fr en es pt
astronomie
 
 
 
 
 
 
      rss astronoo   à propos   google+     
 

La menace des supervolcans

Les supervolcans nous menacent-ils ?

   Catégorie : volcans
Mise à jour 01 juin 2013

Les supervolcans ont une structure aplatie et il est difficile de les détecter. Ce n'est qu'après avoir explosé, lorsque la chambre de magma souterraine s'effondre, que l'on aperçoit, la fameuse caldera du supervolcan, dans le sol. Ces calderas de plusieurs dizaines de km, sont si grandes, qu'on ne peut les détecter qu'à partir d'une vue aérienne.
Les supervolcans, comme les volcans se situent sur des zones, d'activités géologiques intenses, principalement le long de la ligne des volcans qui parcoure une grande partie de l'océan Pacifique.
Les supervolcans provoquent de super éruptions, mille fois plus puissantes que les éruptions volcaniques que l'on observe généralement sur la Terre.
Ces super éruptions peuvent créer des dommages considérables à l'échelle d'un continent et avoir des effets cataclysmiques pour la vie sur Terre.
La plus récente explosion répertoriée d'un supervolcan, date d'environ 26 500 ans, c'est celle du lac Taupo en Nouvelle-Zélande.
L’éruption du supervolcan indonésien, dans l’ile de  Toba (image ci-contre), qui a eu lieu, il y a environ 73 000 ans, a craché une quantité impressionnante de matière, estimée à près de 2 800 km³ de roche et de cendre. Par comparaison, l'éruption du volcan Pinatubo, au début des années 1990, n’a émis que 10 km³ de cendres et pourtant, les cendres du Pinatubo ont fait  baisser la température moyenne de la Terre, de 0,6°C, pendant deux ans.
En 1998, un professeur d’anthropologie de l’Université de l’Illinois, Stanley Ambrose, a estimé que l’éruption du Toba a pu provoquer, un refroidissement global de la planète pendant 1800 ans.

 

Cette éruption a dû recouvrir une partie de l'Asie, de plusieurs mètres de cendres et une partie de la matière expulsée a pu retomber à 3 000 km du volcan.

Image : Indice de classification des éruptions volcaniques, par volume de matière éjectée. Cet indice d'explosivité volcanique, ou échelle VEI (Volcanic Explosivity Index), fut inventée en 1982, par Chris Newhall de l'United States Geological Survey et Steve Self de l'Université d'Hawaii.

VEIClassificationHauteur du nuage
de cendre
Volume éjecté
    
0Hawaïen< 100 m>1 000 m³
1Hawaïen- Strombolien100 m - 1 km>10 000 m³
2Strombolien - Vulcanien1,5 km>1 000 000 m³
3Vulcanien3-15 km>10 000 000 m³
4Vulcanien - Plinien10-25 km>0,1 km³
5Plinien> 25 km>1 km³
6Plinien - Ultra plinien> 25 km>10 km³
7Plinien - Ultra plinien> 25 km>100 km³
8Plinien - Ultra plinien> 25 km>1 000 km³

nota : le type plinien dérive du nom de Pline le Jeune, écrivain et homme politique romain (61-112 ap.J-C), qui a décrit l'éruption du Vésuve en 79 après J-C.
 supervolcan toba en indonésie

Image : Nichée au cœur de la forêt équatoriale de Sumatra, la gigantesque caldeira du supervolcan Toba, a des dimensions impressionnantes. Elle mesure ≈30 km de large sur ≈100 km de long. L'ancienne caldeira est aujourd'hui comblée par un lac, au milieu duquel se trouve l’ile touristique de Samosir, matérialisant l'ancien dôme du volcan. Le lac Toba est le plus grand lac d'Asie du Sud-Est, son paysagePaysage du cratère du supervolcan Toba est spectaculaire, avec ses hautes montagnes et ses maisons BatakMaisons Batak. Cette oasis de tranquillité est en réalité un cratère de supervolcan où vivent plus de 20 000 habitants. L'explosion a eu lieu, il y a environ 73 000 ans. Indice VEI du supervolcan Toba = 8

Le supervolcan de Yellowstone - États-Unis

    

