fr en
astronomie
 
 
 
 
 
 
      rss astronoo   à propos   google+     
 

Galaxies

Fusion de galaxies

   Catégorie : galaxies
Mise à jour 01 juin 2013

Les grandes galaxies se développent en attirant de petites galaxies lorsqu'elle passent à proximité. En fait, cette pratique est courante dans l'univers.
L'image ci-contre de la galaxie NGC 1532/1531NGC 1532 qui dévore la petite NGC 1531, illustre bien cette pratique. Cette splendide paire de galaxies en interaction est dans la constellation Éridan (la rivière). Elle est située à plus de 50 millions d'années-lumière et  s'étend sur 100 000 années-lumière.
La grande galaxie spirale NGC 1532 a capturé la galaxie naine NGC 1531 dans son rayon d'influence gravitationnelle. La petite galaxie est donc prisonnière et lutte contre la gigantesque force de gravitation que la grande galaxie lui impose. Cette lutte inégale finira par la défaite de la petite NGC 1531 qui disparaitra dans une fusion avec NGC 1532. NGC 1532/1531 est une paire de galaxies indissociables et ressemble de très prêt au système spiral de la galaxie Whirlpool ou du Tourbillon connue sous le nom de M51, et de son compagnon NGC 5195. Hubble nous montre la puissance gravitationnelle de NGC 5194 attirant son compagnon NGC 5195 (à droite).

 galaxie NGC1532

Image : La galaxie NGC 1532/1531 où NGC 1532 dévore la petite NGC 1531. Image ESO/Danish 1.5m télescope du Chili à La Silla - 2008.

 Galaxie M51

Image : La galaxie Whirlpool ou du Tourbillon NGC 5194 de 60 000 années-lumière de diamètre est connue aussi sous le nom de M51. Elle absorbe NGC 5195, son compagnon de droite. Image Hubble.

2 monstres cosmiques déchirent leur proie

    

Habituellement, on observe deux galaxies s'entremêler ou s'aspirer mutuellement.
Sur l'image ci-contre Hubble nous montre trois galaxies qui luttent pour leur survie, NGC 7173, NGC 7174 et NGC 7176 qui font partie du Hickson Compact Group 90.
On peut voir sur l'image ci-contre, les galaxies elliptiques, NGC 7173 et NGC 7176 avec très peu de poussière et de gaz, alors que NGC 7174 est une galaxie spirale riche en gaz et poussière.
Les deux monstres elliptiques arrachent en étirant le gaz et la poussière de NGC 7174 avec une telle violence gravitationnelle que les étoiles sont éjectées en dehors du champ de bataille.
Le centre galactique de NGC 7174 est déchiqueté et attiré vers la galaxie NGC 7173 à gauche de l'image.
Les forces d'attraction auxquelles doit faire face la galaxie NGC 7174, en haut à droite de l'image, sont gigantesques. Les trois galaxies finiront par fusionner pour former un autre système stellaire, une autre galaxie plus grande qui donnera naissance à d'autres étoiles grâce à la gigantesque quantité de gaz et de poussières emmagasinée, lors de la nouvelle fusion.

 

Ces nouvelles étoiles mettront des millions d’années à s'enflammer.

nota : Le Hickson Compact Group 90 comporte 16 galaxies. Il se trouve à environ 100 millions d'années-lumière de la Terre, dans la direction de la constellation du Poisson austral (Piscis Austrinus).

Image : Cette image n'est pas impressionnante à première vue mais si l'on regarde bien, on voit ce qui était à l'origine une magnifique galaxie spirale avec un disque bien droit, se faire déchirer par ses voisines de gauche et du bas.
NGC 7173
est à gauche et NGC 7176 est en bas, quant à la pauvre NGC 7174 à droite, elle subit les forces gravitationnelles destructrices, de ses voisines.
crédit Nasa/Esa/Hubble.

 déchirement de galaxies, forces gravitationnelles destructrices,

Fusion de NGC4038 et NGC4039

    

