fr en es pt
astronomie
 
 
 
 
 
 
      rss astronoo   à propos   google+     
 

Astéroïdes géocroiseurs

Le danger des géocroiseurs

   Catégorie : astéroïdes et comètes
Mise à jour 01 juin 2013

De nombreux petits corps rocheux appelés astéroïdes sont présents dans le système solaire, une partie importante d'entre eux circulent dans un anneau, entre l'orbite de Mars et celle de Jupiter entre 2 et 4 ua (symbol : ua ou au) Créée en 1958, c’est l'unité de distance utilisée pour mesurer les distances des objets du système solaire, cette distance est égale à la distance de la Terre au Soleil. La valeur de l'unité astronomique représente exactement 149 597 870 700 m, lors de son assemblée générale tenue à Pékin, du 20 au 31 août 2012, l'Union astronomique internationale (UAI) a adopté une nouvelle définition de l'unité astronomique, unité de longueur utilisée par les astronomes du monde entier pour exprimer les dimensions du Système solaire et de l’Univers. On retiendra environ 150 millions de kilomètres. Une année-lumière vaut approximativement 63 242 ua. Mercure : 0,38 ua, Vénus : 0,72 ua, Terre : 1,00 ua, Mars : 1,52 ua, Ceinture d’astéroïdes : 2 à 3,5 ua, Jupiter : 5,21 ua, Saturne : 9,54 ua, 19,18 ua, Neptune : 30,11 ua, Ceinture de Kuiper : 30 à 55 ua, Nuage d’Oort : 50 000 ua., dans ce que les astronomes appellent la ceinture d'astéroïdes, autrement appelée ceinture principale.
Elle marque ainsi la limite entre les planètes telluriques et les géantes gazeuses. Un astéroïde est un objet céleste non observable à l'œil nu à cause de sa petite taille qui varie de quelques dizaines de mètres à plusieurs centaines de kilomètres de diamètre et qui fait partie de notre système solaire. Les astéroïdes géocroiseurs ou ECA, de l'anglais Earth-Crossing Asteroids, sont des objets célestes qui orbitent autour du Soleil et qui périodiquement passent à proximité de l'orbite de la Terre. Ils sont classés dans trois grandes familles, Aten, qui possèdent un demi-grand axe de moins d'une unité astronomique (ua (symbol : ua ou au) Créée en 1958, c’est l'unité de distance utilisée pour mesurer les distances des objets du système solaire, cette distance est égale à la distance de la Terre au Soleil. La valeur de l'unité astronomique représente exactement 149 597 870 700 m, lors de son assemblée générale tenue à Pékin, du 20 au 31 août 2012, l'Union astronomique internationale (UAI) a adopté une nouvelle définition de l'unité astronomique, unité de longueur utilisée par les astronomes du monde entier pour exprimer les dimensions du Système solaire et de l’Univers. On retiendra environ 150 millions de kilomètres. Une année-lumière vaut approximativement 63 242 ua. Mercure : 0,38 ua, Vénus : 0,72 ua, Terre : 1,00 ua, Mars : 1,52 ua, Ceinture d’astéroïdes : 2 à 3,5 ua, Jupiter : 5,21 ua, Saturne : 9,54 ua, Uranus : 19,18 ua, Neptune : 30,11 ua, Ceinture de Kuiper : 30 à 55 ua, Nuage d’Oort : 50 000 ua.), Apollon, qui croisent l'orbite de la Terre avec une période supérieure à un an, Amor, qui frôlent l'orbite extérieure de la Terre.

 

Ces objets susceptibles de heurter la Terre, font l'objet d'un suivi particulier. Au 13 mars 2009, 6 049 géocroiseurs étaient répertoriés, dont 1 035 d'un diamètre supérieur à 150 mètres. On distingue 3 catégories d'astéroïdes: les silicatés (groupe s), les carbonés (groupe c) et les métalliques (groupe m).

Image : L’astéroïde (25143) Itokawa est de type Apollo, l'image a été prise par la sonde japonaise Hayabusa en 2005. La sonde est arrivée près de l’astéroïde Itokawa le 12 septembre 2005. La sonde spatiale Hayabusa, de l'Agence d'exploration aérospatiale japonaise (JAXA), s'est posée sur l'astéroïde le 19 novembre 2005 afin de récolter des échantillons de roches. Retour sur Terre en 2010. Dimensions de l’astéroïde 25143 : 535 x 294 x 209 m. Périhélie = 0.953 UA, Aphélie = 1.695 UA. crédit photo (agence JAXA).

 astéroïde 25143 itokawa

Les géocroiseurs

    

Si tous les jours, plusieurs dizaines de tonnes de poussières cosmiques tombent sur Terre, un astéroïde de 350 mètres de diamètre percute statistiquement la Terre que tous les 16 000 ans.
Un astéroïde de 75 mètres de diamètre percute statistiquement la Terre une fois tous les 1 000 ans.
2004 MN4 baptisé Apophis (250 mètres), pourrait être la prochaine menace. Apophis, du nom du dieu égyptien Apep, le "Destructeur", a été découvert en juin 2004, il serait l'objet le plus menaçant pour la Terre.
Apophis mesure 270 mètres de long et possède une masse d'environ 27 millions de tonnes.
Il devrait passer en 2029 à 32 000 kilomètres de la Terre. Il croise l'orbite de la Terre, 2 fois par révolution, c'est à dire 2 fois tous les 365 jours.
Les observations radars d'astéroïdes géocroiseurs montrent qu'un astéroïde géocroiseur sur six serait double. Les couples de géocroiseurs se font et se défont en une dizaine de millions d'années à peine.

astéroïde 90 Antiope

 

