fr en es pt
astronomie
 
 
 
 
 
 
      rss astronoo   à propos   google+     
 

Comète Hartley 2

103P/Hartley passe près de nous, tous les 6 ans

   Catégorie : astéroïdes et comètes
Mise à jour 22 octobre 2012

Tous les 6,46 ans, la petite comète On peut dire qu'une comète est une grosse boule de neige sale mélangée à de la poussière, ayant en son centre un gros caillou.
Par le hasard des perturbations certains cailloux quittent un jour le nuage de Oort et plongent en direction du Soleil, chauffé, leur gaz s'évapore, une longue chevelure se déploie, ils sont devenus des comètes. Datant de la naissance du Soleil (5 milliard d'années), les comètes détiennent les plus anciennes archives du système Solaire.
 Hartley 2 (103/P Hartley) passe près de la Terre et du Soleil.
103P/Hartley ou comète Hartley 2, est une comète périodique découverte par Malcolm Hartley en 1986 avec le télescope de Schmidt de l'observatoire de Siding Spring, en Australie.
En octobre 2010 elle est passée près de la Terre et du Soleil.
Sur ce fond de ciel étoilé du 2 octobre 2010 on peut voir à droite de l'image, la comète trainant sa belle chevelure verdâtre. Elle se partage l'image avec la nébuleuse par émission NGC 281 (à gauche) et les étoiles de la constellation de Cassiopée (au centre).
La forme de la nébuleuse NGC 281 lui vaut le surnom de nébuleuse Pacman.
Le noyau de la comète a laissé une petite trainée lumineuse sur les capteurs pendant l’heure d’exposition nécessaire à la prise de vue de cette photo.
La comète Harley 2 avec sa queue verte, est très surveillée, Deep Impact n'est pas le seul observateur spatial, WISE et Hubble l'observent aussi.
Le 4 novembre 2010, la sonde spatiale EPOXI de la nouvelle mission Deep Impact, est passée à 700 km du noyau de la comète.
Cette comète au noyau actif, est similaire en taille et en masse, à Tempel-1.
Pour l'occasion, une nouvelle mission, nommée EPOXI,, a pour objectif de survoler Hartley 2 lors de son passage.

 

C'est à la sonde Deep Impact que les scientifiques ont déléguer cette investigation. Élaboré en décembre 2007, ce voyage a pris plus de 2 ans et demi. La sonde a atteint la comète après un voyage équivalent à 18 fois la distance Terre-Soleil et a utilisé à trois reprises, l'assistance gravitationnelle de la Terre.
La mission a pour but de tracer des cartes des températures, de mesurer sa taille, son albédo, de modéliser son noyau, d'étudier la distribution de la poussière et des gaz, de rechercher des composés volatils, de repérer les caractéristiques de surface, de relever la distribution des cratères, ...

Hartley 2  
Découverte par Malcolm Hartley
date de la découverte 28/11/1984
Aphélie 5,87 ua
Périhélie 1,05 ua
Période orbitale 6,46 ans
passage au périhélie 1985 ≈05/06/1985
passage au périhélie 1991 ≈11/09/1991
passage au périhélie 1997 ≈22/12/1997
passage au périhélie 2004 17/05/2004
passage au périhélie 2010 28/10/2010
 La petite comète hartley 2 passe tous les 6 ans

Image : La discrète comète Harley 2 avec sa queue verte, est passée à 18 millions de kilomètres, le 20 octobre 2010 elle était au plus près de la Terre.
Son éclat n'a pas été exceptionnel, car Hartley 2 est une toute petite comète dont le noyau n'excède pas 1,5 kilomètre.
Deep Impact n'est pas le seul observateur spatial, WISE et Hubble observent aussi la comète Hartley 2.
Sa période orbitale est de 6,46 années.

Deep Impact a survolé le noyau de la comète

    

Le 4 novembre 2010, l'ancienne sonde américaine Deep Impact, rebaptisée Epoxi pour la circonstance, a survolé le noyau de la comète Hartley 2 à une distance de 700 kilomètres. La comète 103P/Hartley 2 est une jeune et active comète verte dont les spécialistes étudieront les régions actives qui libèrent le gaz et les poussières à l'origine de la chevelure.
En 2010, commentant les images radar du noyau de la comète prises par le radiotélescope géant d'Arecibo, Tim Larson, chef de la mission Epoxi, avait déclaré : « elle ressemble un peu au croisement entre une quille de bowling et un cornichon et fonce à travers l'espace à 37 kilomètres par seconde ».
La taille du noyau est estimée à 2 kilomètres de long et 700 mètres de large.
La comète tourne sur elle-même en 18 heures.
La rencontre entre la sonde Epoxi et la comète a eu lieu le 4 novembre 2010 à 15 heures heure française.