Il y a environ 500 millions d’années, les deux galaxies NGC 4038 et 4039 ont commencé à entrer en collision. Elles forment aujourd’hui l’un des couples galactiques les plus connus : les Antennes.
En 2004 et 2005, le télescope Hubble, avec sa nouvelle caméra à haute résolution ACS a photographié ce choc cosmique qui se déroule à 68 millions d’années-lumière.
Le cliché montre avec une netteté sans précédent les nombreuses régions de formation d’étoiles (en rose et en bleu sur l'image) apparues suite à la compression du gaz interstellaire engendrée par la rencontre.
Déjà, en 1997, le télescope spatial avait photographié la partie centrale des Antennes. Mais cette fois, les astronomes parviennent à détailler des amas stellaires géants, dont une centaine d’entre eux seulement devraient survivre sous forme d’amas globulaires.

 

Image : Il y a environ 500 millions d’années, les deux galaxies NGC 4038 et 4039 ont commencé à entrer en collision.

nota : la caméra à haute résolution ACS, lors de la dernière visite du télescope Hubble en 2002, cette caméra européenne pour objets faiblement lumineux (FOC) a été remplacée par une caméra de technologie avancée pour observations panoramiques (ACS, Advanced Camera for Surveys).
 fusion de galaxies

Les galaxies des Souris ou NGC4676A et B

    

Ces deux puissantes galaxies NGC4676A et NGC76B, s'attirent l'une vers l'autre en vue de fusionner.
Connues sous le nom de « galaxies des Souris ou Mice Galaxies » à cause de leurs longues queues soumises à la force de marée, chacune de ces galaxies spirales sont en phase d'interaction.
Le processus va probablement se prolonger encore jusqu'à ce qu'elles fusionnent pour ne former qu'une seule galaxie. Les longues queues bleues puis jaunes, contrastent avec la couleur marron des cœurs de galaxies. A cause du gigantisme des dimensions, le phénomène se déroule très lentement et se compte en plusieurs centaines de millions d'années.
Cette fusion se déroule à la vitesse radiale approximative de 6600 km/s.

 

NGC 4676 est située à environ 290 millions d'années-lumière de la Terre, en direction de la constellation de la Chevelure de Bérénice « Coma Berenices » et ces galaxies sont des membres de l'amas de galaxies de Coma.

Image : Cette image des galaxies  NGC4676A (à droite) et NGC76B (à gauche) en plein processus de fusion, a été prise par la caméra "Advanced Camera for Surveys" du télescope spatial Hubble. La sensibilité accrue de cette nouvelle caméra a permis de photographier des galaxies lointaines dispersées sur l'image. Crédit: ACS Science & Engineering Team, Hubble Space Telescope, NASA

 galaxie souris ou NGC4676

Galaxie NGC 6240

    

La galaxie NGC 6240 offre un rare aperçu d'une catastrophe cosmique dans sa phase terminale.
En réalité la galaxie NGC 6240 est une paire de galaxies extrêmement lumineuses dans le domaine de longueur d'onde de l'infrarouge. Elles sont situées à 400 millions d'années-lumière dans la constellation Ophiuchus. NGC 6240 est le résultat d'une collision de deux petites galaxies qui a produit une galaxie plus grande à 2 noyaux, de type irrégulière. On continue de voir les 2 anneaux externes. Au centre de la galaxie NGC 6240 deux trous noirs super massifs sont en orbite l’un autour de l’autre, séparés de seulement 3 000 années lumière.
Cette fusion de galaxies déformées, traîne derrière elle, une queue d'étoiles, de gaz et de poussière ainsi que des filaments de formation d'étoiles.

 

Les deux trous noirs super massifs hébergés dans les noyaux galactiques finiront par fusionner également en un seul, pour former, dans quelques centaines de millions d'années, un trou noir encore plus massif.
Bientôt, il ne restera qu'une seule et grande galaxie.

