fr en es pt
astronomie
 
 
 
 
        rss astronoo

Copernicium

L’élément 112, nommé Cn

   Catégorie : matière et particules
Mise à jour 01 juin 2013

L’élément 112 découvert en Allemagne le 9 Février 1996, a été officiellement baptisé par l'IUPAC (International Union of Pure and Applied Chemistry) le 19 février 2010. Son symbole chimique est Cn. Cet élément, précédemment appelé "Ununbium", est 277 fois plus lourd que l'hydrogène et se nomme Copernicium, il s’ajoute désormais au tableau de Mendeleïev. Le 9 février 1996, un faisceau d’ions lourds accéléré au GSI Helmholtz Centre for Heavy Ion Research, entrait en collision avec une cible fixe. Certains des noyaux de zinc du faisceau ont fusionné avec des noyaux de plomb de la cible, pour donner un nouvel élément transuranien instable et radioactif. Les détecteurs de radioactivité alpha émis par un noyau lourd, indiquèrent aux physiciens qu’un élément 277 fois plus lourd que l’hydrogène venait d’être produit pendant une fraction de seconde avant de se désintégrer en noyaux plus légers. Reproduit plusieurs fois pour s’assurer de son existence, l’analyse montra qu’il s’agissait de l’élément 112.
Le 19 février 2010, l’IUPAC l'a baptisé Copernicium en l’honneur du grand astronome polonais Nicolaus Copernicus (1473-1543). Ce transuranien vient compléter la liste des éléments synthétiques lourds récents comme le bohrium (107), le hassium (108), le meitnerium (109), le darmstadtium (110) et le roentgenium (111). Depuis 1981, les chercheurs du GSI font parler d'eux pour la création de transuraniens allant de 107 à 111. Les transuraniens sont des éléments radioactifs très instables, dont le numéro atomique dépasse 92. Leur temps de vie est généralement très court et à part le plutonium et le neptunium, ils n’existent pas sur Terre. D'ailleurs le plutonium et le neptunium n'existent qu'en quantités infinitésimales associés à du minerai riche en uranium.
Depuis la découverte de la radioactivité, les scientifiques s'amusent à créer des noyaux plus lourds que celui de l’uranium.
Le Copernicium est environ 277 fois plus lourd que l'hydrogène, qui est l'élément le plus léger du tableau périodique, servant à classifier les éléments en fonction de leurs propriétés chimiques.

 Copernicium

Image : Le Copernicium. Son numéro atomique (nombre de protons) est 112 et sa masse atomique (nombre de nucléons) 285.

En 2010, le Copernicium est "l'élément le plus lourd officiellement reconnu par l'Union internationale de chimie pure et appliquée (UICPA)". Il a été fabriqué au Centre de recherche sur les ions lourds (GSI) à Darmstadt (Allemagne) par l'équipe du Professeur Sigurd Hofmann.
Il a été synthétisé dans un accélérateur de particules, en créant des collisions entre atomes de zinc et de plomb. Le noyau de zinc compte 30 protons et le noyau de plomb 82 protons. Ainsi le nouvel atome compte 112 protons, correspondant à la somme des deux éléments fusionnés.

 Le synchrotron à ions lourds SIS du GSI

Image : Le synchrotron à ions lourds  GSI (Gesellschaft für Schwerionenforschung mbH).
C'est dans ce synchrotron que le zinc et le plomb ont formé pendant quelques microsecondes, le copernicium.
Le GSI est un laboratoire allemand de recherche en physique nucléaire et physique des particules, basé à Darmstadt.

           
           
 
1997 © Astronoo.com − Astronomie, Astrophysique, Évolution et Sciences de la Terre.
Directrice Artistique & Créative : Mylène Simoes
Contact    Mentions légales
Comment est fabriqué l'or ?
Comment est fabriqué
tout l'or du monde ?
 
l'étain fabriqué dans les supernova
L'étain, des supernova...