 
la gravité selon Einstein
Image de la gravité
depuis Einstein...
 
fond de ciel de l'univers
toujours plus proche du Big Bang, l'univers...
 
fission nucléaire
 fusion nucléaire, source d'énergie naturelle...
 
lentille gravitationnelle
Le mirage des lentilles
gravitationnelles...