 

La sonde américaine a croisé sa cible à plus de 8 kilomètres par seconde.
Les images de la comète Hartley 2 révèlent clairement sa forme en cornichon et les différents jets de gaz et de poussière. Lorsqu'une comète s'approche du Soleil, la couche extérieure se vaporise et forme une enveloppe gazeuse (coma). La radiation solaire exerce une pression sur la coma et force les particules et les gaz à s'éloigner du Soleil en formant une queue brillante de particules ionisées.

Image : Vue du noyau de 103P/Hartley 2 réalisée par la sonde Epoxi lorsqu'elle est passée au plus près de la comète le 4/11/2010. Les plus petits détails visibles à la surface mesurent environ 10 mètres. La taille du noyau est estimée à 2 kilomètres.
© Nasa.

 hartley 2 survolé par deep impact le 04/11/2010

La couleur verte des comètes

    

Les images de la chevelure de la comète Hartley 2 révèlent une belle couleur verte. La chevelure ou coma des comètes, est une trainée allongée de plusieurs dizaines de milliers de kilomètres qui suit le noyau à l'opposé du Soleil.
Ces jets issus de la sublimation de la surface glacée sont dus au rayonnement solaire, en effet c'est le vent et donc la pression de radiation solaire qui repousse les grains de poussières de la comète. Cette chevelure est constituée de gaz et de grains de poussières arrachés à la surface cométaire glacée.

 

La couleur verte est produite par la fluorescence du cyanogène (C2N2) et du carbone diatomique (C2).
D'autres comètes ont présenté cette belle couleur verte, comme Hale-Bopp en 1995, Machholtz en 2005, Lulin en 2009 ou Mc Naught en 2010.

Image : Exemple de chevelure verte, lors du passage de la comète Lulin le 4 février 2009.

 comète lulin et sa couleur verte
Aphélie vient du grec ancien apó (loin) et hêlios (soleil). C’est le point le plus éloigné du Soleil sur l'orbite héliocentrique d'une planète ou d'un objet du système solaire (comète, astéroïde).
L'aphélie de la Terre est atteint autour du 4 juillet, la Terre est alors à une distance de 152 097 701 km du Soleil.
Cette date se décale en moyenne d'environ vingt minutes par année sidérale, du fait de la précession des équinoxes et des perturbations gravitationnelles engendrées par les autres planètes du Système solaire.
L'année sidérale est la durée nécessaire pour que le Soleil retrouve la même position par rapport aux étoiles fixes sur la sphère céleste, elle est 20 minutes et 24 secondes plus longue que l'année tropique moyenne (≈365,2422 jours).
Périhélie vient du grec ancien péri (près) et hêlios (soleil). C’est le point le plus proche du Soleil sur l'orbite héliocentrique d'une planète ou d'un objet du système solaire (comète, astéroïde).
Le périhélie de la Terre est atteint autour du 4 janvier, la Terre est alors à une distance de 147 098 074 km du Soleil.
Cette date se décale en moyenne d'environ vingt minutes par année sidérale, du fait de la précession des équinoxes et des perturbations gravitationnelles engendrées par les autres planètes du Système solaire.
L'année sidérale est la durée nécessaire pour que le Soleil retrouve la même position par rapport aux étoiles fixes sur la sphère céleste, elle est 20 minutes et 24 secondes plus longue que l'année tropique moyenne (≈365,2422 jours).

Voir aussi

     
      
 
Terre Lune, tailles et distance sont à l'échelle
1997-2013 © Astronoo.com - Astronomie, Astrophysique, Évolution et Sciences de la Terre.
Directrice Artistique & Créative : Mylène Simoes
Nous contacter    Mentions légales
Astéroide 2012 DA14 passage le 15 février 2013
135 000 tonnes de roche
au plus près de la Terre...
 
caldera du volcan Toba
Les grandes caldeiras
de la planète...
 
Rosetta et Philae
Rosetta et Philae...
 
Gliese 581 dans la constellation de la Balance
Gliese 581 g, l'exoplanète
de la balance...