fr en es pt
astronomie
 
 
 
 
 
 
      rss astronoo   à propos   google+     
 

Satellites Meteosat

Satellites météorologiques METEOSAT

   Catégorie : sondes et télescopes
Mise à jour 01 juin 2013

Les satellites METEOSAT en sont à leur troisième génération avec des images de la Terre de plus en plus fines. Les satellites géostationnaires comme les satellites METEOSAT sont positionnés sur l'orbite géostationnaire à  35 786 km d'altitude. Ces satellites ont un recul suffisant pour observer à chaque instant le cinquième de la surface terrestre, par contre leur résolution spatiale est limitée, elle n'est que de 1 km environ. Leur immobilité apparente permet de retransmettre des images du lieu d'observation, toutes les 15 minutes, pour Météosat 8, le satellite de deuxième génération de METEOSAT. La constellation Meteosat est équipé d'un radiomètre imageur qui évolue de génération en génération, en 2012 Seviri est capable de scanner 12 bandes spectrales, de l'infrarouge moyen et de l'infrarouge thermique toutes les 15 minutes. Cela lui permet de fournir des images encore plus fines, d'une résolution trois fois plus élevée que celle des radiomètres précédents. Les phénomènes climatiques locaux seront mieux analyser grâce à la grande finesse du radiomètre à balayage. En effet le satellite tourne à 100 tours par minute autour de son axe, qui est parallèle à l'axe Nord-Sud de la Terre, cela lui permet de balayer la surface de la Terre sur une étroite bande, à chaque tour sur lui-même, toutes les 600 ms.

 

A cette vitesse, l'angle de balayage correspondant de 18°, est décrit en 30 ms. Pendant les 570 ms restantes pour finir son tour sur lui même, le télescope en profite pour modifier l'orientation du miroir, de façon qu'au tour suivant, il balaie au sol la bande Nord, contigüe à la précédente. L'acquisition d'une image complète demande 3 712 balayage, comme il y a 3 détecteurs cela oblige à attendre environ 1 250 révolutions du satellite, c'est à dire 12 minutes 30 secondes.
Les 2 minutes 30 s suivantes sont consacrées au retour du miroir à sa position initiale et au calibrage des détecteurs.

Image : Cette première image de  MSG-3, le troisième satellite Meteosat de seconde génération, a été prise le 7 aout 2012, elle montre la finesse de notre habitat tel qu'on peut le voir à 35 800 km d'altitude.
Seviri, l’instrument principal de MSG-3 est un radiomètre imageur à balayage qui observe les phénomènes climatiques, dans le domaine du visible et de l’infrarouge, sur 12 canaux du visible, de l'infrarouge moyen et de l'infrarouge thermique toutes les 15 minutes. © umetsat

 Terre vue par METEOSAT troisième génération

METEOSAT

    

METEOSAT est le satellite le plus connu, en raison de la diffusion quotidienne de ses images au cours des bulletins météorologiques des différents journaux télévisés.
Météosat à l'initiative de la France, est une contribution de l'Europe au système global d'observation dédié à la météorologie et à la climatologie.
Le premier satellite Météosat fut lancé le 23 novembre 1977 et fonctionna jusqu'en 1979.
Météosat-2, lancé en 1981 prit la relève, et depuis, il n'y a eu aucune interruption du service Météosat dont la gestion est confiée à l'organisation européenne EUMETSAT depuis 1995.
Les satellites Météosat-1 à Météosat-7 font partie des premières générations de satellites Météosat.
A partir de Météosat-8 (MSG-1), on fabrique des satellites MSG (Météosat Seconde Génération), principalement équipés d'un radiomètre imageur à 12 canaux appelé SEVIRI.
Météosat tourne, à 100 tours par minute, autour de son axe principal, un radiomètre analyse la surface terrestre et convertit en images numérisés, transmises en temps réel, vers le Centre européen des opérations spatiales (ESOC), situé à Darmstadt en Allemagne.

 

Depuis une altitude de 35 800 km, Meteosat-9 (MSG-2), au-dessus de l'équateur à 0° E, juste à l'ouest de l'Afrique, scanne la Terre tous les quart d'heure (96 fois par jour).
Meteosat couvre l'Europe, l'Afrique, le Moyen-Orient, des parties orientales de l'Amérique du Sud et l'océan Atlantique ainsi qu'une partie occidentale de l'océan Indien.

Image : Superbe vue prise par le satellite météosat-9 (MSG-2), du côté océan indien et Asie de notre merveilleuse et fragile planète.

 satellite meteosat

Voir aussi

     
      
      
MOM, la démonstration
technologique indienne...
 
Terre Lune, tailles et distance sont à l'échelle
1997-2013 © Astronoo.com - Astronomie, Astrophysique, Évolution et Sciences de la Terre.
Directrice Artistique & Créative : Mylène Simoes
Nous contacter    Mentions légales
Canada-France-Hawaii Telescope (CFHT)
CFHT, au sommet
du Mauna Kea...
 
Kepler le télescope spatial à la recherche de la vie
Kepler, le télescope à la recherche de la vie...
 
Télémétrie laser par satellites - LAGEOS-1
Télémétrie laser par satellites...