La plupart des supervolcans de la Terre sont éteints, mais il y a une exception, le supervolcan de Yellowstone. Le parc de Yellowstone est située sur une chambre magmatique, énorme. Ce gigantesque réservoir de magma menace les hommes, elle pourrait provoquer, la plus violente explosion de l'histoire de l'humanité. Les parties chaudes du manteau terrestre remontent vers la surface, atteignent la base de la croute terrestre et la fait fondre, ce qui augmente les dimensions de la chambre en fusion.
Il y a 2,1 millions d'années, la première super éruption a engendré une énorme caldera de 80 km, dans la chaine de montagnes proche. Cette super éruption a tout simplement engloutie un massif montagneux de 80 km. La deuxième éruption du Yellowstone a eu lieu, il y a 1,3 millions d'années et la troisième, il y a 640 000 ans. Il semble qu'il faille à la chambre magmatique environ 700 000 ans pour se remplir et exploser à nouveau.

 

La prochaine super explosion, pourrait bien avoir lieu dans les millénaires à venir.
Une super éruption est un phénomène cataclysmique qui peut affecter tous les habitants de la Terre.
Il y a plusieurs dizaines de supervolcans sur la planète, tout autour du Pacifique.
On trouve des calderas de plusieurs dizaines de km de diamètre, aux États-Unis, en Amérique centrale, en Amérique du sud, au Japon, en Indonésie, aux Philippines, en Nouvelle Zélande...
Le plus visible est celui du Yellowstone car il est vivant, il y a des geysers, des fumées, des cratères d'eau chaude, mais les autres sont tout autant dangereux.

Image : Le supervolcan de Yellowstone.
Indice VEI = 8,  il y a 642 000 ans

 supervolcan yellowstone

Conséquences des super éruptions

    

Les milliards de tonnes de cendres projetées vont monter dans la haute atmosphère et faire, en quelques jours, plusieurs fois le tour de la Terre. Cette couverture sombre dans le ciel, va modifier le climat et faire baisser la température moyenne de la planète, de plusieurs degrés et ceci pendant des dizaines d'années.
Les grandes éruptions explosives libèrent aussi du soufre, qui se condense en minuscules gouttelettes d'anhydride sulfureux, dans la stratosphère, là où il n'y a pas de pluies pour les ramener au sol. Après quelques semaines, le refroidissement général serait d'environ 10°C, c'est à dire qu'il y aurait de la neige toute l'année, pendant plusieurs années, aux latitudes moyennes. L'humanité entrerait alors, dans un petit âge glaciaire avec toutes les conséquences que l'on imagine. Les cendres pollueraient les eaux, recouvriraient les récoltes, les moussons d'Asie seraient perturbées, la famine toucherait un à deux milliards d'habitants. Dès que la couche de cendre dépasse 15 cm d'épaisseur, la charge sur les toits des habitations devient trop lourde et les toits s'effondrent.

 

Les minuscules particules de cendre agglomérées dans les nuages provoqueraient des pluies torrentielles.
Des coulées de boues ou lahars, d'une puissance dévastatrice, dévaleraient des montagnes et engloutiraient tout sur leur passage, arbres, ponts, voitures, bâtiments, etc...
En 1985 en Colombie, la ville d’Armero et ses 23 000 habitants, furent ensevelis sous un lahar de huit mètres de haut, parti des pentes du Nevado del Ruiz.
Les lahars d'une super éruption seraient bien plus catastrophiques.
Cette chute de cendre équivalente à une chute de neige, provoquerait des asphyxies et des brulures.
Toute l'économie serait fortement perturbée, les communications, les vols en avions seraient impossibles.

nota: Un lahar est une coulée boueuse d’origine volcanique. Elle est principalement formée d’eau, de cendres volcaniques et de tephras Les téphras représentent tous les matériaux (matières solides et liquides, entraînées par les gaz) émis par les volcans, à l’exception des laves ; ils proviennent de différents types d’éruptions explosives..

 lahar ou coulée de boue volcanique

Voir aussi

     
      
 
Terre Lune, tailles et distance sont à l'échelle
1997-2013 © Astronoo.com - Astronomie, Astrophysique, Évolution et Sciences de la Terre.
Directrice Artistique & Créative : Mylène Simoes
Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur.
la vie évolue à l'abri des glaciations
la vie évolue à l'abri des glaciations...
 
tsunami
Terre en crise, la fin d'un monde stable...
 
naissance de l'île de surtsey
Naissance d'une ile, sortie des eaux...
 
séisme du Chili et mouvements de la Terre
et elle tourne majestueusement...