En septembre 2000, l'astéroïde géocroiseur 2000 DP107 frôle la Terre à 7,2 millions de kilomètres (environ 19 fois la distance Terre-Lune). Les astronomes découvrent alors qu'il s'agit d'un astéroïde double. Déjà le 28 aout 1993, Galileo qui rencontra l'astéroïde, Ida, situé alors à 3 UA, révèle quelque chose de très étonnant, la présence d’un satellite le survolant à 100 km d’altitude à peine, baptisé Dactyl.
Depuis un grand nombre d'astéroïdes doubles ont été découverts : 243 Ida, 45 Eugenia, 762 Pulcova, 90 Antiope, 87 Sylvia, 1998 WW_31...
Un astéroïde géocroiseur de plus de 200 m de diamètre sur six serait double, c'est ce qu'avance une équipe américaine dirigée par Jean-Luc Margot, astronome belge et professeur à l'UCLA, prix Harold Clayton Urey décerné par la Société américaine d'astronomie en 2004. L'hypothèse se base sur l'observation des cratères  sur Terre et sur 5 géocroiseurs binaires (2000 DP107, 2000 UG11, 1999 KW4, 1998 ST27 et 2002 BM26). Un cratère météoritique de plus de 20 km de diamètre sur six est associé à un autre cratère.
Les observations radar des radiotélescopes de Goldstone et d'Arecibo, montrent que l'astéroïde 2000 DP107 est double, en effet les deux corps mesurent 800 m et 300 m de diamètre et sont séparés d'à peine 2,6 km. La densité du plus gros des deux corps n'est que de 1,7 tonne par mètre cube. Cette faible densité signifie que c'est un agrégat de débris rocheux assemblés sans cohésion, tel un amas de pierres collé par la gravité. Ce manque de cohésion explique leur formation selon l'équipe de J. L. Margot. Les géocroiseurs doubles en passant près d'une planète, la Terre ou Mars subissent les effets gravitationnels qui augmentent leur vitesse de rotation, les allongeant jusqu'à ce qu'ils se séparent en deux corps distincts.

Image : L'astéroïde double 90 Antiope est constitué de deux corps tournant l'un autour de l'autre en 16h30 et séparés de 171 km. Antiope apparait sous l'aspect de deux sphères aplaties d'environ 86 km.
crédit ESO, VLT 2004.

 astéroïde 2000 DP107

Image : 2000 DP107 est le premier astéroïde identifié par radar comme un système binaire (février 2000).
Le premier est à peu près sphérique avec un diamètre de 800 mètres et le second, qui orbite autour en 1,755 jours, mesure environ 300 mètres. crédit NEA


    

L'objet de Toungouska

    

Au petit matin, le 30 juin 1908 à 7H14, un petit objet dont la taille reste encore inconnue, rentre dans l'atmosphère terrestre à la vitesse de 54 000 km/h, suivi par une trainée de gaz incandescent. L'énorme boule de feu a explosé, au dessus de la forêt sibérienne de Toungouska, dans la Russie impériale.
C'est la plus grande explosion, à laquelle l'homme moderne a assistée. Une vague de chaleur incendia 60 millions d'arbres sur une superficie de 1500 km2.
Les scientifiques s'accordent pour dire que c'était un objet de petite taille qui est entré en collision avec la Terre. L'astéroïde ou la comète, n'a jamais touché le sol terrestre, il a explosé complètement, à une altitude comprise entre 6 et 9 km d'altitude, lorsqu'il a pénétré la couche basse et dense de l'atmosphère. L'onde de choc fut enregistrée en Europe occidentale et aux États-Unis, mais l'éloignement de l'impact et les troubles en Russie n'ont pas permis une analyse immédiate. Ce n'est qu'en 1927 que les scientifiques découvrent qu'il n'y a aucune trace d'impact au sol, aucun cratère, aucun débris.

 

L'analyse américaine de 1993 avance l'hypothèse d'un choc avec l'atmosphère terrestre, d'une comète essentiellement constituée de gaz gelés. On ne sait toujours pas en 2010, si cet objet était un astéroïde ou une comète. Il est vraisemblable qu'un petit objet rocher ne survit pas en traversant l'atmosphère terrestre, quand il entre en contact, à 50 000 km/h, avec la basse atmosphère. A cette vitesse, il s'écrase et se désintègre comme s'il avait touché une surface dure. Cette explosion sibérienne de 1908 a dégagé une énergie considérable, estimée à environ 15 mégatonne de TNT (1000 bombes d'Hiroshima). Ces NEO (Near Earth Objet), ces astéroïdes ou comètes sont des résidus issus de la formation du système solaire.

Image : La forêt sibérienne de Toungouska, dévastée par le souffle de l'explosion de 1908. La vague de chaleur incendia 60 millions d'arbres.

 événement de la forêt de toungouska en sibérie

Voir aussi

     
      
 
Terre Lune, tailles et distance sont à l'échelle
1997-2013 © Astronoo.com - Astronomie, Astrophysique, Évolution et Sciences de la Terre.
Directrice Artistique & Créative : Mylène Simoes
Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur.
Astéroïde ganymède (1036), géocroiseur et mars croiseur
Ganymède, géocroiseur
et Mars croiseur...
 
Astéroïde Chariklo (10199) et ses 2 anneaux
Chariklo et ses deux anneaux étonnants...
 
collision entre 2 astéroïdes en 2009
Collision entre 2 astéroïdes, en 2009...
 
ceres le plus gros astéroïde
Cérès, le plus gros
des astéroïdes...
 
Orbites des astéroïdes potentiellement dangereux
Orbites des astéroïdes
dangereux...