Image : La galaxie  NGC 6240 : l'image spectaculaire de cette scène titanesque, de fusion de galaxies, est une image composite multiple, d'émission infrarouge de la poussière enregistrées par le Spitzer Space Telescope, tandis que Hubble a capturé la lumière des étoiles, visible dans les teintes vertes et bleues. La vue s'étend sur plus de 300 000 années-lumière, qui est une estimation de la taille de NGC 6240. Crédit: NASA / JPL-Caltech / STScI-ESA / S. Bush, et al. (Harvard-Smithsonian CfA)

 galaxie NGC 6240

Galaxie NGC 1097

    

Au centre de la galaxie spirale barrée NGC 1097, les scientifiques pensent qu’un trou noir super massif se nourrit de la matière offerte par cette superbe galaxie.
Une barre d’étoiles tombe vers son centre et le gaz barrant le centre de la galaxie est probablement chauffée par une région extrêmement énergétique environnant le trou noir central. Il émet fortement dans l'infrarouge, ce qui indique la présence de poussières chaudes. Sur cette image infrarouge en fausses couleurs, la région centrale apparaît comme un œil. Près du bord gauche, en bleu, une petite galaxie compagne semble se trouver à 42 000 années-lumière du centre de la grande galaxie NGC 1097.
Elle est enveloppée par un des bras de la grande spirale, dont la poussière brille, en rose, et finira vraisemblablement par fusionner avec elle.

 

NGC 1097 se trouve à quelque 50 millions d’années-lumière de la voie lactée, dans la constellation du Fourneau.

Image : La galaxie  NGC 1097 : Sur cette image infrarouge en fausses couleurs, la région centrale apparaît comme un œil. Cette image a été prise par le télescope spatial Spitzer.
Crédit: NASA, JPL-Caltech, SINGS Team (SSC)

 galaxie NGC 1097

Galaxie spirale M51 ou NGC 5194

    

La galaxie spirale, M51 est une grande galaxie puisqu’elle mesure plus de 60 000 années-lumière de diamètre. C'est un couple de galaxies, distant de 31 millions d'années-lumière. Arborant une structure spirale manifeste et également cataloguée sous la référence NGC 5194, M51 est membre d’un duo bien connu de galaxies en interaction, ses bras spiraux balayant la galaxie compagne NGC 5195. Cette image composite aux contrastes spectaculairement renforcés combine des images de M51 obtenues par le télescope de 1,2 m de l’Observatoire de Calar Alto.
Les données comprennent de longues poses au travers d’un filtre hydrogène-alpha qui se concentre sur les émissions de l’hydrogène atomique.
Les régions d’émission hydrogène à la couleur rougeâtre typique sont appelées régions HII, des régions où la formation d’étoiles est intense et se trouvent principalement le long des bras spiraux de M51. Cette image composite montre également des zones d’émission de l’hydrogène dans les faibles structures s’étendant au-delà de NGC 5195, vers le haut de l’image.

 

La galaxie Whirlpool ou du Tourbillon NGC 5194 de 60 000 années-lumière de diamètre est connue aussi sous le nom de M51.
Elle absorbe ici NGC 5195, son compagnon du haut.

Image : La galaxie spirale M51 ou NGC 5194.
Crédit & Copyright: CAHA, Descubre Foundation, DSA, OAUV, Vicent Peris (OAUV / PixInsight), Jack Harvey (SSRO),
Steven Mazlin (SSRO), Carlos Sonnenstein (Valkanik), Juan Conejero (PixInsight).
Cette image est disponible en format : 888x900

 galaxie spirale M51 ou NGC 5194

Voir aussi

     
      
      
 
Terre Lune, tailles et distance sont à l'échelle
1997-2013 © Astronoo.com - Astronomie, Astrophysique, Évolution et Sciences de la Terre.
Directrice Artistique & Créative : Mylène Simoes
Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur.
Amas de galaxies El Gordo
Le plus lourd amas de
galaxies, El Gordo...
 
Laniakea, notre superamas de galaxies
Le ciel est immense
avec Laniakea...
 
Onde de choc de kappa Cassiopée
Ondes de choc...
 
la voie lactée
Zone centrale
de la Voie Lactée...
 
amas étoile du centaure
Etoiles bleues, blanches,
jaunes, orange, rouges...
 
l'univers observable
L'univers observable,
une notion peu intuitive...
 
supernova
Supernovae ou
la mort d'une étoile...
 
La ceinture de Gould
La ceinture de Gould, un
feu d'artifice stellaire...
 
matière manquante, énergie noire
Matière non baryonique...