fr en es pt
astronomie
 
 
 
 
 
 
      rss astronoo   à propos   google+     
 

Amas d'étoiles

Amas d'étoiles Westerlund-2

 
 Catégorie : étoiles
Mise à jour 29 avril 2014

Westerlund-2 est un petit amas de jeunes étoiles de 1 à 2 millions d'années, situé à 10 000 années lumière de la Terre, dans la nébuleuse de la Carène, située elle-même dans le Bras du Sagittaire de notre Galaxie. Fortement obscurci par la poussière et le gaz environnant, cet amas montre toute sa splendeur en l'observant dans l'infrarouge et les rayons X. Westerlund 2 devient ainsi l'un des plus intéressants amas d'étoiles de la Voie lactée car il contient des étoiles parmi les plus brillantes et les plus massives connues. Cette image de Westerlund 2, vue aux rayons X, montre des zones rouges de faible énergie, des zones de moyenne énergie en vert et de haute énergie en bleu. On voit aussi grâce aux rayons X, une très forte densité d'étoiles massives et lumineuses.
Un incroyablement système double d'étoiles massives appelé WR20a de magnitude apparente 13,7, est visible en jaune, au centre et à droite de l'image.

 

Les étoiles de WR20a ont des masses de 82 et 83 fois celle du Soleil et produisent par leurs vents stellaires, une forte émission de rayons X. Ces étoiles sont en orbite chacune autour de l'autre. Elles tournent l'une autour de l'autre avec une période d'environ 3,7 jours.  Les sources brillantes de rayons X sont la preuve de la collision des vents stellaires des 2 étoiles de ce système binaire massif, que l'on rencontre aussi dans d'autres système binaire.

Image : L'amas d'étoiles Westerlund 2, prise par le télescope Spitzer. C’est à Westerlund 2 qu'appartient l'une des étoiles les plus massives connues à ce jour : WR 20a. crédit: NASA/JPL-Caltech/Univ. of Wisconsin/E. Churchwell.

 Amas d'étoiles Westerlund-2

Amas d'étoiles Pismis 24 dans NGC 6357

    

La jeune étoile Pismis 24-1, très brillante, située à 8 000 années lumières de la Terre, intéressait fortement les scientifiques car elle atteignait une taille à la limite de ce que la théorie considère comme possible.
Quelle masse peut atteindre une étoile ?
Les modèles solaires avaient permis de déterminer cette masse à 200 fois celle du Soleil, car ils avaient découvert dans l’amas ouvert Pismis 24, l'étoile Pismis 24-1. Cette étoile est l’objet le plus brillant dans l'amas d'étoile en haut de l'image ci-contre. Un examen attentif d’images prises par le télescope spatial Hubble a mis en évidence que Pismis 24-1 est une étoile double et peut-être une étoile triple. Chaque étoile de ce système stellaire aurait une masse de près de 100 fois celle du Soleil, ce qui les classe malgré tout dans la catégorie des étoiles parmi les plus massives. De nombreuses étoiles continuent de se former dans cette nébuleuse par émission NGC 6357. L'équipe de scientifiques menée par Jesus Maiz Apellaniz, de l'Institut d'astrophysique d'Andalousie, est également parvenue à évaluer la masse d'une autre étoile voisine, Pismis 24-17, elle aussi estimée à cent fois le Soleil. Trouver au moins trois étoiles aussi massives dans un amas stellaire aussi restreint est extrêmement rare, expliquent les scientifiques. Les grosses étoiles ne vivent que 3 millions d'années, soit 3 000 fois moins qu'un Soleil comme le notre. Les étoiles se retrouvent quelquefois concentrées dans des amas serrés de quelques années lumière de diamètre, essentiellement parce qu'elles sont nées dans la même nébuleuse. Ces amas se dispersent en général en quelques millions d'années, bien que certains aient plus d'un milliard d'années. Un amas ouvert, est un amas stellaire, qui regroupe de 100 à 1000 étoiles de même âge et liées entre elles par la force de gravité. Les amas ouverts sont peu lumineux et ne s’observent que dans notre Galaxie, où dans les galaxies de notre amas galactiquequi comprend les deux Nuages de Magellan et la nébuleuse d’Andromède.

 

Image : En bas de l'image la nébuleuse NGC 6357 qui se situe à 8 000 années-lumière de la voie lactée, dans la constellation du Sagittaire.
Cette nébuleuse est éclairée par l'amas d'étoiles Pismis 24, en haut de l'image. La plus brillante de ces étoiles, Pismis 24-1, d'une taille de 200 à 300 fois la masse du Soleil, est en fait, une étoile double, révélée par Hubble.
crédit: NASA, ESA & J. M. Apellániz (IAA, Espagne).

 amas etoiles NGC6357

Amas d'étoiles NGC 602

    

Encore une superbe photographie en provenance du télescope spatial Hubble, concernant l'amas stellaire NGC 602.
NGC 602 est un jeune amas ouvert d'étoiles situé dans le Petit Nuage de Magellan, galaxie naine voisine de la notre, la voie lactée.
Le rayonnement des étoiles au cœur de la nébuleuse a repoussé le gaz et la poussière environnante, jusqu'à nous laisser apercevoir dans cette bulle gazeuse les jeunes étoiles de cet amas, âgées de 5 millions d'années.
Ces jeunes étoiles en formation, baignent encore dans le gaz et la poussière qui leur a permis de se former.
À la distance du Petit Nuage de Magellan, l’image couvre une distance de quelque 200 années-lumière.
L'amas d'étoiles NGC 602 se révèle, dans ce cocon magnifique capturé par le télescope spatial Hubble.

 

Image : L'amas d'étoiles NGC 602 se trouve au cœur du petit nuage de Magellan, on aperçoit  en bas à gauche de la photographie, en arrière plan, en périphérie de la nébuleuse N90, une galaxie lointaine parmi un ensemble de galaxies beaucoup plus lointaines encore.
Crédit: NASA, ESA, and the Hubble Heritage Team (STScI / AURA) - ESA/Hubble Collaboration

 amas étoiles NGC602

Amas d'étoiles M25 ou IC 4725

    

Beaucoup d'étoiles comme notre Soleil se sont formées dans les amas ouverts.
La photo ci-contre de l'amas ouvert, M25 (ou IC 4725) contient des milliers d'étoiles et se situe à environ 2000 années-lumière de distance.
Les étoiles de cette grappe se sont toutes formées ensemble, il y a environ 90 millions d'années.
Sur la photo, les étoiles jeunes et brillantes de l'amas M25 apparaissent en bleu.
Les amas ouverts, également appelés amas galactiques, contiennent moins d'étoiles et elles sont plus jeunes que dans les amas globulaires.
Contrairement à des amas globulaires, les amas ouverts sont généralement limités au plan de notre Galaxie.
M25 est visible avec des jumelles dans la constellation du Sagittaire.
Deux étoiles géantes de type spectral M et deux de type G peuvent être observées dans cet amas. Celles de type G font partie de l'amas alors que les étoiles de type M ne le sont pas.
Les étoiles chaudes sont bleues tandis que les étoiles froides sont rouges. Dans un ordre croissant de température, une étoile sera rouge, orange, jaune, blanche, bleue et violette.

nota
: IC (Index Catalog).

 

Image : L'amas d'étoiles M25 se trouve au cœur de la constellation de l'Archer (Sagittaire). Il a été découvert par Philippe Loys de Chéseaux en 1745, et Charles Messier l'a inclut dans son catalogue en 1764. Crédit & Copyright: Jean-Charles Cuillandre (CFHT) & Giovanni Anselmi (Coelum Astronomia), Hawaiian Starlight

class Descriptiontemperature
Osuper massive star≥ 30000 K
WWolf-Rayet star≥ 25000 K
Bmassive star10000 - 30000 K
Alarge star7300 - 10000 K
Fsolar type6000 - 7300 K
Gsolar type5300 - 6000 K
Ksolar type3800 - 5300 K
Msub solar2500 - 3800 K
Ccarbon star2400 - 3200 K
Ssub carbon star2400 - 3500 K
Lhot brown dwarf1300 - 2400 K
Tcool brown dwarf600 - 1300 K
Ysub brown dwarf< 600 K

Tableau : Classification par type spectral.

 amas d'étoiles M25, constellation du Sagittaire

Voir aussi

     
      
      
Le cœur du système...
 
 
Terre Lune, tailles et distance sont à l'échelle
1997-2013 © Astronoo.com - Astronomie, Astrophysique, Évolution et Sciences de la Terre.
Directrice Artistique & Créative : Mylène Simoes
Nous contacter    Mentions légales
Spectroscopie, raies d'émission, raies d'absorption
Spectroscopie, source
inépuisable d'informations...
 
nébuleuse du coeur et de l'ame, IC 1805 et IC 1848, IC 1795
Nébuleuses du cœur
et de l'âme...
 
Le problème de la courbe de rotation d'une galaxie
La théorie MOND
et sa contradiction...
 
Coma, amas de galaxies
L'amas de galaxies Coma
dans sa soupe...
 
image détaillée de Bételgeuse
Image détaillée
de Bételgeuse...
 
Amas du boulet et matière noire
Amas du boulet, la preuve
de la matière noire...